Partagez
 

 LE BAIN DE SANG.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité

avatar






LE BAIN DE SANG. Empty
MessageSujet: LE BAIN DE SANG.   LE BAIN DE SANG. EmptyLun 10 Juin - 19:27

LE BAIN DE SANG.
MERCI, TRIBUTS, DE POSTER A LA SUITE DE CE POST.
____________________


Pour connaître le déroulement du bain de sang ainsi que le contenu des sacs, merci de lire la description de l'arène. Vous pouvez vous saisir d'autant d'objets que vous le désirez à la corne.

Objets restant dans la corne :
- Un petit sac vert. (Demitrios)
- Un petit sac vert. (Siobhan)
- Un petit sac vert. (Phoebe)
- Un petit sac vert. (Shaun)
- Un gros sac noir. (Shaun)
- Un gros sac noir. (Hailey)
- Un gros sac noir. (Niels)
- Une faux. (Shaun)
- Une faux. (Hailey)
- Une faux. (Niels)
- Une faux. (Siobhan)
- Une poêle-à-frire. (Penny)


Dernière édition par Deirdre Cair le Mer 12 Juin - 19:11, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar






LE BAIN DE SANG. Empty
MessageSujet: Re: LE BAIN DE SANG.   LE BAIN DE SANG. EmptyMar 11 Juin - 10:51

    C'était le jour J. Maylina avait dit au revoir à sa styliste, avec une boule au ventre. Elle serait seule dans cette arène, sans personne pour l'aider, puisqu'elle n'avait fait aucune alliance. Elle s'était juste contenté d'observer les carrières du un et du deux en hauteur, pour connaitre leurs points faibles et forts. Ainsi, elle savait donc que les deux carrières savaient reconnaitre les plantes et survivre un temps soit peu dans l'arène, tout comme elle.
    La gamine monta donc dans le tube qui menait au bain de sang, vêtue seulement d'une sorte de drap blanc, avec une chaine en fer autour du cou, comme si elle était une pauvre petite esclave. Le tube monta donc et la gamine se retrouva au dehors, dans la nuit noir. Ses yeux mirent du temps à s'habituer à l'obscurité mais finalement la gamine s'y fit. Elle observa donc les alentours et distingua les silhouettes des autres tributs, tous perchés sur une base. Il ne fallait plus bouger durant le décompte, puisque les mines allaient exploser. Maylina ne fit donc pas attention au compte à rebours, regardant simplement les sacs près de la corne. Elle allait essayer de s'emparer d'une faux et d'un grand sac, histoire d'avoir le plus d'atout en sa disposition. Puis le décompte s'arrêta subitement, annonçant le début des premiers morts de la cinquième arène ténébreuse...

    La petite tribut du 6, qui avait rigolé lors de la moisson, croyant à une blague, s'élança donc en même temps que les autres, vers la corne, poussée par l'adrénaline de la survie. Elle s'empara d'un gros sac, sans en vérifier le contenu, ne voulant pas mourir aussi vite et facilement. Elle aurait bien le temps de vérifier plus tard ce qui se trouvait à l'intérieur du sac de toute manière. Puis elle s'empara d'une faux et prit la fuite. Il fallait maintenant qu'elle trouve un endroit en sécurité où se cacher et attendre la fin du massacre... Et le plus tôt serait le mieux, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar






LE BAIN DE SANG. Empty
MessageSujet: Re: LE BAIN DE SANG.   LE BAIN DE SANG. EmptyMar 11 Juin - 11:53


Bain de Sang
All tributs


Est-une blague ? Non, apparemment pas. Je suis bien dans la salle de lancement mais alors que signifie cette horrible tenue, plus que jamais le Capitole nous ridiculise en montrant un peu plus comme nous sommes tous leurs pions. Je n'en avais que faire jusqu'à présent mais quand ça m'atteint plus personnellement je ne suis pas d'accord. Comment suis-je censé me débrouiller avec une tenue aussi simplette pour me couvrir. Une simple robe en lin blanc, pas de chaussure, pas de pantalons, juste une chaîne en fer rouillé qui emprisonne le cou. Mais quel créateur est allé imaginé une chose pareille ? ! Je sens la rage montée en moi, je rentre dans une très grande colère. « Garde ta rage pour l'arène, pour pouvoir tuer. Crois moi, tu auras besoin de tout ce qui est possible de posséder. Alors patiente, dans quelques minutes tu pourras te jeter à l'eau. » L'éclat de mes yeux aveuglés par la rage se calme, mes poings se crispent doucement mais je contiens ma colère, ma styliste à raison. Sans répondre, je monte dans le tube prête à donner le meilleur de moi-même.

Au départ je ne vois rien, j'ai les yeux bien ouverts mais pourtant je ne distingue que des silhouettes sombres. Le décompte commence, je l'entends mais je suis un peu déstabilisait. Je commence à peine à distinguer les choses grâce à la pleine lune mais il est déjà dans les environs de 10 secondes écoulées. Rapidement, je jette un coup d'oeil sur l'environnement. Beaucoup de verts, de la végétation, j'ai bien fait de prendre cet atelier pendant les trois jours d'entraînements au Capitole, ce n'est certainement pas chez moi que l'on apprendrait à reconnaître les plantes. Ensuite la Corne, je vois beaucoup de sacs et de petits objets éparpillés tout autour, des armes sûrement. J'en fixe une qui est près d'un sac et je ne les lâche pas des yeux.

Lorsque le gong retentit, je m'élance dans de grands enjambées vers la Corne d'Abondance. Et je comprends, comprends que le Capitole se fout de nous. Toutes ces armes ne sont que des faux, des faux que peuvent facilement maîtriser les natifs du district Onze. Une cible à surveiller mais pas pour l'instant, alors que je m'empare de la faux que je fixais de ma plaque, par contre j'hésite pour le sac, je crois que le noir plus loin est un peu plus gros. Je décide prendre le noir au lieu du vert mais un gamin tire une des lanières du sac. Je sens à nouveau la rage m'envahir, le pauvre ne sait pas dans quoi il s'est mis en insistant pour ce sac. Maman, papa, cachez les yeux d'Aurore... Je cesse soudainement de tirer sur le sac, le gamin emporter dans son élan tombe par terre. Sans attendre je le bloque sous mes cuisses et lève ma faux. « Je suis désolée Matty. Sincèrement, mais comme tu dois mourir autant abréger tes souffrances dès maintenant. » Et dans la seconde qui suit, ma faux s'enfonce dans le corps du petit garçon, peu à peu les tremblements cessent contre mes jambes, sa poitrine ne se soulève plus, j'ai fait mon premier meurtre. Je me relève aussi vite que l'action s'est déroulé, essuie le sang de ma faux sur l'herbe, m'empare du sac et cherche une direction pour fuir, partir avant que la faucheuse ne retourne sa veste et m'attrape.


Dernière édition par Hailey Denswith le Mar 11 Juin - 12:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar






LE BAIN DE SANG. Empty
MessageSujet: Re: LE BAIN DE SANG.   LE BAIN DE SANG. EmptyMar 11 Juin - 12:02

J'y étais. Dans cette arène. J'étais dans ces jeux. J'étais dans l'édition cinq des Hunger Games. Un gros coup de panique me prit au moment de rentrer des les tubes. Je ne savais pas comment j'allais faire pour survivre, mon styliste m'a beaucoup expliqué ce que le capitole adorait faire comme piège. J'étais donc bien informé. Je ne pourrais jamais remercier assez mon styliste. Même si les tenues sont légèrement hideuses, je savais sur quoi je devais me concentrer : les sacs, les armes. J'étais figée. Durant les entraînements je m'étais donné à fond pour récolter comme note un beau neuf. J'étais assez fière de moi. Bon, je n'étais pas un carrière, mais j'étais assez content de moi.

C'était le moment, ou jamais. Je fixais le compteur, attendant impatiemment de pouvoir courir de toute vitesse. Je fixais les sacs, pas d'armes à première vue. Zéro. C'était le moment venu. Je courais donc à toute vitesse, apercevant la petite gamine prendre une faux et un gros sac noir. Je me décidais de prendre aussi un gros sac et une faux. Je ne voulais pas rester ici, je ne voulais pas mourir. Je courais pour quittant la corne d'abondance et partir loin. Je préférais ne pas mettre ma vie en danger.


Dernière édition par Niels Owens le Mar 11 Juin - 12:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar






LE BAIN DE SANG. Empty
MessageSujet: Re: LE BAIN DE SANG.   LE BAIN DE SANG. EmptyMar 11 Juin - 12:05






"bain de sang"
Arène


J'y étais. J'étais dans cette arène qui allait être le tombeau de nombreux tributs. Ca n'allait pas être le mien, ce ne devait pas être le mien. Je me devais de gagner. Pour Finn', et pour Loebhan, car je devais rentrer dans le quatre pour veiller sur lui. Comme je l'avais promis à Finn. Je devais survivre.

Je suis vétu d'une légère robe blanche, avec une chaîne autour du cou. Quoi de plus humiliant. On est vêtu comme des esclaves, comme des pauvres esclaves qui ne peuvent rien contre les personnes qui les contrôlent. Faible. Non, je ne suis pas faible, je ne dois pas être faible. Je jette un coup d'oeil aux alentours. Il fait nuit, et même la lune pourtant pleine ne diffuse que peu de lumière. Je plisse les yeux pour détailler les environs. Un grande étendue plate et l'obscurité m'empêche de voir plus loin. Mais je ne me concentre pas sur ca. Mon regard fixe la corne. Cette grande corne qui contient de quoi survivre et de quoi se défendre. Du moins je l'espère. J'espère qu'il y aura des armes, mais même si ce n'est pas le cas, je peux me battre. Mon corps entier est une arme. Attention tribut. A ma gauche, je vois la carrière du un, que je compte bien éviter, tandis que sur ma droite, je reconnais cette silhouette imposante, Shaun. Mon allié. Et un peu plus loin, Phoebe. Je reporte mon attention sur le compte à rebours affiché dans le ciel. Il me reste trente secondes.Je ne ressens plus rien. Juste l’adrénaline qui monte au fur et à mesure que les secondes passent.

Finalement, le gong retentit. Je ne perd pas de temps et saute de ma plate forme en atterissant souplement sur mes jambes. Cette chaîne à mon cou, il n'y a rien de plus encombrant. Mais je ne dois pas faire attention à ça. Je cours le plus vite possible, le sprint est loin d'être mon point fort, mais soit je cours soit je meurs. Alors je fais de mon mieux. J'arrive finalement à a corne et je discerne quelques sacs autour. Mon regard est retenu par un sac vert, dont je me saisis de la poignée et le met sur mes épaules. Une arme. Il me faut une arme. Mais je n'en vois pas, je me déplace un peu et je tombe finalement sur une faucille. Je me baisse pour la ramasser et sers le manche en me mettant en garde. Je cherche Shaun et Phoebe du regard aussi, il ne doivent pas mourir. Autant essayer de rester ici, à la corne. Je me place aux côtés de Phoebe, elle n'a plus d'armes, alors autant faire mon possible pour la protéger. Pour Shaun ... J'espère le voir arriver bientôt, en vie serait le mieux.

Je ne dois pas mourir. Je pense à Loebhan qui doit être en train de regarder l’émission depuis la maison. Il ne faut pas qu'il me voit mourir. Je dois survivre. Alors venez m'attaquer tributs. Je me battrais jusqu'au bout …


code by © Lancy Orca de http://www.artsoul.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar






LE BAIN DE SANG. Empty
MessageSujet: Re: LE BAIN DE SANG.   LE BAIN DE SANG. EmptyMar 11 Juin - 12:29

C'est le jour J. Le jour où j'entre dans l'arène. C’ÉTAIT CARRÉMENT DU SUICIDE ALLÔ QUOI. Bon, il y avait Shaun & Siobhàn mais bon... J'espère qu'ils me feront pas un coup en douce quoi ! Et puis je pourrais leur être utile, non ? Bon, on passe on arrête le moment "pause" de l'histoire, et "PLAY". Bon, alors. Déjà mon styliste m'indique de mettre une tenue HIDEUSE. Qui est une robe blanche avec une grosse chaîne à mon cou. MAIS ALLO JE VAIS TOMBER PAR TERRE AVEC HEIN. C'est tellement les bon vieux tee-shirt et jean... C'est trop compliqué ! Mon styliste me pousse violemment dans le tube transparent ; sympathique n'est-ce pas ? Il y a toujours eu une relation ambiguë entre nous... Mais bon, une personne de plus ou de moins... Bref. J'arrive à l'air pur ; et ne distingue qu'une lune qui éclaire à peine la corne, génial... Cette créatrice est vraiment sadique hein... Déjà l'année dernière alors là ! C'est le gros lot mesdames et messieurs ! Il va y en avoir du spectacle, JE VOUS LE DIS BIEN. Je regarde autour de moi et vois Siobhàn & Shaun non loin de moi, eeeeeeeeeeeeeet roulement de tambouuuuuuuuuuuuuuuuuuuur ! 0 secondes. Je m'élance à en perdre haleine vers la corne d'abondance et attrape un des derniers petit sac vert et attrape la poêle à frire. Ils ont vraiment que ça à mettre dans UNE ARENE AU BAIN DE SANG ? Bon. C'est pas qu'ils sont un peu abrutis au capitole mais bon. Je me dirige vers Siobhàn qui se place à mes côtés, toutes les deux prête à riposter : ses compétences extrêmes en lutte et mes minimes ainsi que mes connaissances des plantes nous aideront ; surtout l'intelligence de Shaun.

Je ne dois pas mourir ; pour ma famille. Si quelqu'un doit gagner ici ; c'est Siobhàn, Shaun ou moi. Pas un autre, c'est impossible.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar






LE BAIN DE SANG. Empty
MessageSujet: Re: LE BAIN DE SANG.   LE BAIN DE SANG. EmptyMar 11 Juin - 12:35

Je vais sûrement mourir, ici et nul par ailleurs. Je pense que c'est sûrement mieux. Je ne veux pas retourner pour servir de repas à ses pacificateurs. Ces êtres odieux, je peux revoir les moindres detailse, leur sourire pervers. Je n'ai plus envie et les Hunger Games sont barbares, mais il mettront fin à ma torture. En attendant je ferais tout pour revenir quand même. Ma famille à besoin de besoin de moi. Je vois alors un hôtel un gigantesques et il fait nuit. Sombre, l'ambiance est assez glauque et j'ai un peu peur. J'ai Demetrios avec moi qui pourra m'aider. Les soixante secondes sont passés, je saute de ma plate forme et quatre tributs sont plus rapides que moi. Je l'élance pour prendre un petit sac et elle est là, il ne restait plus fpde faux. Mais une jeune fille en avait une, si j'arrivais vers elle je pourrais la tuer. Mais je ne peux pas, du moins pas tout de suite. J'ai t mon sac je dois maintenant m'efuir le plus vite possible.

EDIT Nate: Tu n'as que 10 ligne. Ton sac vert est alors encore libre jusqu'à temps que tu édite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar






LE BAIN DE SANG. Empty
MessageSujet: Re: LE BAIN DE SANG.   LE BAIN DE SANG. EmptyMar 11 Juin - 13:30


C'est le jour. Le jour où je vais tout niquer. Le jour où les autres idiots vont finalement apprendre que c'est MOI la future gagnante de ces Hunger Games. Qui mariera Grant O'Connor. Grant... Mon amour, je me l'imagine devant son écran, en train d'espérer de me voir tuer tout le monde, de me voir gagner et retourner chez lui. Pour qu'on se marie et qu'on fasse des gosses. Je n'ai pas prêté attention à ma tenue, mais je remarque que le compte à rebours a commencé. On est tous là. «BANDE DE NUUUUUUUUUUUUUULS!» Mes cris vont les intimider, et les convaincre à se laisser tuer plus facilement. Soudainement, le conseil de ma tante Puteline me revient en mémoire, celui qui fait gagner toujours. Donc, je prends une bonne respiration et je gueule: «CACAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA!» Je suis sûre de pourvoir gagner. Et là, je vois une poêle. MA poêle. ELLE EST À MOI. Je vais montrer à mon mari que je cuisine bien, comme ça il me trouvera un bon sponsor. Le gong sonne, et je commence à courir. Je cours vers la poêle. Je vois du coin de l'oeil mon frère de cheveux, Matty, se faire tuer par la carrière du Un. Elle va être ma première victime. «ESPÈCE DE DEBILE!» Je vais le faire juste après avoir eu ma poêle. Je peux la prendre! Mais là, je vois une blondasse la prendre. Le sang court dans mes veines. Je sprinte vers elle. «CONNASSE! C'EST MA POÊLE!» Elle va sans doute me la donner, maintenant. Non, mais allô quoi! ELLE EST À MOI! La blonde n'est qu'une sale voleuse! Je cours toujours vers elle. «SALOPE!» Mes mains volent vers la poêle, pour la lui arracher des mains.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar






LE BAIN DE SANG. Empty
MessageSujet: Re: LE BAIN DE SANG.   LE BAIN DE SANG. EmptyMar 11 Juin - 16:13

Jour J, j'avais abandonner mes préparateurs émus. Il était temps pour moi de faire le premier pas dans l'arène et de pour la première fois affronter mes adversaire. Stratège, je décidais de laisser mes adversaires foncer vers la corne, attendre que la folie passe et par la suite foncer afin de récupérer ce qui restait. Je voyais mes adversaires foncer, se batte puis disparaître, une fois cela fait je m'avançais tranquillement guettant d'un regard les ombres . Il fallait que je reste sur mes gardes, le jolie sac vert en ligne de mire, je n'attendais qu'une chose avoir la ligne parfaitement libre pour le saisir.

L'opportunité arriva très rapidement, je me mis à courir en direction de la corne. Autour de moi, les bruits me faisaient peur. Je mis à courir prestement, j'avais peur, j'étais remplit d'adrénaline. J'entendais des cris, apercevais des silhouettes mais je n'avais qu'une idée, obtenir le sac et m'enfuir, vite, très vite. Je me précipitais, saisissait le sac et me cachait dans un coin, je l'ouvris, jetant un rapide coups d'œil à l'intérieur avant de le refermer. L'aller c'était fait, le plus dur restait maintenait à effectuer. Il fallait que je reparte vite, très vite. Au loin, j'apercevais des champs, ce serait mon premier objectif.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar






LE BAIN DE SANG. Empty
MessageSujet: Re: LE BAIN DE SANG.   LE BAIN DE SANG. EmptyMar 11 Juin - 17:01

Désolé Laila, pas de sac pour toi!


LE BAIN DE SANG. Tumblr_mnc9jveuzD1srnsylo1_400


J'étais dans une salle fermée, avec ma styliste et le tube. LE tube. Ce tube qui me mènerait à l'arène, qui me mènerait directement en enfer. Je sais que je suis assez fort physiquement, que je peux me défaire des jeunes adolescents. Mais les carrières, ça reste à voir. Je suis déjà avec Siobhàn et Phoebe. Et si je ne me trompe pas, j'étais plus vieux que les deux carrières femmes du District 1 et 2. Enfin, avec Sio, j'avais de bonnes chances d'en venir à bout. Enfin, si j'avais une quelconque arme. Puis, qui sait, peut-être allais-je gagner ces Jeux? Peut-être pas, enfin. Je ferai tout pour que mes alliées se rende le plus loin possible, et elles le savent. Je suis comme un frère protecteur pour eux. Je suis grand, et fort. Je suis capable, capable de les protéger, à mes risques et périls. Notre alliance est forte, elle est puissante. Enfin, si Phoebe ne fait pas trop la conne, on a de grandes chances. On a quand même une carrière, un colosse et une intelligence pratique. Enfin, trois intelligences pratiques. Oui, on y parviendra. Un de nous trois gagnera, j'en suis convaincu.

Ma styliste me montre ma tenue. Un léger pagne. J'ai comme un mauvais pressentiment. Au moins, j'étais torse nu, donc j'allais leur prouver que je n'étais pas en manque de ressources côté musculature. Enfin bref, le moment était proche. Ce qui était sûr, c'est que j'allais me diriger vers la Corne. J'avais enfilé mon pagne, ma styliste me souhaitait bonne chance. Elle était sympathique, tout de même. Même si j'allais peut-être ne pas ressortir d'ici, je la rendrai fière. J'essayerai de rendre fier mon district au grand complet, en commencant par survivre au bain de sang. Mais ça, je n'avais pas trop de doutes. Il était temps d'y aller. Je me dirigeai vers le tube, et adressa un merci à ma styliste. Je montai dans le tube, me dirigeant vers l'enfer.

J'étais sur ma plateforme, apercevait les autres tributs autour de moi, en voyait Sio et Phoebe. Le gong était près de de sonner, j'étais prêt. Alors que ce dernier sonna de pleine force, je m'élancai vers la Corne, en direction d'un petit sac vert. J'avais aperçu vite fait la petite du Six qui tenait un gros sac ainsi qu'un faux. C'était dommage pour elle, mais je m'élancai en sa direction. Une montée de rage s'emparait de mon corps, j'étais en mode survie, en mode tueur. En mode protection. J'arrivai à sa hauteur, lui sautant dans le dos et du même fait, la plaquant par terre. Qu'elle aille sa faux dans ses mains ou non. ça ne changerait rien. De sa petitesse, jamais elle n'arriverait à me toucher, même ses coups de pieds seraient innofensifs. J'étais plaqué sur elle, l'étouffant sur le sol, la couvrant au complet, attendant qu'elle meurt. Je lui torderai le coup, si d'ici quelques instants, ce n'est pas finit. Je voulais à tout prix la faux et le sac.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar






LE BAIN DE SANG. Empty
MessageSujet: Re: LE BAIN DE SANG.   LE BAIN DE SANG. EmptyMar 11 Juin - 17:37


    May ne s'était pas attendu un seul instant à être plaquée au sol au bout de quelques secondes, par un grand gaillard. Elle était donc plaquée au sol, ventre à terre, et retenait sa respiration. Elle n'avait qu'une idée en tête, survivre. C'est donc avec ruse que la gamine enleva l'un des bras d'une bretelle de son sac, se dégageant ainsi. Et justement, sa petitesse allait lui permettre de passer facilement, toujours ventre à terre, entre le grand dadet et le sol. Elle avança donc doucement, un bras toujours dans l'autre bretelle du sac, le gardant toujours ainsi, quitte même à perdre son bras si l'autre faisait un geste un peu brusque. Puis rapidement, elle se retourna, à moitié accroupie maintenant, et donna un coup de faux au gamin. Même léger, cela le déstabiliserait sûrement assez longtemps. La gamine fouilla donc au hasard dans son sac et en trouva un couteau. Elle coupa la dernière bretelle du sac qui resta sous l'emprise du blond et elle décampa bien vite en vitesse, sa faux bien serré dans sa main et son couteau toujours à la main.

    L'adrénaline avait été bien trop forte et maintenant, Maylina courrait à toute allure vers l'est, sans savoir où elle déboucherait par la suite. Mais elle n'en avait que faire, car du moment qu'elle était toujours en vie, cela lui suffisait. Elle ferait l'inventaire de son sac un peu plus tard, lorsqu'elle serait bien à l'abri dans un arbre par exemple...

    NDLM: Cette feinte n'est pas cohérente. Maylina, écrasée par le poids de Shaun, ne peut logiquement pas parvenir à ramper sous lui. De plus, il n'attendrait pas patiemment que sa victime s'en aille sans riposter... Tu dois donc malheureusement dire adieu à ton personnage en éditant. Navré pour toi LE BAIN DE SANG. 343240892
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar






LE BAIN DE SANG. Empty
MessageSujet: Re: LE BAIN DE SANG.   LE BAIN DE SANG. EmptyJeu 13 Juin - 15:49



«ELLE EST À MOI!» Je tire la poêle, pour la lui arracher des mains. Quand soudain, j'ai eu une idée d'enfer. Trop de swag dans mon cerveau et dans moi. «REGARDE, UN ÉLÉPHANT QUI ÉCRASE UNE SOURIS!» J'indique le gros gaillard qui essaye peut-être de tuer une fillette (au moins qu'il n'essaye pas de la violer, ce qui ferait de lui un pervers), pour essayer de déstabiliser mon adversaire. En plus de ça, je lui tape la main, en espérant de la lui arracher des mains. Je sens ses mains la lâcher, et je me permets un rire de victoire. Je commence à courir à nouveau. «DANS VOS GUEUUUUUUUUUUUUUULES!» Hooray! La victoire est à moi! Jusqu'à qu'une idiote se plante devant moi. Belle, je pense. Bah, son prénom lui va pas du tout bien. «CASSES-TOI!» Cependant elle bouge pas. Donc, je lève ma poêle, et je la lui écrase sur le crâne. Je refais ça, jusqu'à que le sang commence à couler à flots de son crâne. Elle est presque sûrement morte. Ma première victime. Grant sera si fier de moi! Je sens un sentiment de fierté et de bonheur. J'ai rendu honneur à mon mari et ma famille! Je recommence à courir, comme personne n'a essayé de m'attaquer, vers les plantations. Elles seront un abri parfait! Je me retourne un moment. «ALLEZ VOUS FAIRE VOOOOOOIR! » Puis, je recommence à m'enfuir. Ils vont voir qui gagnera! Parce que je vais tous les niek. Miss Balai va triompher!
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar






LE BAIN DE SANG. Empty
MessageSujet: Re: LE BAIN DE SANG.   LE BAIN DE SANG. EmptyJeu 13 Juin - 18:43

Pendant qu'un de mes adversaire tentait de tuer une jeune femme. Je profitais de ce petit incident pour m'enfuir non sans un regard de pitié pour la petite jeune fille du 6 qui n'avait eu comme défaut que de posséder une faux et un sac légèrement plus gros que le mien. J'avais de la peine pour elle, elle était si jeune, si fragile. Au fond, je me promettais un jour de la venger, il n'était pas humain de tuer un jeune fille, si vite.


En attendant, il me fallait fuir, j'attrapais le sac et partait en courant. J'évitais les nombreuses racines, jetant de brefs coups d'œil aux alentour, il y avait comme une bâtisse ainsi que des champs. Restant fixé sur mon objectif je choisissais la seconde option. Certes, je n'avais aucune idée de ce qui se cachait dans les herbes hautes, pour autant cela me serais suffisant pour être au calme quelques instants et ainsi préparer une véritable stratégie car pour l'instant ce n'était pas vraiment le cas. Je n'avais plus le temps d'attendre, il me faudrait rapidement créer des pièges sous peine de mourir et s'il y avait bien une chose que je me refusais c'était mourir. Je courrais à perdre la raison, j'étais vite épuisé, mais était sur de mon coups, ici je pourrais survivre du moins je pourrais essayer de survivre et j'étais persuadé que la nourriture présent dans le sac me serait grandement utile.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar






LE BAIN DE SANG. Empty
MessageSujet: Re: LE BAIN DE SANG.   LE BAIN DE SANG. EmptyJeu 13 Juin - 19:32






"bain de sang"
Arène


J'étais sur mes gardes, regardant autour de moi, prête à riposter à la moindre attaque d'un tribut. J'allais devoir tuer. Même si l'idée ne me plaisait pas du tout, j'allais devoir tuer, enlever une vie. La vie d'un enfant qui n'avait même pas dix huit ans. Si je résonnais comme ça, je n'allais pas m'en sortir. Il y avait déjà un mort, une vie enlevée, une famille qui allait être en deuil, une famille brisée. Je serrais les mâchoires, serrant le manche de ma faux et je repoussais tout ce que je ressentais. La culpabilité que j'allais ressentir après avoir tué, la peur. Tout, il n'y avait plus que l'adrenaline. Je détaillais du mieux que je pus les alentours, plissant les yeux et j'aperçus Shaun, couché sur la petite du six, Maylina il me semble. Il avait commencé son combat, il avait commencé à survivre. Je devais faire de même.

Les tributs commençaient à s'enfuir, récupérant les sacs et les armes restantes. Je jetais un œil à Phoebe, et c'est là que je vis cette idiote du sept, qui s'appelle Penny je crois. Qu'elle est bête celle la … Il n'y a qu'à voir les cris qu'elle émet, heureusement pour elle que le ridicule ne tue pas, un quatrième coup de canon aurait déjà retenti dès le moment ou elle avait quitté sa plate forme. Elle s'approcha de Phoebe, et se saisit de la poele, tirant dessus comme une folle. Bah … Quand on sait utiliser que ça, on fait avec. Un sourire narquois se dessina sur mes lèvres, si elle ne se mettait pas à courir illco presto, elle allait avoir l'honneur d'être ma première victime. Seulement, Phoebe ne courait pas de trop gros danger et mon regard se posa sur la carrière du deux, Victoria. Elle n'avait pas d'arme, ni de sac. C'était une carrière, un adversaire à éliminer rapidement donc, à moins d'attendre qu'elle tue tout les autres puis de la tuer vers la fin, mais ça ne faisait pas partie de mes plans, car elle pourrait choisir de nous tuer nous dans les premiers.

C'était l'occasion rêvé, elle cherchait une arme, ou un sac peut-être. Aucune idée, je m'en fiche en fait, je ne dois pas faire attention à ce genre de détail. Je dois juste tuer. Elle me tournait le dos, j'étais à l'affût, elle a les mains vides, j'ai une faux. Je me dirige vers elle, mes pieds nues me permettent de ne faire aucun bruit en marchant. Il y a juste cette fichue chaîne autour de mou cou, mais ce n'est pas flagrant. J'arrivais juste derrière elle, je tendis mon bras droit derrière moi. La faux fendit alors l'air, en direction de sa gorge. Deux secondes plus tard, sa tête n'était plus attaché à son corps. Je l'avais décapitée … Aucune expression dans mon regard, juste le vide. Je ne regardais pas son corps, ni sa tête. Je ne pouvais, je ne le supporterais pas en fait. La violence, ce n'était définitivement pas mon truc. Je m'éloignais, la faux serrée dans ma paume de main, tendit qu'un coup de canon retentit dans l'arène.

Je m'approchais de Shaun, qui venait d'achever la petite du six, puis Phoebe qui s'était finalement fait voler sa poêle. Je restais sur mes gardes. Tant que les autres tributs ne seraient pas parti, je ne me sentirais pas à l'aise. Et puis je me méfiais de la tribut du un, la carrière. Où était-elle ? Je la cherchais des yeux, et tombais finalement sur elle. Le corps d'un tribut était à ses pieds, le petit tribut de je ne sais plus quel district. Elle avait donc déjà tué, et elle avait une arme. Sauf qu'elle était seule, nous étions trois. Bien que Phoebe n'ai plus d'armes. Je jetais un coup d'oeil à Shaun, qui avait récupéré la faux et le sac de la petite tribut. Je lui désignais HAiley et sans attendre, je courais dans sa direction. Arrivée près d'elle, suivie par Shaun et Phoebe du moins je l’espérais, ça faciliterait la tache, je levais ma faux et l'abbatit en direction de son flanc gauche. Si le coup l'atteignait, la partie pointue de l'arme trancherait sans difficulté sa chair, mais il ne fallait pas oublier que c'était une carrière. Mais j'en étais une aussi, je savais me battre et Shaun aussi.


code by © Lancy Orca de http://www.artsoul.fr/
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar






LE BAIN DE SANG. Empty
MessageSujet: Re: LE BAIN DE SANG.   LE BAIN DE SANG. EmptyJeu 13 Juin - 20:21


LE BAIN DE SANG. Tumblr_mjs0kpzgHG1qh0mz0o2_r1_500


Je l'avais tuée, la fillette du Six. Repose en paix, jeune innoncente qui n'avait absolument rien à faire ici. Encore cet espèce de comportement incompréhensible qui s'était emparé de moi, j'étais définitivement en mode survie. En fait, je n'avais pas le choix non plus, ici, c'était la loi de la jungle. La loi du plus fort, autant physiquement que mentalement. Les jeunes tributs n'ont pratiquement aucune chance de gagner, à moins d'un solide coup de chance. Enfin bref, je ne pense pas ressortir d'ici vivant, je tenais trop à Siobhàn et Phoebe pour les voir périr. Mais pour le moment, je ne devais avoir aucun relâchement. Déjà que l'arène ne me semblait pas hyper grande, les tributs seront vite fait retrouvés. Enfin, je crois, non? Peut-être pas dans ces champs qu'entourent la Corne, mais ça n'avait pas d'importance. J'avais désormais un petit sac vert, un grand sac noir et une faux. Muy perfecto, j'allais pouvoir faire survivre mes alliées et moi en même temps. Entre temps, trois autres coups de canons avaient sonnés. J'avais aperçu vite fait Sio tuer la carrière du Deux. Oh, la pauvre. Étrangement, je n'avais aucun remords pour elle, je n'aurai jamais de remords à tuer ces carrières à la con. Je saissisai mes deux sacs, un sur chaque épaules et prit ma faux dans mes mains, avant de courir vers Phoebe, qui n'avait qu'un petit sac vert. Pas mal, j'aurais pensé qu'elle n'aurait daigner rien prendre. C'était déjà ça. J'aperçu du même fait Sio qui se dirigeait vers la carrière du Un, qui n'était toujours pas partie de la Corne. Oh ce qu'elle allait souffrir. J'étais aux côtés de Phoebe et j'étais prêt à partir, je lui dit donc en commençant à courir. «Va te cacher quelque part dans la Corne, et attend notre retour!» Et j'allai rejoindre Sio, qui avait tentée d'ascéner un coup de faux sur les côtes de la carrière. J'arrivai, très silencieusement, dû au fait que je n'avais rien sous les pieds, ça facilitait les choses. Tout en gardant mes sacs sur mes épaules, je levai ma faux et dirigeai vers le cou de la carrière. Oh ce qu'elle allait souffrir, c'en était presque jouissant. On était à deux sur elle, impossible qu'elle nous échappe. Si ma lame ne parvenait pas à l'atteindre, celle de Siobhàn serait vite fait dans son flanc droit et la blesserait suffisamment pour qu'on la finisse d'un simple coup pratiquement n'importe où. Je n'aurai jamais de remords à te tuer, carrière. Ceux venant des districts désavantagés, oui j'en aurai des remords, mais pour des êtres ignobles de ton genre, pas une miette. Crève en enfer.
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar






LE BAIN DE SANG. Empty
MessageSujet: Re: LE BAIN DE SANG.   LE BAIN DE SANG. EmptyVen 14 Juin - 16:29

LE BAIN DE SANG. Tumblr_m9upfjKcib1qjt4mjo1_500
J'avais vu Shaun tué la fillette du 6, repose en paix petite fille si innocente. Les gamins de 12 ans n'avaient strictement rien à faire ici, je n'avais rien à faire ici non plus, c'était clair. Je n'avais aucune envie d'être ici ; comme tout le monde. J'avais vu les moissons dans le train pour aller au Capitole ; et ne me semble pas qu'il y ai eu des volontaires. C'était stupide de se porter volontaire, une mort casi' certaine nous attends. C'était clair et net, c'est pas compliqué au moi. Shaun avait pris le sac et la faux de la petite défunte depuis quelques secondes maintenant, je me réjouissait. C'était cruel mais il nous fallait des sacs ; et surtout un arc pour moi et une hache pour Shaun. Ou un des deux suffirait hein, mais rien ne peut nous encombrer ici. Sauf cette chaîne STUPIDE qui pendouille à notre cou. C'est alors que Shaun & Sio' se dirigèrent vers la carrière du un, que j'hésita à m'y risquer. Mes craintes furent confirmer par les paroles de Shaun « Va te cacher quelque part dans la Corne, et attend notre retour ! » Je le vis se diriger vers Sio sur la carrière, je ne réfléchis et partie me cacher dans les taillis de la Corne, attendant le retour de mes alliés. Je me dirigea en hâte toute essoufflée vers un buisson, où je me me posa. Je me mis à croupis, regardant le contenu de mon sac ; la seule chose intéressante qui pourrait m'être utile est ce couteau ; le couteau d'environ 7 ou 8 centimètres, ça ne servirait pas d'armes. Je ferma mon sac dans un bruit léger ; une fermeture éclair quoi. Je pris mon couteau à la main ; bien qu'il ne pourrait me servir d'arme ça pourrait toujours m'être utile si je voulais me défendre dans le cas d'une éventuelle attaque. Je coupa quelques feuilles devant moi pour avoir une vue dégagée sur mes alliés que je vis abattra la carrière du un. Si il n'était pas là je mourrais, j'en était certaine. La force de Shaun, ce grand gaillard qui m'est comme un grand frère protecteur ; et Siobhàn cette jolie blonde qui nous met au tapis en 2 minutes dans un combat au corps à corps ; si il y avait une trahison venu d'eux ou l'un d'eux j'était mal. Mais vraiment mal. Je regarda cet hôtel sinistre ; je verrai pour demander à mes alliés si ils voudraient que nous allions à l'intérieur ; il avait l'air intéressant, et effrayant. Tout était effrayant ici ; on est habitué à la lumière et au soleil dans le huitième district ; ici la lune toujours ronde nous éclaire à peine ; j'ai d'ailleurs du mal à distinguer mes alliés. Ils auraient pu mettre une lampe torche dans les sacs, non ? Pardon, le Capitole est odieux. J'avais oublié ! C'est donc sous mon regard effrayé que mes deux alliés tuèrent la carrière du 1. Il ne restait que Sio comme carrière ; mon allié. J'aimerai vraiment que l'un de nous gagne ; et je ferai tout pour ; je savais que mes alliés avaient la même pensée que moi ; une pensée partagée.
Revenir en haut Aller en bas
Lucca Zachary Kane

Lucca Zachary Kane

Haut-Juge




Messages : 291

Fiche de Tribut
Health Points:
LE BAIN DE SANG. Left_bar_bleue10/10LE BAIN DE SANG. Empty_bar_bleue  (10/10)
Compétences:
CompétencesNombre de points
Force
Intelligence
Charisme
Polyvalence

Inventory:

LE BAIN DE SANG. Empty
MessageSujet: Re: LE BAIN DE SANG.   LE BAIN DE SANG. EmptyVen 14 Juin - 16:36

Bain de sang terminé. Un des deux, soit Shaun ou Sio, vous devrez faire un flashback qui "tue" Hailey dans un autre rp. Les autres, vous pouvez poster dans les autres régions de l'arène. Sachez que ceux qui ne posteront pas d'ici 3 jours (ouai, la limite est rétrogradée pour l'occas') dans un nouveau sujet dans une nouvelle zone, pourrons êtres tués n'importe où, n'importe quand. Et nous ne manquerons pas de le faire à la minute près !
Bonne continuation !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







LE BAIN DE SANG. Empty
MessageSujet: Re: LE BAIN DE SANG.   LE BAIN DE SANG. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

LE BAIN DE SANG.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Pv Ay] Les sang coups de la nuit [Hentaï]
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-
» Un bain chaud, très chaud [ PV: Yuki Caheshi - Hentaï ]
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Anciennes Arènes :: Arène Plantae [Édition 5] :: Zone 1-