Partagez
 

 La rage de vivre ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité

avatar






La rage de vivre ...  Empty
MessageSujet: La rage de vivre ...    La rage de vivre ...  EmptyVen 7 Juin - 14:37

Arène
Aydan Bright

Finn me rejoignit dans le manoir, sans Swan. Elle avait encore disparue. J'étais sur mes gardes, à l'affut du moindre bruit suspect. Il faisait sombre ici, un tribut pouvait très bien se cacher et attendre le bon moment pour attaquer. J'avais entendu un deuxième coup de canon. Qui était ces deux morts ? Je pariais sur la fille blonde, qui m'avait semblé être blessée quand elle avait fuit du lac la veille. Et l'autre ... je n'en avais aucune idée. Dans tout les cas, nous n'étions plus que quatre. Je ne faisais pas qu'attention aux bruits dans la pièce, je regardais Finn du coin de l'oeil aussi. Nous étions quatre. Pouvait-on dire que l'alliance était toujours d'actualité ? Swan n'était pas là, mais sûrement dans le manoir elle aussi. Cette tempête servait à nous rassembler ici pour la fin des jeux. Une flèche encochée sur la corde de l'arc, je m’avançais de quelques pas dans le hall. Il y avait des meubles un peu partout, brisé pour la plupart, mais qui offrait de très bon abris. Je n'avais pas le temps ni l'envie de tout retourner pour vérifier si nous étions seuls. Je fis donc le tour de la salle, le sol craquant sous mon poids. Au moins, je le saurais si un tribut arrivait.

Je me tournais finalement vers Finn et plissais les yeux. Elle faisait … quoi ? Je m'approchais pour la voir s'emparer d'une allumette et la jeter dans la coupole qu'elle avait posé au centre de la pièce. Des flammes apparurent alors et je la regardais, sans comprendre. Nous avions des lampes, non ? De plus, cet endroit ne m'avait pas l'air très solide et tout pouvez s'écrouler à tout moment. Elle voulait brûler l'endroit ou quoi ? « La tempête a dû s'abattre sur toute l'arène. Soit les tributs sont déjà à l'intérieur du manoir, soit ils sont sur le point d'y rentrer, comme nous. Mieux vaut rester sur nos gardes. » Je hochais lentement la tête en serrant les mâchoires. Une seule pensée occupée mon esprit. Nous n'étions plus que quatre. On allait devoir s'entre tuer. Est-ce que je le pouvais ? Je le devais, même si je savais pertinemment que j'allais le regretter si je survivais. Mais pour l'instant, il fallait arrêter ce feu. Je me saisis de la coupole, me dirigeais vers la porte et après un court moment d’hésitation, je tournais la poignée et je lâchais la coupole, qui fût emporté immédiatement par le vent violent. Aussitôt, je refermais le battant et me tournais vers Finn. J'ouvris alors mon sac et en sortis une des deux mini lampe torche. Je l'allumais et tournais le faisceau de lumière vers Finn.

« Tu dois en avoir une dans ton sac, ce sera moins dangereux »

L'arc toujours fermement tenu dans une main, je m’apprêtais à bouger du centre de la pièce un cri effrayant retentit. Je sursautais sur le coup et les battants de la porte s'ouvrirent, laissant filtrer le peu de lumière qu'il y avait dehors. Je me tournais immédiatement vers la porte, tendant la corde de mon arc, gardant la lampe dans la main qui tenait la corde. Je n'eus même pas le temps de plisser les yeux pour voir qui était là que la porte se ferma. Le vent ? Il vaudrait mieux que ce soit ça. Un deuxième cri qui me fais de nouveau sursauter. Je tends l'oreille un instant après le cri. Un grincement. Je lève lentement la tête vers le haut plafond. Non … Le lustre tombe. Je ne me pose pas plus de questions, je roule sur ma droite juste à temps pour éviter l’énorme objet qui vient de se détacher du plafond dans un fracas de verre. Je sens alors une légère douleur à la joue droite et une plus forte à la cuisse, qui me fait grogner de douleur. Je ne bouge pas, restant au sol le temps de reprendre mes esprits. Le lustre qui vient de se fracasser sur le sol à soulever une bonne quantité de poussière et je me relève lentement en passant une main sur ma joue. Je la retire avec un liquide chaud sur les doigts. Ce liquide rouge qui contraste tant avec ma peau très blanche. Un bout de verre du m'entailler le visage, mais rien de trop important. Je baisse ensuite les yeux sur ma cuisse et vois un morceau de verre planter dans la chair. Je ne l'enlève pas, il va bloquer le sang.

Je me remet debout, sur mes gardes. Je dois partir de cette pièce, et pas plus tard que tout de suite. Je ne veux pas mourir. J'ai fais une promesse à la seule personne qui m'est cher dans ce monde. Je dois tout faire pour survivre. La seule chose à faire ? Tuer les autres. J'éclaire la pièce de ma lampe. Je tend le bras qui tient l'arc et tends la corde jusqu'au coin de ma bouche, une flèche encochée. Je regarde Finn d'un air désolé et articule un mot. « Pardon … » J'ouvre les doigts. Le trait file en direction de la carrière. Je ne regardais pas si la flèche l'atteignait, je partis immédiatement sur ma gauche, m'engouffrant dans un couloir sombre en courant. Je courais sur une vingtaine de mètres, m'engouffrant dans la première pièce sur laquelle je tombais. Je m’avançais de quelques pas, ignorant la douleur dans ma cuisse. Je n'avais pas mal, je ne devais pas avoir mal. Il fallait que je vive. Je faisais tout mon possible pour ne pas penser à mon geste un peu plus tôt. Je ne pouvais pas me permettre d'y penser maintenant. J'encochais une nouvelle flèche sur l'arc et tendis l'oreille, à l'affut du moindre bruit. Je ne ressentais plus rien.





Dernière édition par Aydan Bright le Sam 8 Juin - 1:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar






La rage de vivre ...  Empty
MessageSujet: Re: La rage de vivre ...    La rage de vivre ...  EmptyVen 7 Juin - 20:23

La rage de vivre ...  877548TeresaPalmer1
Tout s'enchaîna rapidement. Le lustre était tombé. J'avais tenté d'en éviter une grande partie, mais un morceau de métal s'était enfoncé dans mon bras gauche. Je me saisis rapidement de mon sac et le remis sur mon dos. Mon sabre trônait toujours dans ma main. Nous ne voyions plus grand chose. Et se battre avec une lampe torche n'était pas ce qu'il y avait de plus pratique. Eh merde. J'allais devoir m'en remettre à mes yeux. Et surtout à mes autres sens. Je m'étais entraînée de longues heures durant. Ceux-ci s'avéraient donc assez développés pour pouvoir progresser dans le noir. La poussière dégagée par cet effondrement volait encore. L'horizon était trouble. Je hasardais tout de même un déplacement... Marchant ici et là et débouchant sur ce qui semblait être une salle de bal.

Alors que je m'apprêtais à mettre en garde Aydan, une flèche vint se planter dans mon flanc gauche... Une douleur commença à envahir mon corps. Amer. Dure. Froide. Impitoyable. Je n'avais rien vu venir. J'avais toujours cru que ces jeux allaient se terminer de façon triste, mais splendide. Et le pire, c'était que je m'en faisais pour mon bourreau deux secondes plus tôt, avant de recevoir ce projectile en plein dans le ventre. Ironique n'est-ce pas ?... Je me mis à rire sarcastiquement, désormais assise contre un mur en attendant que la mort vienne me chercher. C'en était terminé de la gentille Finn. Cette trahison était l'ultime déclic pour me faire perdre totalement espoir en l'humanité. Malheureusement, il avait fallut qu'il me soit mortel. Je comprenais à présent. Tout était clair et lucide. « Pardon Taylor... J'ai échoué... J'aurais dû t'écouter. J'aurais dû trahir avant d'être trahie. J'aurais dû tuer sans me soucier des autres... Mais tu me connais, je n'en fais qu'à ma tête. » Je regardais en l'air comme pour adresser mes paroles au ciel. Je toussais un peu de sang. Je sentais mon esprit s'embrumer.

Je ne voulais pas finir comme ça. Mon cœur criait vengeance. Je me le devais. A moi, à mon frère, à ma famille... Je devais me venger. Punir et faire du mal. Ce que je m'étais toujours refusée à faire depuis le début des jeux... Peut-être que j'aurais dû m'allier à Nikolas finalement. Peut-être que j'aurais dû être une carrière dans toute sa splendeur. Aydan était déjà parti se réfugier en empruntant le couloir voisin. Avec ma plaie, je ne pouvais pas le rattraper. Je plaçais mon sac devant moi et en sortis la boite d'allumettes. Si je devais mourir, ça allait être en emportant les autres dans ma tombe. J'allumais la première et la balançais dans un tas de bois fracassé. Puis une autre. Et une autre. Et une autre. Le feu devenait vivace. Incontrôlable. L'arrêter était impossible désormais. Les flammes mangeaient les murs et le plancher. Tout allait être réduit en cendres. Tout allait être détruit avec moi.

Le feu dansait au son de la mort. Mon heure était arrivée finalement... Je n'avais pas pu revenir au district quatre. Prendre soins de mon frère. De ma famille. S'en était terminé. Mes épaules se soulageaient d'un poids invisible. Mon esprit devenait léger et serein. Je ne sentais plus mon corps. Mes souvenirs flottaient. J'esquissais un faible sourire alors qu'un filet de sang continuait sa route le long de mon menton. Désolée Swan. Désolée Loebhan. Désolée Taylor. Adieu monde cruel. Adieu Hunger Games. Adieu Capitole. Que votre spectacle soit gâché par la mort de tous les tributs. Sans exception.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar






La rage de vivre ...  Empty
MessageSujet: Re: La rage de vivre ...    La rage de vivre ...  EmptySam 8 Juin - 2:36

Arène
Aydan Bright

J'étais toujours là, seul dans cette immense salle. Les craquements du sol résonnant un peu. La douleur dans ma cuisse était assez forte et n'entendant personne arriver, je finis par m'asseoir contre un mur en grimaçant. Je baissais les yeux et constatais que le verre s'était finalement enfoncé plus que ce que je pensais. Il fallait que je le retire. Je me saisis du morceau de verre et tirais dessus d'un coup sec en serrant les mâchoires pour retenir un cri. Du sang s'écoula de la blessure. Le morceau de verre … avait-il touché une artère ? Je ne savais pas, mais vu la quantité de sang qui commença à s'écouler de la plaie, je commençais à croire que c'était le cas. Je pressais la blessure avec mes mains et aussitôt, alors qu'il y avait un moment de calme, des images me revinrent en tête. Finn, l'arc, la flèche … moi. Je lui avais tiré dessus. Alors qu'elle m'avait aidée. Si on ne s'était pas alliés, je ne serais pas arrivé jusque là, je ne serais pas resté à la corne, je n'aurais peut-être pas récupéré l'arc. Et je l'avais peut-être tué. Elle avait un frère. Qu'est-ce que j'avais fait … J'aurais pu ne pas le faire, on aurait pu trouver les autres tributs, les … tuer. Mais après ? Cela serait revenu au même. Non, ça n'aurait pas été pareil, je me disais ça pour ne pas me sentir coupable. Je fermais les yeux et appuyais ma tête contre le mur. Je l'avais peut-être tué.

Ma main était couverte de sang et le liquide chaud continuait de couler de la plaie sans s'arrêter. Une artère, le verre avait touché une artère. Il n'y avait rien à faire, je ne pouvais rien faire ici. J'allais mourir ici ? Dans ce manoir, après avoir tiré sur mon alliée. C'était peut-être mieux comme ca finalement. Je ne voulais pas vivre avec sa mort sur la conscience. Une forte chaleur se fit alors ressentir, accompagnée de craquements sinistres. J'ouvris lentement les yeux et tournais mon regard vers la gauche. Des flammes. Le feu … Des hautes flammes s'élèvent dans la grande salle où je suis. Piège du capitole ? Ou tribut. Finn avait-elle incendiée le lieu ? Je me posais trop de questions et je compris que je faisais cela pour repousser la vérité qui s'imposait lentement à moi. La mort. J'allais mourir. Je ne pouvais pas fuir avec ma blessure et j'avais perdu trop de sang. Je gardais les yeux ouverts, fixant avec angoisse les flammes envahir la pièce. Pas de cette façon. Plus les flammes s'approchaient de moi plus les images de mon frère me revinrent à l'esprit. Cette nuit ou notre habitation avait prit feu. J'en été ressorti, lui non. Je revois la maison brûler, je me souviens des cris de mon frère. Je vais finir comme lui.

Je pense à Abby alors que le feu s'approche de plus en plus. J'ai peur, mais je ne tremble pas. Je ferme les yeux. J'ai fais une promesse à Abby, je l'ai tenu. J'ai tout fait pour survivre, mais ça n'a pas suffit. Je vais mourir. Je retiens un cri quand une première flamme mord la chair de mes jambes. Pourquoi je dois mourir de cette façon … Épuisé par le sang que j'ai perdu, j'arrive tout de même à parler. « Abby … Pardon. Je n'ai pas réussi … » Les flammes mordent ma peau, je cris. J'entends un coup de canon. Finn ? Sûrement. Au moins, je n'aurais pas sa mort sur ma conscience, j'allais moi même mourir. Des images d'Abby s'imposèrent à moi, un sourire se dessina sur mes lèvres malgré la douleur. Je me sentais partir. Lentement, je sombrais. Qu'est-ce que le Capitole allait renvoyer dans le douze. Une boite de cendres prisent au hasard, un corps calciné ? La pression de mes bras sur la blessure diminua, mes mains glissèrent sur le sol chaud. Au revoir Abby. Au revoir au manoir qui allait être mon tombeau. Au revoir le Capitole. J'arrive … Un coup de canon retentit, j'étais mort.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







La rage de vivre ...  Empty
MessageSujet: Re: La rage de vivre ...    La rage de vivre ...  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

La rage de vivre ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Anciennes Arènes :: Arène Amazonia [Édition 3] :: Zone 2 :: Le manoir :: Salle de Ball-