Partagez | .
 

 Salle Seis!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité







MessageSujet: Salle Seis!   Mar 16 Juil - 18:01

Quand la porte s'est ouverte à vous, vous découvrez une salle complètement blanche, avec une chaise. Devant vous se tiens un panneau.

« Une personne vivante doit s'asseoir sur la chaise. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité







MessageSujet: Re: Salle Seis!   Mar 16 Juil - 18:17

La salle dans laquelle nous nous trouvions était blanche. Ça me rappelait vaguement les hôpitaux psychiatriques. Pas que j'en avais déjà visité, mais mon père aimait me raconter des histoires d'horreur lorsque j'étais en bas âge. Juste pour me faire flipper à mort et surtout de me faire éviter les conneries. C'était tellement blanc que ça m'en faisait quasiment mal aux yeux. En attendant, j'étais toujours recouverte de cette bave gluante. J'allais devoir attendre que ça sèche... Je grimaçais légèrement avant de reporter mon attention sur la chaise et sur le panneau qui l'accompagnait. S'assoir sur la chaise ? Ça puait le piège à trois kilomètres à la ronde. Et le mot "vivante" ne faisait que confirmer un peu plus mes pensées.

Je n'avais rien à perdre... Ma famille était sur le point de se disloquer, ma vie était misérable, personne ne m'attendait au district. Hormis ma sœur, mais je la savais forte et courageuse. « Je vais le faire... De toutes façons, je n'ai rien à perdre. » Sauf peut-être la vie. Haha. La bonne blague. Je souhaitais gagner. C'était un fait. Mais pas en sacrifiant Harmony. J'étais un minimum reconnaissante envers sa personne, puisqu'elle m'avait tirée de la "fournaise". Je devais lui renvoyer la pareille. Je haussais des épaules et esquissais un faible sourire avant de poser mon derche sur cette chaise. Mon sort était scellé désormais. Adviendra ce qu'il adviendra.  
Revenir en haut Aller en bas
Invité







MessageSujet: Re: Salle Seis!   Mar 16 Juil - 18:23

Des sangles solides apparurent au niveau des poignets, des chevilles, des cuisses, des coudes et des hanches. Tout aussi blanches que la chaise et la pièce, elles-mêmes. Un écran apparut sur le côté droit de Maxine et un plateau apparut lui aussi sur le côté gauche de Maxine. Sur l'écran s'affichait.

« Vous passerez vingt-quatre heures dans cette salle. Vous devrez compléter les défis demandés. À la fin de tous les défis complétés, vous pourrez sortir. Bonne chance. »

Ensuite, il affiche:

« Défi 1: Prend le rasoir sur le plateau. Puis rase tout les cheveux de ton allié. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité







MessageSujet: Re: Salle Seis!   Mar 16 Juil - 18:48

Une fois arrivée dans la salle en dessous, je découvre le décor en première et voit une pièce blanche. Très blanche qui fait ressortir mes yeux bleus sûrement. Maxine arrive derrière moi, recouverte de bave de chien. Je vis une chaise et l'indication qu'il fallait suivre. La personne vivante ira sur la chaise. C'était trop facile. J'allais peut-être me recevoir le coup dans la gueule. Maxine me regarda et me glaça le sang. « Je vais le faire... De toutes façons, je n'ai rien à perdre. » J'avais l'impression qu'elle voulait se racheter pour mon petit sauvetage de rien du temps dans la salle au barbecue. Il fallait pas, c'était normal. Si j'avais laissé mourir Jaden, c'était pour avancer et que nous étions à la première salle. Mais plus les heures et jours passaient, je l'appréciais. C'est bizarre de dire que j'aime bien quelqu'un à part mes frères, mais bon. Je baissas la tête en espérant un peu qu'aucun piège ne tombe sur la tête de l'une ou de l'autre. Mais par chance -ou malchance plus que tout- Maxine eu ses poignets, son corps, ses mollets, menottés à la chaise. On aurait dire une histoire de psychopathe que nous racontait la vieille dame du district neuf quand c'était les petites fêtes, devant un feu de camp. Un plateau et un écran apparu au côté de Maxine et m'indiquait que je devais lui raser la tête.

Après avoir jouer les chanteuses, il fallait que je coiffe quelqu'un … Non mais c'est quoi leurs problèmes avec le capitole ? Je peux avoir mon doctorat en survie, mais après la coiffure et la chanson c'est pas ma spécialité. Ils veulent que je devienne styliste si jamais l'occasion se présente à moi ? Il rêve. Je suis la reine du sarcasme, pas de la coiffure. Je regarde Maxine en écarquillant les yeux. Je lâchais un petit désolé avant d'attraper le rasoir. Je m'approchas d'elle avant d'attraper la racine de ses cheveux et de passer le rasoir. Ses cheveux soyeux s'enlevaient d'un coup sec dans ma main, et je vis un vrai crâne nue. Je me dépêchais de tout faire correctement, je ne voulais pas lui faire du mal avec rasoir. Une fois finie je déposa les cheveux blonds dans le plateau à couteau en regardant le résultat. J'étais sous le choc, Maxine ne ressemblait à rien … C'était étrange. On aurait dit un homme. Ce que je dois en conclure ? Je ne suis pas fait pour la coiffure.
Revenir en haut Aller en bas
Président Clare

avatar

Président




Messages : 84

MessageSujet: Re: Salle Seis!   Mar 16 Juil - 19:15



« Défi complété. » «Défi 2: prendre le surligneur noir et pointillés de cette façon; (admettons qu'il vous montre un exemple là, on va pas rester sur des détails insignifiants What a Face). Au niveau de la tête.
Revenir en haut Aller en bas
http://hungergamesrpg.forumactif.org
Invité







MessageSujet: Re: Salle Seis!   Mar 16 Juil - 19:39

Cette salle perturbait mon esprit qui était déjà assez choqué et perturbé. On dirait vraiment la description de la vieille vaudou du district neuf. Je ne sais pas si dans les autres district il y avait des personnes étranges. Mais au district neuf c'était la compilation des personnes étranges. On avait les personnes fortes, qui se croyait tout permis. Qui limite léchait les chaussures des pacificateurs et des gagnants, pour ne serait-ce n'avoir qu'un petit peu de sous et avoir un nom inscrit dans une petite réunion de bas-étage au capitole. Il y avait les gens silencieux, rageant qui ne disait jamais rien. Je faisais partis de ce cas, oui je dois l'avouer. Mais j'étais quand même dans une autre catégorie. Ce qui faisait tout pour survivre, sans connaître honte et lâcheté. Je me démenais au mieux pour les protéger eux, mes petits bout de choux. Je me ferais agrafé la partie intime masculine s'il fallait pour me porter volontaire lors de leurs moissons si le sors les choisissais. En fait, je ne pensais pas que c'était le sors, mais plutôt le capitole. Le capitole sera notre vie, et notre mort.

Mon défi validé je regardais le tableau en évitant le regard de Maxine -sans cheveux-. Un crayon. Je devais tracer des points. Non mais je suis pas venue ici pour faire des formations bordel de merde ! Chanter, coiffer, dessiner ? La prochaine fois ça sera quoi ? Savoir écarter les cuisses pour faire le grand écart? Faire le funambule ? Je regardais Maxine et fit plusieurs points sur son crâne, comme me l'avait conseillé le défi. Une fois fini, je remis le stylo fermé dans le plateau et j'attendais le pire, pour me dire que le prochain défi sera moins pire que ce que j'imagine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité







MessageSujet: Re: Salle Seis!   Mar 16 Juil - 19:41

Je me retrouvais sanglée dans cette chaise. Ça ne me disait rien qui vaille... J'avais l'impression d'être le cobaye d'une expérience scientifique. Pire encore, Harmony allait être mon bourreau. Eh merde. Vingt-quatre heures dans cette salle de torture. Génial. J'avais espéré une mort rapide, c'était là tout le contraire. Je soupirais de soulagement au premier défi. Si ce n'était que des cheveux... Heureusement, ça repoussait. Et puis, je n'étais pas hyper attachée à mon apparence. Oui, ma vie valait plus. Il fallait savoir placer ses priorités. J'avais placé les miennes au moment même où mon père s'était remarié. J'observais lascivement mes boucles blondes tomber au sol. Le Capitole devait bien se foutre de ma gueule. Mais après tout, j'en avais rien à carrer. « T'inquiètes. Ce sont jamais que des cheveux. » Je souriais étrangement. Tristement peut-être. En tous les cas, si les capitoliens voulaient voir de la colère et du désespoir, ils pouvaient toujours aller se faire mettre.

Bref. Il était temps de passer au second défi. Le mot surligneur noir ne me plaisait pas des masses. Mais ma foi, ce n'était encore que du surligneur. Seulement, les pointillés spécifiquement tracés me rappelaient les découpages pour enfants. Et tout de suite, la chose me faisait plus peur. Harmony allait devoir m'ouvrir le crâne ? Une goutte de sueur perla de mon front tandis que je commençais à rire légèrement jaune. J'aurais tellement voulu que mon cerveau se mette en mode "pause". Qu'il ne réfléchisse pas aux pires situations. Si ça se trouvait, je me faisais un sang d'encre pour rien... Oui oui, "l'espoir fait vivre" dit-on.  
Revenir en haut Aller en bas
Invité







MessageSujet: Re: Salle Seis!   Mar 16 Juil - 19:55

« Défi 2 complété. » «Défi 3: Prendre la seringue, l'enfoncer dans le crâne de la jeune fille et insérer le liquide. Attendre cinq minutes, prendre le scalpel et découper la peau au niveau des pointillés. »

** Le liquide de la seringue fait stopper la coagulation du sang au dessus du crâne. Donc, il n'y aura pas de sang partout. Elle continuera à respirer et elle sentira TOUT ce que tu feras. Le liquide contient aussi de l'adrénaline, ce qui la tiendras éveillée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité







MessageSujet: Re: Salle Seis!   Mar 16 Juil - 20:21

Je lisais le défi et mon cœur ne fit qu'un battement. Je tremblais. Non. Je n'étais pas ça. Pas une meurtrière. Je ne tuerais pas. Jamais je ne voudrais tuer. Elle ne m'avait rien fait. Si j'avais été assise, ça serait moi qui aurait du subir ça. Je … non ! Ma déesse intérieur me tordait le bide, pendant que je souffrais intérieurement. Je voulais hurler de tout mon corps, enlever le mouchard qui se trouvait que l'on avait glissé sous ma peau dans l'overcraft. Je voulais partir. Loin. M'enfuir. Partir et ne plus jamais revenir. « Je ... » je voulais dire que non, mais Maxine tourna sa tête vers moi. Elle me regardait avec une fureur monstrueuse. Elle ne parlait pas. Mais je comprenais ce qu'elle me disait. Puisque mon cerveau me disait la même chose. Fais-le, Harmony. Fais-le, et tu pourras être victorieuse à ce stade. Je posas ma main dans le plateau et prit la seringue. Puis en maintenant la tête de Maxine j’enfonçais l'aiguille d'un coup. On m'avait dit que prendre par surprise allait détendre les muscles, c'est ce que je fis.

Je pris une respiration. Pense au sponsors. Pense au gens qui te regarde. Toi district neuf, au regard bleuté comme le ciel, et le sourire lugubre. Pense à ceux qui t'aimeront. Pense à la victoire. Pense à tes frères. Pense à Jan. Jan. Le scalpel rentra dans la peau de Maxine d'un coup. Ne frémit pas Harmony, ne lâche surtout rien. Je fais alors le tour, tout en sachant que Maxine sent la douleur que je lui infliges. Pardonne moi. Seigneur, j'ai péché. Mais merde moi, j'ai pas de religion, qui voudra m'entendre ? Là n'est pas le problème. Une fois le tour terminé je déposa le scalpel sur le plateau. Mon cœur battait et je pris le haut du crâne. Wahou. Je vis son cerveau. C'était horrible. Je déposa le haut du crane sur le plateau en frémissant un peu. Qu'allais-je devoir faire après un acte aussi horrible ? En tout cas, mon regard ne montrait pas que j'étais en colère. Je faisais bonne figure, et me rendait psychopathe au plus haut possible, c'est ce qu'ils veulent après tout. Alors je vais leur donner. Même si Jan et les jumeaux doivent me prendre pour une folle, ce que je faisais était pour eux. Et pour personne d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité







MessageSujet: Re: Salle Seis!   Mar 16 Juil - 20:26

« Défi complété. » « Défi 4: Prendre la clé de rubis qui se tient là. Remettre le crâne et avec la soudeuse, et les ficelles/Aiguilles, recoudre sa peau. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité







MessageSujet: Re: Salle Seis!   Mar 16 Juil - 20:48

Je regardais la clef en rubis dans son crâne en lisant les instructions que je pouvais comprendre. J'allais foutre mes doigts dans son crâne pour pouvoir aller la chercher et lui refaire son crâne. C'était dégueulasse. Vraiment horrible que mon ventre aurait envie de recracher le bout de pain mangé la veille. Je pris ma respiration encore une fois avant prendre la clef pleine de sang dans ma main. Ça sentait bizarre. Je pris la soudeuse en main et reposa le haut du crâne découpé. Maxine étant dos à moi, je ne voyais pas ses expressions facial. Mais je pense qu'elle devait souffrir. Je souda alors la partie de son crâne découpé à celle de son corps.

Je vis la ficelle et l'aiguille. Allez Harmony, c'est comme à la maison. Comme je faisais avec les vêtements troués de mes frères. Je pris l'aiguille qui contenait la ficelle. Puis je l'a planta le plus près de la rupture possible avant de commencer à coudre comme une bonne ménagère. J'en avais bien l'habitude à la maison, et même quand je travaillais chez des riches agriculteurs dans le district neuf, coudre des habits étaient une de mes spécialités. Même si je préférais trier les plantes de la récolte et les laver. Une fois le tour fait, je retira l'aiguille et fit un nœud collé au crâne de Maxine, pour que la ficelle tienne. Je n'osais plus la regarder dans les yeux. J'avais honte de mes actes. Plus que ça. Jan allait me prendre pour un monstre ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité







MessageSujet: Re: Salle Seis!   Mar 16 Juil - 20:55

Ce que je craignais arriva : il fallait qu'elle me scalpe la tête. Je ne savais pas ce que contenait la fameuse seringue, mais j'allais sûrement souffrir un max. Haha. Jeu de mots. Quand on est dans une position pareille... On essaye de se réconforter comme on peut hein ! Je voyais Harmony hésitante. Je l'aurais été également. Mais pour l'heure, on devait avancer... Et je ne voyais pas d'autres solutions que celle-ci. Se plier aux règles du Capitole. Être leurs pantins. Leur divertissement du moment. Je lançais un regard déterminé à mon alliée. Une pointe de fureur peut-être. Il fallait qu'elle le fasse pour qu'on sorte de là vivantes. Je me préparais mentalement à souffrir. J'avais choisi de m'assoir là après tout... Mais ladite préparation ne fut pas longue, puisqu'elle commença à enfoncer le scalpel dans mon crâne. J'essayais de contenir ma douleur. De ne pas crier. Mon fort intérieur était parti en torpilles. Je me mordais l'intérieur de la joue. Seulement, au bout d'un moment, c'était devenu trop dur. Ma mâchoire sembla se désarticuler dans un cri de douleur. Et ces foutues sangles paraissaient me lacérer la peau tellement j'essayais de me débattre. En Vain.

Les larmes noyaient mes yeux. Je ne pus même pas lire ce qui s'affichait désormais sur l'écran. Tant pis. De toutes façons, j'allais probablement mourir le crâne ouvert devant les paires d'yeux capitoliennes. Je voulais simplement que la souffrance s'arrête. Maintenant. Simplement. Mais visiblement, ce n'était pas terminé, puisque j'entendis d'étranges bruits à l'arrière de ma tête. A ce stade, je ne prêtais même plus attention à ce qu'on me faisait subir. La douleur avait déjà envahi chaque parcelle de mon être. Mes cris pourfendaient la salle telle une mélodie macabre, dansant avec les sons métalliques des objets posés dans le plateau. D'un coup tout s'arrêta. L'orchestre avait cessé de jouer sa funeste comptine. La douleur resta vive mais supportable. Des larmes traçaient toujours des sillons sur mes joues. Mes yeux restaient ouverts, fixant un point imaginaire sur l'horizon. Mais plus aucun bruit ne sortait de ma bouche légèrement entrouverte. Le silence. Le silence s'installa. Un silence sinistre. Tel un serpent aux courbes sinueuses. Tel le démon venant se repaître de la douleur et du désespoir.   
Revenir en haut Aller en bas
Invité







MessageSujet: Re: Salle Seis!   Mar 16 Juil - 21:01

« Défis Terminés. »
Un panneau avec un levier sortit du sol pour se positionner directement à la droite de la jeune fille. Il était positionné au strict milieu. Un côté rouge, et un côté vert. Le côté rouge était scindé d'un éclair, l'autre côté, d'un cadenas ouvert. Lequel Harmony allait-t'elle choisir ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité







MessageSujet: Re: Salle Seis!   Mar 16 Juil - 21:17

Ses cris. Si je mourrais, c'est de ça sûrement dont je me souviendrais. C'était horrible à qu'elle point je l'a faisais souffrir et je prenais sur moi pour être lucide. Mais une fois avoir enlevé son crâne, je ne pouvais pas me retenir. Je la voyais bouger dans tous les sens, pendant que moi je devais m'amuser à enlever une clef. Vraiment chouette comme activité. Je soupiras un long moment après l'avoir recousu. Ce n'était pas des choses que l'on faisait tous les jours. Je ne deviendrais jamais une soigneuse, c'est clair et net. Je ferais tout les métiers qui soient possible, mais pas ça. Le sang me dégoûte. De plus en plus. J'en avais sur ma main droite. Et j'étais mal.

Puis après avoir vue un défi terminé, un levier se positionna devant mes yeux. Tout droit et bien mis en place, il y avait deux partis. Une rouge contenant un éclair. Une verte avec un cadenas ouvert, libre. Le cadenas me tentait, on pourrait sauver Maxine. Mais c'était trop simple. Dans la thématique des jeux, c'était bien trop simple. Mais si je prenais le rouge, elle risquait de recevoir la foudre, où même moi. Je ne sais pas quoi faire. Je pris une grande bouché d'air avant de tourner le levier du côté rouge, de l'éclair. Tout ce que je voulais, c'était arrêté les cris d'horreurs qui résonnaient encore dans ma tête. Ceux qui dansaient en me criant que j'étais un monstre, la pire des filles et que je brûlerais pour l'éternité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité







MessageSujet: Re: Salle Seis!   Mar 16 Juil - 21:22

Lorsque le levier fut actionné, une décharge électrique sonore se diffusa dans tout le corps de la demoiselle attachée. Puis, plus rien. Bonne nuit Maxine.

« Boom. »

La porte s'ouvrit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité







MessageSujet: Re: Salle Seis!   Mar 16 Juil - 21:46

Je tirais le levier rouge. Puis le corps de Maxine prit le courant. Et plus rien. Je me mis en face d'elle et tapota son visage. « Maxine … Réveille toi ! » La porte s'ouvrit. Non … MAXIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIINE. Une larme perça la barrière de mes yeux. « T'as pas le droit de me laisser … Non t'as pas le droit ! » Je hurlais contre elle avant de me retourner vers la caméra. J'avais envie de leurs gueuler dessus, de toute mes forces. Mais je ne pouvais pas. Je ne pouvais plus même. J'en avais pas la force. Je regardas Maxine et attrapa son corps serré avant de l'a câliné. « Je ne veux pas que tu partes, tu as compris ? Tu m'as sauvé la vie … Tu as pas le droit, je t'interdis ! » Je l'a regardais en pleurant. Mon visage remplie de crasse devint humide d'un coup et je serras les dents. J'étais la seule survivante de mes alliés. Qu'elle allait être la salle suivante ? Je craignais le pire. Je regardas Maxine en caressant sa joue. « Repose en paix, Maxine. Tu resteras mon héroïne. » Je me relevas en essuyant mes larmes. Attrapant la gourde presque vide, je l'avalas pour remplir mon ventre et pris le sac de Maxine. Avec moi. Il contenait encore mon croissant, les deux lances, son arc et ses trois flèches, les deux pics à glaces, un croissant et une bouteille d'eau où il restait encore trois quart d'eau. Je pris la clef de rubis et avança vers la porte. Je me retournas une dernière fois et fit un sourire doux.

Relevant la tête devant la caméra je regardais. Ma main encore humide de son sang, j'en déposa sur mon visage en m'approchant de la caméra. « C'est du sang que vous voulez hein ? Vous inquiétez pas, vous pouvez compter sur moi ! » Carrière dans l'âme ? J'en avais aucune idée. J'étais prête à me battre maintenant. Deux salles. Deux dernières putains de salles, et j'allais gagner. Si je devais décrire ce que je ressentais ? Le vide. Le néant. Je suis une meurtrière. Une tueuse. Un monstre. Et je l'assume. Parce que dans ce monde, seule les monstres survivent.


Repose en paix Maxine Rosenbach, la jolie blonde du district trois.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Salle Seis!   

Revenir en haut Aller en bas
 

Salle Seis!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Salle du Feu
» La salle du trône et le château
» Salle d'opération section civile
» La salle de l'argent
» salle de soins des femmes/ Chambre n° 1 : actuellement Senjo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Anciennes Arènes :: Arène Einstein [Édition 7] :: Section Delta-