Partagez
 

 même la solitude ne fait pas déprimer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité

avatar






même la solitude ne fait pas déprimer  Empty
MessageSujet: même la solitude ne fait pas déprimer    même la solitude ne fait pas déprimer  EmptyMar 30 Juil - 12:25

J'en avais assez de fuir, marre de courir pour sauver ma peau. Je voulais juste que ça se termine le plus vite possible. Que tout ça soit fini. Que je meurs ou que je sorte de cette arène, je m'en fou, je veux juste que ça s'arrête de n'importe quelle façon que ce soit. J'en ai assez d'être constamment sur mes gardes. Mais je préférerais quand même survivre. Mais maintenant que j'ai plus d'alliance ça risque d'être beaucoup plus galère. Talim et Jason sont ensemble, mais ils n'ont rien et pas d'armes contrairement à moi. Ensuite, il reste la fille qui était avec le brun il me semble. Et trois autre filles, mais je n'ai aucune idée de où elles sont. Pour le moment, je viens de rentrer dans une zone où je n'ai pas encore été. Du sable. A perte de vue. Rien que des dunes de sable. Mais il fait plus chaud que dehors et ça c'est plutôt cool vu que mes habits ne sont disons, pas vraiment adaptés. Je pénètre donc dans la zone et reste près de l'entrée au cas où je devrais fuir. Je suis épuisé et je n'ai franchement pas la force d'explorer cette partie de l'arène maintenant. Fuir de la corne, fuir de la zone avec l'eau, fuir la grêle. Toujours fuir, c'est fatiguant à la fin.

Je m'installais près de l'entrée, assis sur le sol et ouvris mon sac. Une pastèque, de la glue et mon chapeau de plage. La colle ne me servirait pas, mais en revanche la pastèque ça nourrissait. Et c'est plein d'eau ces trucs, ça peut remplacer vu que je n'ai rien à boire. Je me saisis de mon couteau et me découpais une tranche. Je n'avais rien pour l'emballer, aussi je la remit telle qu'elle dans mon sac et commençais à manger. Je gardais mon couteau et la faucille que j'avais récupéré juste à côté de moi, une main posé dessus, prêt à riposter à a moindre attaque. Une fois mon morceau de pastèque terminé, je m'allongeais sur le sable en posant ma tête sur mon sac, armes en mains. Ce n'était pas vraiment le lieu approprié pour dormir, mais je n'en pouvais plus. Entre la nage, les combats et la fuite, j'étais épuisé. Les morts défilèrent et je constatais qu'il n'y en avait pas eu beaucoup. Et je me surpris à être déçu. L'arène nous changeait donc à ce point ? Être déçu qu'il n'y ai pas beaucoup de vie enlevée … Mais dans ces moments, je pense à moi.. Pas aux autre. Je veux survivre et sortir d'ici, même si je dois tuer pour ça. Je le ferais sans hésitation. Et si je suis le dernier survivant … Je compte bien profiter de la vie.

Quand je me réveillais, j'avais toujours mon sac, mes armes, j'étais entier et en vie. Personne n'était donc passé par là. Je me redressais et fus sur mes pieds rapidement, mangeant un bout de pastèque. Elle était grosse, je pouvais tenir encore quelques jours avec et j'étais habitué à manger très peu. Je mis mon sac sur mes épaules et m'aventurais plus profondément dans cette zone. Il n'y avait vraiment rien du tout ici … j'aperçus le coté opposé de la zone. Une porte s'y trouvait et j'eus juste le temps de voir … Talim et Jason sortir de la zone ! Je venais … de passer la nuit avec Talim et Jason pas loin de moi ! Et ils n' m'avaient même pas vu. CA, ça révélait du miracle. Et je m'en plaignais pas du tout. Au contraire. Je regardais donc les idiots qu'ils étaient sortir de la pyramide. Ils vont se faire écraser par des glaçons géants ils vont voir. A cette pensée, un sourire narquois se dessina sur mon visage et je me redressais.

Je fis demi-tour, au cas où il reviendrait on ne sais jamais. Je finis par arriver à une trappe. Ce devait être le centre de la zone. Je me souviens de la trappe au sommet des escaliers de la zone avec l'eau. Je poussais le sable qu'il y avait dessus et l'ouvris. En effet, c'était bien l'îlot sur lequel je me trouvais la veille. Je la refermais et m'installais à côté, armes en main. Si des tributs se ramenaient, je pouvais fuir par cette trappe. J'étais bien ici, mais si cette tranquillité durait … beh ce serait tout simplement extraordinaire.
Revenir en haut Aller en bas
Lucca Zachary Kane

Lucca Zachary Kane

Haut-Juge




Messages : 291

Fiche de Tribut
Health Points:
même la solitude ne fait pas déprimer  Left_bar_bleue10/10même la solitude ne fait pas déprimer  Empty_bar_bleue  (10/10)
Compétences:
CompétencesNombre de points
Force
Intelligence
Charisme
Polyvalence

Inventory:

même la solitude ne fait pas déprimer  Empty
MessageSujet: Re: même la solitude ne fait pas déprimer    même la solitude ne fait pas déprimer  EmptyMar 30 Juil - 17:36

Tout comme Heather précédemment, Josh deviendra fou de meurtre et il devra rester sauf si quelqu'un l'en fait sortir. Dès que Josh aura tué quelqu'un, cette folie ne l'atteindra plus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar






même la solitude ne fait pas déprimer  Empty
MessageSujet: Re: même la solitude ne fait pas déprimer    même la solitude ne fait pas déprimer  EmptyMer 31 Juil - 7:28

Alors que j'étais assis sur le sable à côté de le trappe, je me sentis soudain ... bizarre. Je me levais, ne sachant pas ce qui m'arrivait. Je ressentais le besoin de tuer, l'envie de voir le sang couler. Et c'était pas normal du tout. Mais je ne contrôlais rien, comme ci j'étais fou. Des images défilaient dans mon esprit, du sang, des tripes, des lames, des cadavres. Je voulais tuer, non, je devais tuer. Mes jambes me faisaient avancer, à la recherche d'une cible. Si je tombais sur quelqu'un, j'allais lui transpercer la ventre, lui arracher la langue et les tripes, j'allais lui crever le yeux. J'étais fou. Toutes ces images défilaient dans mon esprit tandis que je continuais de marcher sans but précis. Enfin si, j'en avais un de but. Tuer. Je n'avais que ça en tête. Je ne me posais même pas de question sur le fait qu'un bracelet était apparu à mon poignet, pour finalement disparaître après. Mais qu'est-ce qui m'arrivait, je me faisais peur à moi même.

Je finis par arriver à la sortie de la zone, la tempête de grêle s'était arrêté et il faisait plus chaud. Mais je ne pouvais pas sortir. Je ne saurais pas dire pourquoi, mais mes jambes refusaient de bouger, de passer par cette porte. J'avais un sérieux problème là ... Je vis alors deux sacs juste à l'entrée de la zone. Je m'y dirigeais, peut-être que je pourrais trouver quelque chose d'utile. J'ouvris le premier sac et trouvais un livre. Aussitôt que je l'avais entre les mains, je retrouvais mes esprits. Mes envies de meurtres disparurent et je me retrouvais là, accroupis sur le sable. Et là, je réalisais. Je réalisais que des coups de canon avaient retentit, beaucoup. Et si j'en croyais les images diffusées par le capitole, il ne restait plus que Talim, Jason et moi. Et ça, c'était loin d'être cool. Ils étaient à deux, j'étais seul. Ça allait être la finale. Je devais survivre, m'en sortir. Je fouillais dans les sacs, mettant le livre dans le mien. Puisqu'il calmait mes envies meurtrières étranges, autant le garder. Je trouvais aussi une faucille et huit shurikens, ainsi que de la nourriture. J'étais ... plutôt bien armé. Shurikens, couteau, faucilles. J'avais peut-être mes chances finalement. Talim et Jason n'avait rien. Tout est encore possible.

Le sol se mit alors à bouger étrangement. Je retrouvais mon équilibre et fourrais toute mes affaires dans le sac. Je prenais les deux faucilles en main, glissais les shurikens dans ma poche et gardais mon couteau glissé dans une poche de mon sac, à portée de main avant de mettre mon sac sur mes épaules. Il fallait que je sorte d'ici, les tremblements de la pyramide étaient inquiétant comme ci ... elle allait s'écrouler. Oui, c'était ça, les créateurs voulaient nous faire sortir pour que nous nous rendions sur la plage. Et la ... il y aurait un gagnant. Je sortis de la zone et m'engageais des escaliers, direction la plage ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







même la solitude ne fait pas déprimer  Empty
MessageSujet: Re: même la solitude ne fait pas déprimer    même la solitude ne fait pas déprimer  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

même la solitude ne fait pas déprimer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]
» La Cerise s'efface, le Bien trépasse [hentaï, PV Vaelz]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Anciennes Arènes :: Arène Éri̱mos [Edition 9] :: Zone 3-