Partagez
 

 le passage au froid

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité

avatar






le passage au froid Empty
MessageSujet: le passage au froid   le passage au froid EmptyJeu 25 Juil - 4:58

J'ouvre la porte et descends les escaliers à toute vitesse. Talim est juste derrière moi. Ma jambe droite me fait légèrement mal, résultat d'une griffe de Sphinx plantée dans mon mollet. Les surikens destinés à Heather dans la poche, je reprends doucement confiance en moi. Je sais que je peux m'en sortir et peut-être qu'on aura des sponsors ? Je n'ai toujours pas entendu de coups de canon depuis le bain de sang. Les téléspectateurs commenceront à s'ennuyer d'ici quelques instants et ça ne m'étonnerai pas que les jury décident de nous regrouper pour un massacre. J'espère que le coup donné à Heather lui a été fatale. Elle est sûrement en train d'agoniser. Si elle n'est pas morte, Josh lui donnera le coup de grâce, du moins je pense.

En descendant les marches de l'escalier, nous gagnons une plaine de sable de fin. De nombreuses dunes nous font face et hormis une légère brise trop fraiche, il n'y a rien. Je déglutis péniblement. La température est passée en dessous des 20°C et nos pauvres shorts de bain ne nous protèges pas du froid. J'arrache un bout de tissu de mon short à l'aide de la pointe des surikens et forme un bandage de fortune autour de mon mollet. Je n'ai pas envie que le sable se colle au sang séché et voir là une infection me tuer à petit feu.

Je pivote sur moi même et regarde le décor. Il n'y a aucun endroit pour se cacher, hormis se planquer derrière une dune. Si les autres nous suivent, on peut toujours courir au centre de la pièce, où j'ai l'impression d'apercevoir un bout de trappe. Talim à l'air anxieux.

- Talim ? Qu'est-ce qu'on fait ? Si on reste ici, on risque de mourir de faim. C'est Josh qui a le sac avec la pastèque ...

En effet, l'idéal serait de tuer un tribut et de lui piquer ses affaires. Mais avec mes deux surikens, je ne pense pas qu'on pourrait facilement tuer quelqu'un.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar






le passage au froid Empty
MessageSujet: Re: le passage au froid   le passage au froid EmptyVen 26 Juil - 20:19

Nous descendions les marches aussi vite que nous le pouvions, mais avec ma jambe c'était pas aussi facile que cela pouvait en avoir l'air, on allait bientôt arriver au bas des escaliers et la seule chose que je voyais aux alentours c'était des dunes de sables, du sable et... du sable, géniale encore une autre de ces zones de OUF !
Autre chose, la température montait elle aussi, on avait bien senti le changement entre celle d'ici et de l'extérieur,

- " Mais c'est quoi encore ces conneries ! " dis-je à voix basse.

À l'impro je dirais que la température devait afficher pas au moins 35° au mieux 30° et encore ! En même temps fallait s'y attendre vu le décor, tout s'y prêtait, une zone DÉSERTIQUE en tout point.
Je voyais Jason qui se faisait une sorte de bandage improvisé avec le shuriken qu'il avait réussi à se procurer, celui-là il est quand même pas mal pour un gosse, je veux dire il sait se débrouiller et à son âge c'est quand même un bon début ! Moi qui pensais pouvoir faire l'affaire en tant que coéquipier, je me sentais plus ridicule qu'utile, d'ailleurs il fallait que je me ressaisisse et que pour une fois je puisse non seulement faire une chose bien dans ma vie mais aussi veiller sur Lui.

- Talim ? Qu'est-ce qu'on fait ? Si on reste ici, on risque de mourir de faim. C'est Josh qui a le sac avec la pastèque ...

C'est vrai que nous n'avions aucune ration de survie avec nous...

- " hinh !! " , " tu sais quoi on va se trouver un endroit où tu pourras te poser et j'irai te chercher quelque chose que tu puisses manger, il doit sûrement y avoir des serpents ou quoi qui traînent par ici non ? "

Je souriais parce que c'est ce que je me devais de faire, peut-être qu'il ne devait y avoir qu'un seul gagnant mais ça ne nous empêchait pas de nous entraider pour le moment, je savais que ce n'étais que des mots pour le moment, mais c'était mieux que tout ce que j'avais fait pour le moment, c'est-à-dire...RIEN!
Je savais qu'avec un Shuriken j'allais pouvoir attraper quelque chose, bon ce n'étais pas ce que je maîtrisais le plus mais ça allait faire l'affaire !

- " Tu me passe un de ces trucs que tu tiens dans ta main ? Je pense pouvoir attraper quelque chose avec ! "

Quelques dizaines de mètres après avoir marché, je trouvais que l'endroit où nous étions me paraissais bien, certes cela ne changeait pas trop du point de départ, mais les dunes semblait mieux ici et puis la température m'avait l'air moins chaude, de peu mais c'était déjà cela.
Je n'allais pas trop m'écarter non plus, il fallait quand même prendre en compte le fait que nous n'étions pas seul et que garder un oeil l'un sur l'autre ne coutait rien. Évidemment il fallait que moi-même je fasse attention où je mettais les pieds.

À vue d'oeil je devais être à 15-20 mètres de lui et pas loin de moi se tenait un rongeur,... un rongeur ? dans un désert ?... Okey, ben voilà tout est dit je crois. Aussi précisément qu'on pouvait s'y attendre je lui coupais la jugulaire à l'aide du shuriken, d'autant plus que la zone était très peu, voir limite aérée. Il était mort et je le ramassais, en retournant direction Jason je commençais tout de même à me poser quelques questions sur la dangerosité de manger ce qui se trouvait en ces lieux, on ne pouvait être sûr à cent pour cent de la septicité des aliments. Il fallait donc que je goûte en premier avant d'intoxiquer ce pauvre gosse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar






le passage au froid Empty
MessageSujet: Re: le passage au froid   le passage au froid EmptySam 27 Juil - 6:24

Je m'installais derrière une dune. L'atmosphère était écrasante, mais on y survivait. J'étais à bout de souffle, j'en pouvais plus, j'en avais marre de tout ça. On était vraiment trop stupides, tous ... Je serrais les dents en bougeant ma jambe. La blessure n'était pas profonde, mais ça piquait un peu. Talim se comportait comme mon grand frère défunt. Je lui donnais un suriken pour qu'il aille chasser. J'approuvais son idée, mais en regardant l'horizon, je doutais fortement qu'il puisse trouver quelque chose de comestible. Et même si on trouvait de quoi se rassasier, allait-on manger cru ? Il n'y avait rien à l'horizon que du sable. Pas une branche morte pour faire du feu, ni même un caillou. Cette zone était un véritable tombeau, même si en soit, elle paraissait moins dangereuse que les autres.

Je restais aux aguets. Bizarrement, je ne supportais pas que Talim puisse me laisser seul. J'avais posé en lui une confiance plus que confortable. Il pouvait me tuer en quelques secondes seulement, je ne verrai rien venir. Je le considérais comme un frère et c'était peut-être trop. Mais je n'y pouvais rien, ce sentiment était trop fort pour être refoulé et je n'avais pas envie de l'abandonner, car continuer "l'aventure" seul ne me plaisait pas. Les yeux humides, j'avais envie de pleurer. Mais je devais me montrer fort, pour mon district, pour prouver aux autres tributs que je n'étais pas un avorton et surtout pour essayer d'avoir des sponsors. Lorsque Talim revint vers moi, il me tendit une sorte de rongeur aussi gros qu'une ... pastèque. J'avais envie de rire, mais lui souris simplement.

- Un rongeur ? Ici ? m'étonnais-je. Parfois je me demande ce que les créateurs de l'arène ont dans la tête ...

Je détestais le capitole et plus les heures filaient, plus ma haine s’amplifiait. Pourtant, là, j'étais content de pouvoir déguster une bonne viande. L'animal en question paraissait avoir une viande bien grasse et semblait comestible. Mais on pouvait se risquer bêtement. Si Talim mourrait d'intoxication alimentaire, alors je n'avais plus qu'à me suicider. Mais n'est-ce pas une honte pour un carrière de se donner la mort dans les jeux ? Je ne veux pas ridiculiser ma famille et faire de mon père la risée du district 4.

- Je pense que c'est de la bonne viande ... regarde la chair, on dirait du poulet. Tu veux manger ça cru ?

La zone paraissait curieusement plate, tranquille. Aucun bruit à l'horizon, juste un léger vent qui soufflait sur les grains de sable, éparses sur de longs mètres. Pourtant, je parlais à voix basse pour qu'on ne puisse pas nous repérer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar






le passage au froid Empty
MessageSujet: Re: le passage au froid   le passage au froid EmptyDim 28 Juil - 8:02

Nous n'avions pas eu d'autre choix que de manger cru le rongeur que j'avais chassé, étant donné que nous ne disposions d'aucun moyen de faire du feu il avait fallu faire avec et ne pas se plaindre, au final c'était toujours mieux que rien. J'en avais laissé plus pour Jason, il était plus petit et il devait manger plus, du moins c'était ma logique et puis ce n'était pas comme si je n'avais jamais sauté des repas, avec les nombreux entraînements que j'avais subi, même si jusque là cela ne c'était pas montré très concluant .

Il commençait à faire sombre, l'ambiance de la zone virait un peu plus vers des nuances sombres pour finalement laisser apparaitre la nuit, avec elle, l'atmosphère de la salle commençait à changer, un temps plus frais encore t encore jusqu'à atteindre ce qui me paraissait être une température proche des 0°, il faisait froid, pour le coup nos habits de s'y prêtaient pas. Il fallait trouver un moyen de se réchauffer et au plus vite, on risquait l'hypothermie et pas une de ces hypothermie modérée...non !
Il ne fallut pas moins de quelques secondes avant de voir que Jason commençait à grelotter, le froid semblait l'avoir envahi entièrement, en moins de temps qu'il n'en fallait, je me rapprochais de lui, je commençais peu à peu à ressentir le froid qui me traversait le corps tout entier et il fallait que je me réchauffe aussi.

- " Je vais creuser un trou pour que l'on puisse se mettre à l'intérieur, on risque d'être frigorifiés d'ici demain sinon, pour éviter ça il va falloir que nos corps gardent leur température actuelle. Ce que je te propose c'est qu'on se réchauffe une fois dedans "

Aussitôt, je commençais à creuser, creuser, creuser encore et encore jusqu'à obtenir un trou qui me semblait idéale, j'avais du sable dans les ongles de mes doigts et je détestais la sensation, en plus je commençais de moins en moins à les sentir. Notre "abri" allait pouvoir nous isoler un peu de cette température, de plus si jamais quelqu'un se rapprochait on le verrait en premier et lui ne nous verra pas. On pouvait dire qu'on avait réussi, bien que très peu à se fondre dans le décor.
Il y avait juste assez d'espace pour moi et Jason ainsi la chaleur émise par nos deux corps n'allait pas trop s'échapper, je le prenais entre mes bras et le serrais contre moi, sa tête venait se poser contre mon torse et mes mains l'enlaçaient, j'avais ce gosse assez près de moi pour sentir qu'il commençait à aller mieux, je l'entendais respirer aussi bien que j'entendais mon coeur battre.

Une de mes mains venait se positionner au niveau de sa tête, je sentais ses cheveux glisser sur ma paume, comme pour le rassurer je glissais ma main dans ses cheveux, même si ça pouvait paraître bizarre sur le moment, je me sentais bien, je me sentais utile et j'espérais que l'on passe la nuit tous les deux. Au même moment un hymne se fit entendre et au plafond s'affichait les visages de deux jeunes filles, je n'avais pas prit la peine de retenir leur nom, mais ce moment me ramenait de nouveau à la réalité bien que désobligeante du moment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar






le passage au froid Empty
MessageSujet: Re: le passage au froid   le passage au froid EmptyDim 28 Juil - 10:51

Après avoir gouté la chair de l'animal, la viande paraissait plutôt bonne, voire même tendre. La graisse m'avait rempli le ventre et la soif ne se faisait pas sentir. Je fis un tour d'horizon, mais la nuit noir paraissait surplomber les dunes et rendre tout ce qui se trouve dans la zone invisible. Le froid commençait doucement à engourdir tous mes membres. Je grelottais sur place, claquant des dents et refermant jusqu'au dernier bouton ma chemise hawaïenne. Je me frottais vigoureusement les bras, quand soudain Talim proposa de creuser un trou et de s'y mettre dedans pour que l'on puisse garder la chaleur de nos corps. Je trouvais l'idée excellente.

- T'es un génie Talim !

Après qu'il eut creusé un trou assez grand, je m'y glissais en premier en espérant ne pas être couvert de sable jusqu'au cou. Je ne supportais pas l'idée de ne plus pouvoir sortir et avoir tous les membres bloqués. Finalement, le niveau du trou s'arrêtait au niveau de mes coudes. On pouvait s'y mettre confortablement et nous étions ainsi protégés du vent. Talim me rejoint assez vite et se colla à mon dos. C'était assez étrange. Mon coeur battait rapidement lorsqu'il m'enveloppa de ses bras musculeux. Il pouvait m'étrangler à n'importe quel moment dans mon sommeil et tout d'un coup, l'idée de se tenir l'un à l'autre pour garder la chaleur corporelle me disait rien de bon. Mais étrangement, après quelques minutes, je sentis ses bras se resserrer contre moi. Pas d'une force malsaine et meurtrière, mais protectrice.

Je repensais à Isaac, mon défunt frère qui avait toujours été quelqu'un de protecteur. Talim lui ressemblait tant. Un sourire se dessina sur mes lèvres et mon coeur s'apaisait tranquillement. Malgré ses airs de grande brute, Talim me caressa les cheveux comme pour me réconforter. Comme pour me prouver qu'il était là pour moi, et que quoiqu'il arrive nous nous en sortirons toujours à deux. Je l'espérais vraiment. Car pour le moment, notre histoire de survie était bien mal partie. Je pensais qu'avec sa force et son ingéniosité, il recevrait une arme d'un sponsor, mais visiblement, rien à l'horizon. Pas la moindre balise.

- Talim, t'es comme un frère pour moi ...

Rien que des mots peut-être, mais il me faisait chaud au coeur, car je le pensais vraiment. Je lui accordais certainement trop de confiance et notre duel en serait d'autant plus dur. Peut-être que le Capitole apprécierait un tel affrontement ? Les frères maudits des Hunger Games ? Mais je n'y songeais pas. Je plaquais ma tête contre le torse de mon acolyte, fermant doucement les yeux, m'endormant à poings fermés dans les bras protecteurs de Talim.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar






le passage au froid Empty
MessageSujet: Re: le passage au froid   le passage au froid EmptyLun 29 Juil - 6:20

On venait de passer la nuit tant bien que mal, avec les températures proches des zéro° cela pouvait se comprendre, je ne l'avais pas sentie bouger durant toute la soirée le petit Jason et je crois que c'était quand même pas mal trouvé de ce réchauffer de cette manière. D'ailleurs ce qu'il m'avait dit avant de s'endormir me trottait encore dans la tête....

- Talim, t'es comme un frère pour moi ... comme un frère ? Je ne savais même pas ce que cela faisait d'avoir un frère et quoique je doutais sérieusement de moi, lui ne semblait pas avoir le moindre doutes en ce qui me concernait. Mais c'était pas le moment de se poser des questions puisqu'il fallait réagir dès maintenant, je sentais que les jeux allaient commencer à se corser d'ici peu. Mes mains étaient froides et je les sentais de moins en moins, je les frottais l'une contre l'autre essayant de me les chauffer comme je le pouvais et encore je ne vous parle même pas de mes pieds.
Si les miennes étaient dans cet état j'imaginais à peine celles de Jason, aussitôt je prenais ses mains entre les miennes pour les réchauffer, elles étaient froides mais je continuais, je ne savais pas s'il dormait toujours, mais il avait l'air reposé, c'était déjà ça.

Nous étions encore là, dans notre "terrier", gelés, mais bien en vie. Je commençais à me lever pour y sortir en gardant à l'esprit le fait qu'à tout moment on pouvait tout de même être attaqués. Un peu comme durant cette nuit, j'avais essayé de garder un oeil sur les environs regardant lorsque je le pouvais les alentours, certes nous étions dans un "trou", mais il me suffisait de lever quelque peu la tête et voilà. Heureusement pour nous que cette nuit était plutôt calme, cela nous avait permis de nous reposer un tant soit peu.
Une fois debout sur mes deux jambes, je regardais Jason qui semblait se réveiller, doucement je lui chuchotais

- " Débout p'tit, faut qu'on lève le camp "

Peut-être que j'aurai dû le laisser dormir un peu plus, quelques minutes ?

- " On va sortir et se diriger zone 1 pour voir, enfin si ça te dit ? "

Je ne savais pas ce que j'espérais y trouver ni ce que le sort nous réservait, mais il fallait qu'on bouge de toute façon. J'étais pieds nus et j'allais pouvoir récupérer mes sandales, bon cela peut paraître ridicule dit comme ça mais bon que voulez-vous !?
Jason avait l'air partant et c'est ainsi qu'on commençait à marcher direction la sortie
Revenir en haut Aller en bas
Lucca Zachary Kane

Lucca Zachary Kane

Haut-Juge




Messages : 291

Fiche de Tribut
Health Points:
le passage au froid Left_bar_bleue10/10le passage au froid Empty_bar_bleue  (10/10)
Compétences:
CompétencesNombre de points
Force
Intelligence
Charisme
Polyvalence

Inventory:

le passage au froid Empty
MessageSujet: Re: le passage au froid   le passage au froid EmptyMar 30 Juil - 19:00

D'un coup, le bracelet de Talim se désagrège.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







le passage au froid Empty
MessageSujet: Re: le passage au froid   le passage au froid Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

le passage au froid

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Anciennes Arènes :: Arène Éri̱mos [Edition 9] :: Zone 3-