Partagez
 

 Au galop ! Uuuuh dada !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité

avatar






Au galop ! Uuuuh dada ! Empty
MessageSujet: Au galop ! Uuuuh dada !   Au galop ! Uuuuh dada ! EmptySam 6 Juil - 1:21

L'épisode des citrouilles m'a foutu une trouille de ouf. Non mais bordel, c'est quoi ces machins qui te sautent dessus pour te manger comme du pâté alors que c'est censé être eux la bouffe ? Les capitoliens ont vraiment un esprit tordu pour créer une arène pareille... Ou des bisounours dans le cerveau, ça marche aussi. De toutes façons, ils sont tellement pétés de thune que leur boîte crânienne a déjà dû exploser à cause des mots de passe de cartes bancaires trop nombreux. Sérieusement, je préfère être miséreux que de leur ressembler et de me soucier uniquement de ma prochaine pédicure. On en oublie les vraies valeurs dans ce monde véreux et doré, moi je vous le dis ! Vous vous en foutez de ce que je pense ? Beh cassez-vous ailleurs, voir si j'y suis, bande de cons.

Une de mes mains tient fermement les rennes tandis que l'autre porte toujours le lasso. Mon cheval galope à travers ce champ de barbe à papa. Une aubaine d'avoir une bête. Comme ça, pas besoin de se fatiguer soi-même. Et pas besoin d'utiliser trop de vivres. De toutes façons, la sous-alimentation, ça me connait. Quand on a pas d'autres choix que de s'habituer à un trop peu de bouffe, beh on fait avec les gars. Puis c'est pas comme si on manquait de nourriture dans ce bled. Ouais, ma principale préoccupation, c'est plutôt mes adversaires. Les gosses encore, ça va, mais les chtarbés de carrières, c'est de suite une autre histoire. Même Salazar et Enry me faisaient peur en fait. Des grands gaillards comme eux me finissent en deux temps trois mouvements. Quoique j'ai l'avantage de savoir m'y prendre avec les bestiaux et d'être plus à l'aise avec eux. En plus d'avoir pu récupérer mon arme de prédilection.

Bref. Je me fais discret et si quelqu'un me tombe sur la poire, c'est que j'ai vraiment pas de bol. Parce que sachant que j'ai eu deux devant les juges, je doute que c'est moi que les carrières viendront chercher en premier. Mais sait-on jamais, eux et leur petit pois à la place du cerveau... Des fois, ils pensent bizarrement. Remarquez, je suis pas le plus à même de faire des commentaires. Je fais pas grand chose d'intelligent depuis le début.    
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar






Au galop ! Uuuuh dada ! Empty
MessageSujet: Re: Au galop ! Uuuuh dada !   Au galop ! Uuuuh dada ! EmptyMer 10 Juil - 2:31

La nuit dans cette arène, c'est pire qu'une chienne putain. Non mais quoi, on se serait presque cru dans un désert. Et encore dans un désert, à mes souvenirs, il fait FROID. Bordel de merde, y a pas idée de foutre quarante degrés le soir ! Comment ils veulent qu'on ferme un oeil avec cette chaleur qui nous agresse et cette puanteur qui nous prend les tripes ? Ouais parce qu'aux dernières nouvelles, quand on transpire, on pue. Et moi je pue là, tout de suite. Ca me saoule tellement. Puis ces habits à la con n'aident pas à se sentir plus propre. Au moment même où j'ai posé un pied dans cette arène, mon honneur a été réduit en poussières quoi. Mes salopards de rivals doivent bien rire.

Je m'assois correctement et prend une gorgée d'eau. OUUUI parce que j'avais de l'eau dans mon sac. Une bouteille d'un litre. Je dois déjà avoir bu le quart. J'espère que ce truc va pas durer trop longtemps. Parce que sinon je crèverai de soif avant de crever au combat. J'ai aussi bouffé le cookie en petit-déj. C'est suffisant pour tenir la matinée. Ou même la journée. Je suis tellement habitué à me balader le bide vide que je ressens quasiment plus la faim. Mais bon. Là aussi, je préfère pas trop tester mes limites. Qui sait ce qui pourrait m'arriver dans cette arène de dingues. Je prends les deux silexs qui glandent dans mon sac et attache l'un à ma ceinture, en dessous de mon T-shirt (on voit une bosse si on fait gaffe mais bon, j'doute que quelqu'un fasse gaffe !) tandis que l'autre part se cacher dans ma botte droite. En cas de pépin, j'aurais une issue de secours comme ça. De toutes façons, mon lasso est toujours là. J'ai découpé un morceau de mon kilt pour m'enrouler les mains et pouvoir tirer dessus sans soucis. Parce que bon, ça lacère l'ennemi, mais ça lacère aussi mes pauvres minettes. Alors voila !

Ni de une ni de deux, je suis sur mon cheval à nouveau, le lasso bien en main et prêt à toute éventualité. Mes yeux se sont habitués aux couleurs champêtres de l'arène. Ma vigilance est à son paroxysme et mes sens sont en éveil, à l'affût du moindre ennemi qui pourrait surgir des ténèbres ! Putain, mais c'est que je me croirais presque dans un film ! C'est méga trop d'enfer !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar






Au galop ! Uuuuh dada ! Empty
MessageSujet: Re: Au galop ! Uuuuh dada !   Au galop ! Uuuuh dada ! EmptyVen 12 Juil - 4:06

Un parachute rose bonbon se pose devant le tribut. A celui-ci est rattaché un sac qui contient les objets suivants :
-Du bœuf en lanière cuit (une portion)
-Une hachette
-Un fouet
-Un brocoli
-Un Aimant (gros)
-Une épingle à couche

Peu de temps après que le tribut ait récupéré son sponsorat, des lièvres en chocolat commencent à l'attaquer sans qu'il ne comprenne trop d'où. Il y en a bien une dizaine. Le tribut pourra s'en sortir, mais ses blessures seront graves. Sauf si quelqu'un lui vient en aide.   
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar






Au galop ! Uuuuh dada ! Empty
MessageSujet: Re: Au galop ! Uuuuh dada !   Au galop ! Uuuuh dada ! EmptySam 13 Juil - 0:32

Finalement, standing ovation, un parachute rose bonbon se pose devant moi. Comme quoi, quelqu'un a bien aimé mon attitude de petit merdeux. Ou alors, l'histoire de ma soeur pendant l'interview, ça a peut-être touché quelqu'un. Qui sait. Enfin bref. Je m'en tape de qui m'a sponsorisé. Tout ce que je veux, c'est gagner. Je regarde vite fait dans mon nouveau sac et en sort le fouet. Une de mes armes de prédilection, puisque celle-ci ressemble au lasso. Toujours sur mon fidèle destrier, je progresse donc avec le fouet et le lasso chacun dans une main. C'est pas très épais, alors je peux les tenir en même temps que les rennes de mon copain hipique. La barbe à papa m'énerve de plus en plus. Son rose m'énerve de plus en plus à vrai dire. 

Mais je n'ai pas le temps de m'y attarder plus, puisque des lièvres en chocolat me sautent dessus. Je tombe à la renverse et me nique le bras sévère. Mon cheval se fait tuer rapidement sous les coups de ces connards. Putain, du chocolat qui t'attaque, on aura tout vu quoi. J'en attrape un avec mon lasso et l'explose avec la pression. Le deuxième tombe après quelques coups de fouet. Mais j'en vois toujours et toujours plus débarquer. Je me débats. Je veux gagner de toutes les forces. Finalement, après des dizaines de minutes à user de mon fouet et de mon lasso, les lapins semblent être tous "morts". Je suis assis. J'ai des blessures profondes. Je n'ai plus la force physique de bouger... Si quelqu'un me tombe dessus, je suis mort. Adieu Donald.  
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar






Au galop ! Uuuuh dada ! Empty
MessageSujet: Re: Au galop ! Uuuuh dada !   Au galop ! Uuuuh dada ! EmptySam 13 Juil - 0:34

L'ours rouge est toujours dans la zone. Et suite au décès de Alix et de Enry, il erre dans l'arène et se cherche une nouvelle victime. Malheureusement, il tombe sur Donald et commence à lui cracher du feu. Le tribut étant déjà mal en point, sera à la limite de la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar






Au galop ! Uuuuh dada ! Empty
MessageSujet: Re: Au galop ! Uuuuh dada !   Au galop ! Uuuuh dada ! EmptySam 13 Juil - 0:51

Et puis, alors que j'étais sagement entrain de récupérer de l'épisode des lapins tueurs en chocolat, un ours surgit de nulle part et commence à cracher du feu. Mon cheval étant dans la trajectoire, la partie droite de mon corps brûle. Je crie. Je hurle. Je pleure presque. Mais je tiens bon. Je me pousse légèrement sur le côté et dans un dernier élan de force, je lance mon lasso en direction de l'ours. Malheureusement pour moi, plus coriace que ça, il continue à me lancer des flammes et me grille le bras gauche. Mais je continue de tirer. parce que c'est tout ce qu'il me reste. C'est ma dernière chance de survivre et je veux survivre de toutes mes putains de forces. 

L'ours s'effondre à terre après quelques minutes à tirer. Je fais de même. Allongé sur ce sol en barbe à papa, je regarde le ciel en pensant à ma soeur. Mon esprit souffre. Mon corps brûlé souffre. Je vais mourir après tout... Pourtant, il ne reste plus grand monde dans l'arène. Je les ai entendu, les coups de canon. Si proche de la victoire et si loin à la fois. A chaque fois que j'essaye de la toucher du bout des doigts, elle se recule de trois centimètres. Bitch. Je commencer à divaguer. Je crie "sauvez ma soeur, tuez moi mais sauvez ma soeur" à tue-tête. Et je continue. Encore. Encore. Comme la douce berceuse de la mort. Quelqu'un m'entendra. Le vainqueur peut-être. Et avec un peu de chance, il prendra ma soeur avec lui. J'espère. Je prie. Je pleure. C'est fini. La fin est proche. Mais j'essaye de m'accrocher. J'essaye toujours.   
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar






Au galop ! Uuuuh dada ! Empty
MessageSujet: Re: Au galop ! Uuuuh dada !   Au galop ! Uuuuh dada ! EmptySam 13 Juil - 1:07



« I Live »

Je courais, encore et encore. La barbe à papa était là, à un mètre, Me restait que deux pas ...Puis le cupcake m'éclata à la gueule. TU DÉLIRES !? J'Y ÉTAIS MERDE. Ma jambe était complètement foutue. Je m'écrasai dans la barbe à papa. En criant comme un forcené. Ma jambe était complètement disparue. Le sang coulait. C'était atroce. Je vis Alix toute chamboulée. « Part Alix. Dégage. J'suis foutu de toute façon. Et Gagne ma belle. Je t'aime. », criai-je. Elle partie alors, plus loin. Je la voyais encore. Quand finalement, elle rencontra un homme. Et elle l'attaqua. Wow, elle avait du cran. Pendant ce temps, il faut que je m'en sorte.  Je fouille finalement dans mon sac, pour voir ce qu'y s'y trouve. Rien pour me sauver. MERDE. Je me retournai alors vers Alix voir si tout va bien avec l'autre et je vois au loins un ours arriver.

« Ohh putain de MERDE », criai-je. « ALIXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX »,criai-je une deuxième fois.

L'ours s'arrêta à deux mètres. Mon coeur s'arrêta. Il se mit à cracher du feu. Mon coeur se torda. Puis il eu une détonnation. Les bombes lacrymogènes avaient sautées.

Deux coups de canon retentissent.

« NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON », criai-je. Mais trop loin pour que l'ours puissent m'entendre. Maintenant, le coeur brisé, c'était terminé. J'allais tout faire pour m'en sortir. Je devais gagner. J'allais honoré la mort de Alix dans son district. JE SERAI LE PUTAIN DE GAGNANT' C'EST DÉCIDÉ. Je pris donc ce qu'il me fallait dans mon sac. Puis mon katana que je positionnai juste en haut de mon genoux. J'enlevai mon haut, puis le mis dans ma bouche. Je serrai les dents. Puis, d'un cou sec, je coupai ma jambe. L'os était complètement désintégré, il n'y avait plus rien pour bloquer la cisaillement.

J'étouffai un putain de juron dans mon chandail. Un cri ignoble qui se répercutait dans ma tête. Vu le chiffon qui empêchait le cri de sortir. Je pris 1 minutes pour reprendre mes esprits. Je perdais énormément de sang. D'une main tremblante, je pris le couteau de cuisine et entama d'entourer la lame de barbe à papa. Bien solide. Je débouchai ensuite le rince-bouche et le vida soigneusement sur mon moignon, pour le désinfecter. Encore le chiffon en bouche, je criai. C'était atrocément atroce. J'aurais voulu tout détruire. Même, je failli perdre connaissance tellement la douleur était forte, mais je resta conscient, en vie. Je pris alors mon allumette et flamba la barbe à Papa, je l'approchai de ma blessure. Je serrai encore les dents, mais maintenant, ça devait sortir.

« PUTAIN DE MERDE QUE ÇA FAIT MAL ! JE VOUS EMMERDES TOUS ! », m'étouffai-je dans mon chiffon. Après que tout soit soigneusement brûlé. Soit cicatrisé. Je pris le chiffon (mon chandail) et emballa mon moignon. Il ne restait que moi et mon cher ami, Donald. Une chance que j'ai compter les noms. Ensuite, je me retournai, me mis sur mes deux mains et pris mon genou en vie pour "marcher". Je rampai ainsi pendant quasiment une heure. Katana à la ceinture, quand j'apperçu enfin mon adversaire. Il était sur le sol. L'ours en question complètement assagi. Plein de.. chocolat partout et surtout, le cheval désintégré. Il y a un bail que j'ai perdu le mien. Je m'approchai, il était brûlé quasiment partout. Mon moignon me faisait souffrir. Je m'approchai encore. Mais pas assez près pour qu'il puisse m'atteindre avec quoi que ce soit. Son sac était plus loin, ses armes aussi. Il était assagit. J'apperçu même une bosse dans sa botte. Probablement quelque chose pour se défendre. Voilà pourquoi je restait hors de portée. Il chantait une chanson bizarre. Mais je comprenais tout.  

« Ta famille doit être fière, Donald. Tu étais mon plus grand adversaire. Gloire à toi. », dis-je. Puis, je pris mon Katana et batti en direction de son crâne. Je pensai à ce moment à Alix. Ma belle Alix. Elle devait probablement me regarder dans les cieux. L'adrénaline me tenait encore vivant. Enfin, je crois que c'était l'adrénaline. Mon arme s'abatit sur mon adversaire. Lui dégommant le crâne.

« Je t'aime Alix », chuchotai-je avant de tomber dans les ténèbres de l'inconscience. « J'ai gagné.. », me chuchotai-je, inconscient.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar






Au galop ! Uuuuh dada ! Empty
MessageSujet: Re: Au galop ! Uuuuh dada !   Au galop ! Uuuuh dada ! EmptySam 13 Juil - 1:15


Un souffle glacial parcourt alors la surface de l'arène Rosea. La mort est à son comble et le dernier coup de canon vient d'être sonné. Les familles pleurent leurs morts. Les tributs ne sont plus que cendres. Ne reste qu'une seule personne, vivante, dans cette arène où tombe maintenant une fine pluie de chocolat. C'est les mains tachées du sang de ses camarades que Nathan Black, représentant du premier district obtient la victoire des sixièmes Hunger Games !

Deux hovercraft emmènent chacun un corps, vivant ou mort soit-il, en direction du Capitole.
Félicitation Nathan.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







Au galop ! Uuuuh dada ! Empty
MessageSujet: Re: Au galop ! Uuuuh dada !   Au galop ! Uuuuh dada ! Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Au galop ! Uuuuh dada !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mél', CanneàDada, Meloon, Bisoutubbies ♥
» ARISTIDE, EYADEMA, MOBUTU, BOKASSA, MUGABE, PATASSE ET LES AUTRES…
» Questions au Galop des hippogriffes • Ben & Zoé
» examen du galop 6
» Call Me! Uh Dada!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Anciennes Arènes :: Arène Rosea [Édition 6] :: Zone 2-