Partagez
 

 Run, run, run away... ◘ Day One.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité

avatar






Run, run, run away... ◘ Day One. Empty
MessageSujet: Run, run, run away... ◘ Day One.   Run, run, run away... ◘ Day One. EmptyVen 31 Mai - 14:39


Je cours encore. Malgré la gorge séche qui supplie pour de l'eau. Malgré la douleur naissante à la rate. Malgré la peur qui me ténaille le ventre. Inspirée par cet... horreur qui nous sert de tombeau. Cette arène me flanque la trouille. Ca m'effraie comme rien d'autre. Elle est peut-être conçue pour nous effrayer, nous faire perdre la raison et... Et quoi? Nous pousser à fournir des meurtres de premier ordre? Ou, à l'occasion, nous entre-tuer, au sein des alliances? Arrête, Vaïo. Il faut que je trouve Alex. Et Cora. J'espère qu'ils soient encore en vie. Et qu'ils ne me tuent pas pendant mon sommeil. Mais bon. Avant de m'inquiéter de ça, je devrais penser à bouger d'ici. Je suis encore trop près de la Corne, à mon goût. Trop près de ces cinglés appelés carrières. Trop près de ces meurtriers entraînés. J'arrête de courir, mais je continue à marcher assez vite. Plus je m'éloigne, mieux c'est.

Je me demande bien si ces... flaques d'eau, ou bassins, ou quel qu'ils soient, contiennent de l'eau potable. Ma gorge serait ravie de pouvoir la laisser l'apaiser. Mais je préfère ma la jouer sur la sûreté. Je vais en boire si, demain, je n'ai toujours rien trouvé d'autre. Enfin. Si j'y arrive, à demain. Car là, n'ayant pas d'arme, je suis une proie. Un agneau, au milieu des loups. Et je ne veux pas devenir du jambon. Mes sens sont à l'affût. Je me retourne souvent, pour contrôler qu'il n'y ait personne. Mes oreilles sont prêtes à recevoir n'importe quel bruit, pour... agir en conséquence. Je doute que quelqu'un arrive à me surprendre par derrière. Sauf s'il s'appelle Monsieur Discrétion. Mes jambes marchent toutes seules. Vers... quelque part. Au loin. Vers quelque part de bien. Ou tout du moins, je l'espère.

Soudainement, un petit bruit me fait figer. Quelqu'un... est ici? Je reste sur mes gardes, près d'un arbre, en attendant de voir ce qui va se passer. Autre bruit. Et je vois quelqu'un qui sort de derrière l'arbre. Instinctivement, je donne un coup de pied à la personne. Certes, ça ne va pas la tuer, mais, au moins, ça va la déstabiliser. Je reconnais la fille du Sept. Pas très dangereuse, à première vue, mais on sait jamais. Donc, je reste là, en attendant sa réaction, en priant pour qu'elle n'ait pas d'armes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar






Run, run, run away... ◘ Day One. Empty
MessageSujet: Re: Run, run, run away... ◘ Day One.   Run, run, run away... ◘ Day One. EmptyVen 31 Mai - 18:44

L'ambiance était malsaine. Tu progressais toujours parmi les herbes hautes en ayant la fâcheuse impression d'être suivie. S'agissait-il d'une nouvelle stratégie de la Créatrice pour effrayer les tributs ? Pour provoquer leur angoisse ? Tu n'en savais rien. Mais tu avais très envie de t'enfuir d'ici et de déboucher dans un autre environnement. Cette forêt n'avait rien en commun avec celle du Sept. Elle t'oppressait. Tu avais l'impression de suffoquer. Tu redoublas d'efforts pour avancer rapidement – tu devais faire partie des tributs ayant fui la Corne le plus vite.

Mais au détour d'un tronc immense, ce que tu craignais se produisit : l'ombre noire se matérialisa face à toi et t'envoya un coup puissant qui te projeta au sol. L'impact avait coupé ta respiration et interrompu le fil de tes pensées. Mais tu n'attendis pas pour te remettre sur pied : peu importe ce dont il s'agissait, tu n'allais pas te laisser faire. Tu relevas tes prunelles azur aussitôt et embrassas la situation du regard, cependant que tu fléchissais les genoux et t'apprêtais à combattre. Cela ne te fit te raidir que davantage. Un tribut se trouvait-là – celui du district Quatre ou du Cinq, tu ne te souvenais plus trop. En tout cas, il était plus âgé que toi et te fixait avec acrimonie. Que devais-tu faire ? Lui sauter dessus pour le déstabiliser ? Tu n'avais pas d'arme. C'était ridicule. Il était peut-être un carrière et souhaitait te tuer. Tu dis alors la première chose qui te passait par la tête : « Si tu comptes m'agresser, fais attention, j'ai des ongles pointus. » Tu fronças les sourcils un peu plus, comme pour signifier que tu n'attendais qu'un geste de sa part pour le tuer.

Tu étais assez futile, et tu le savais. Mais le jeune homme (il s'agissait d'un grand blond à la carrure imposante) ne fit rien. Et tu restas plantée là, prête à l'assaillir, pendant plusieurs secondes. Pourquoi ne réagissait-il pas ? Tu te détendis légèrement, captant son regard et comprenant que ce tribut ne comptait pas te blesser. « Hmm. C'est bizarre. Là, tu es censé te jeter sur moi pour me tuer. Alors comment je réagis, moi ? » Tu ne baissas tout de même pas ta garde ; il pouvait s'agir d'un subterfuge. Et la douleur qui entravait ton abdomen te rappelait qu'il n'était pas si inoffensif que ça.


Dernière édition par Cassandre d'Arc le Sam 1 Juin - 8:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar






Run, run, run away... ◘ Day One. Empty
MessageSujet: Re: Run, run, run away... ◘ Day One.   Run, run, run away... ◘ Day One. EmptyVen 31 Mai - 19:02


Elle était par terre. J'aurais pu lui sauter dessus et la tuer en l'étranglant, ou quelque chose dans le genre. Mais je ne l'ai pas fait. Je ne sais pas trop pourquoi. Mais bref. Je remarque qu'elle n'a pas d'arme. Tout de moins, pas de visibles. On est désarmés. Le combat se jouerait sur le corps à corps. Et j'aurais l'avantage, surtout avec ma force plus développée que la sienne. Elle a... quoi, 14, 13 ans? J'en ai 15 et quelques. Et je suis fort. Je pourrais la tuer facilement. Mais je ne fais rien. «Si tu comptes m'agresser, fais attention, j'ai des ongles pointus.» Elle fonce les sourcils, comme pour se donner un air plus dangereux. Désolé, mais ça ne marche pas. Je reste en silence. Sans bouger. Sans parler. Sans rien faire. Elle... elle me fait vaguement penser à Kyr. Plus ou moins son âge, cheveux blonds...

Sa voix se fait entendre à nouveau. «Hmm. C'est bizarre. Là, tu es censé te jeter sur moi pour me tuer. Alors comment je réagis, moi?» Ma voix prends un ton sarcastique. «Bah, si tu veux, tu peux toujours retourner chez les carrières pour leur demander de te tuer. Ce n'est pas moi qui va le faire.» Prononcer ça... c'est comme si ça mettait du réalisme, comme si ça confirmait ce que je pensais. Je recommence à marcher, dans la direction que je suivais avant. «Maintenant, désolé, mais je dois y aller.» Comme si j'étais obligé d'aller quelque part. Enfin. Je dois retrouver Alex et Cora. Et non la fille du Sept. Je ne lui fait pas exactement confiance. Même si je lui ai tourné le dos, je n'ai pas baissé la garde pour autant. Au cas où elle ait envie de me trouer le dos. Cependant, je ne vais pas lui empêcher de me suivre. Au pire, elle sera un bon bouclier humain. Au cas où on tombe sur des carrières. Même si je préférerais ne les voir même pas en peinture.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar






Run, run, run away... ◘ Day One. Empty
MessageSujet: Re: Run, run, run away... ◘ Day One.   Run, run, run away... ◘ Day One. EmptyVen 31 Mai - 19:20

A la réflexion, tu aurais peut-être dû t'enfuir. Ou au moins, te munir d'un bâton, de quelque chose, d'une arme... Mais le fait est que tu étais très vulnérable. Et ça t'agaçait énormément. Heureusement, ce jeune homme ne semblait pas être dangereux. Mais tu t'en voulais tout de même de manquer de précaution ; ça ne te ressemblait pas. Tu t'occupais donc à le fixer avec véhémence, comme si tu pouvais l'effrayer de quelque manière que ce soit. « Bah, si tu veux, tu peux toujours retourner chez les carrières pour leur demander de te tuer. Ce n'est pas moi qui va le faire. » Étrangement, le ton sarcastique qu'il avait employé te rassura. Il était sincère. Tu n'avais rien à craindre de lui. Tu n'allais donc pas devoir te battre tout de suite. Mais tu savais pertinemment que ce n'était que partie remise, sauf si tu parvenais miraculeusement à suivre ton plan en restant à l'écart des autres tributs durant toute la durée des Jeux. Mais cela commençait assez mal. « Maintenant, désolé, mais je dois y aller. » enchaîna le tribut. Il se détourna alors pour reprendre sa marche, comme si de rien n'était. Sa silhouette fantomatique se découpait clairement dans la faible luminosité filtrée par les branchages. Tu eus alors une idée saugrenue, que tu choisis de suivre sans vraiment y réfléchir. « Okay, très bien. » déclaras-tu en rattrapant le tribut. « Faisons le chemin ensemble. On ne sait jamais, si on se retrouve face à un danger, autant être deux ? » Tu voulais t'en servir comme d'un bouclier. Jusqu'à temps de trouver une arme. En tant que preux chevalier, il se placerait sans doute devant toi, la petite gamine de treize ans, si on t'attaquait ? Tu l'espérais.

Quoiqu'il en soit, tu te rappelas ta stratégie et préféras clarifier la situation. Tu ne souhaitais pas qu'il pense que cette alliance imposée était valable pour toute la durée des Jeux, tout de même ! Tu ajoutas donc : « Et au crépuscule, nous nous séparerons. » Et il mourrait alors que tu vivrais. Tu l'entendais ainsi. Il te fallait fuir les tributs, ne pas te lier d'amitié avec eux. Ce jeune homme te serait juste utile le temps de découvrir l'arène.

Vous marchâtes ensemble une quinzaine de minutes encore, courant presque parfois, avant de déboucher dans un nouvel environnement.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







Run, run, run away... ◘ Day One. Empty
MessageSujet: Re: Run, run, run away... ◘ Day One.   Run, run, run away... ◘ Day One. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Run, run, run away... ◘ Day One.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Anciennes Arènes :: Arène B [Édition 4] :: Forêt Bakaarta-