-22%
Le deal à ne pas rater :
117 couches Pampers Harmonie – Taille 2
31 € 40 €
Voir le deal

Partagez
 

 You're a motherfuckin' monstah.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité

avatar






You're a motherfuckin' monstah. Empty
MessageSujet: You're a motherfuckin' monstah.   You're a motherfuckin' monstah. EmptyLun 24 Juin - 20:24


J'observais les gens s'entraîner - essayer de s'entraîner serait une meilleure façon de démontrer ce que je voyais - et je riais très fort. Tous les tributs avaient l'air minables. Seulement moi et Scylla avions l'air doués. Alix aussi, mais un peu moins, malheureusement. J'observais donc mes adversaires de loin, un à un, jusqu'à temps que je tombe sur ce garçon. Il avait une allure de cloque qui n'avait pas dormit depuis plusieurs semaines. Il était aussi aussi mince que mon cure-dent de ce matin et ses cheveux étaient délavés, et n'avaient pas l'air en très grande forme. Sa barbe, qui s'agençait très bien avec le reste de personnage, était d'une longueur horrible. On m'a toujours dit que juger les gens n'étaient pas bien, mais là, il y a une limite à ressembler à un sans-abri. Décidé à aller lui parler, je me levais et jetais un coup d'oeil en direction d'Alix pour lui montrer que je serais de retour dans un moment.

Il était en train de faire, des nœuds, enfin, ça ne ressemblait pas vraiment a des nœuds, mais il y avait un semblant. « Bonjour », dis-je en le faisant sursauter, enfin j'imaginais, vu la vitesse qu'il s'était retourné. Je ne lui voulais rien. Je ne savais même pas son district, ni son nom. Mais debout derrière lui qui était accroupi, j'avais déjà une position de supériorité. Ouais, j'étais toujours supérieur aux autres. Ma mère n'a pas arrêter de me répéter que c'était une mauvaise manie. Mais vous voyez bien que, ce que disait ma mère, je ne le mettais jamais en pratique. De toute façon, ma mère était une cruche née.

Il s'était retourné. Je pouvais enfin le voir correctement, il avait le visage émacié, ou bien c'était sa barbe qui n'arrangeait pas son allure. La seule chose de beau en lui était ses yeux. Il avait des yeux ahurissants, d'une vivacité énorme. Juste ses yeux transparaissaient son intelligence. Enfin, j'imaginais qu'il était intelligent. Putain, j'en imaginais des choses. « Tu as de la misère avec tes noeuds ?», prononçai-je d'un ton assez sec.

Avec la tête qu'il fait, on dirait qu'un fantôme serait venu lui parler qu'il ne serait pas plus surpris.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar






You're a motherfuckin' monstah. Empty
MessageSujet: Re: You're a motherfuckin' monstah.   You're a motherfuckin' monstah. EmptyLun 24 Juin - 20:52

Cet entrainement ne m'inspirait pas grand chose. Je tentais tant bien que mal différents nœuds complexe, sans grand succès. De ma courte vie, je n'avais jamais réellement eu a me confronter a ceux ci... Enfin, j'appliquais tant bien que mal ce que l'on me montrait. Autour de moi, on riait. Ne cherchant pas spécialement a savoir qui ni pourquoi, je passait une main lasse dans ma barbe... Des nœuds pourtant, j'en avait pleins... Je fit volte-face précipitamment lorsque j'entendis une voix masculine m'interpeller. Il était grand, athlétique, supérieur. Il avait tout d'un carrière. Son ton et son attitude était tel que ce que j'avais entendu par rapport aux enfants des district aisé. Il ne m’inspirât premièrement rien de précis.

"Bonjour." fit-je simplement, d'un ton neutre, en me relevant. Je jetais alors le sac de noeud a mes pied et haussais doucement les epaules. "La misere, je n'en ai que rarement étais aussi loin." Ajoutais-je en le regardant dans les yeux. Des yeux de glace, qui dardait dans les miens de vif rayons acide. J'avais mal a la tête. Ce monde n’était pas le miens, et, j'avais encore du mal a réagir face a ceux qui m’adressaient la parole.

Je passais rapidement une main dans mes cheveux, afin de pousser les mèches trop longue qui me tombaient devant les yeux. Je n'avais rien de spécial a lui dire. Une vague pensée parcourut mon esprit : allait il me menacer? Tenter de m'enfoncer? Néanmoins ces pensée furent vite évacuées par une certitude : cela ne changerai rien. Menacer celui que l'on sait déjà inférieur, c'est être idiot, or, je sentait déjà que ce jeune homme n’étais pas bête, simplement prétentieux. Et m'enfoncer... Pousser sur ce qui a déjà atteint le fond, c'est se faire mal inutilement... Je ne pensais pas non plus qu'il etais du genre a perdre son temps.

"Une envie de venir parler aux basses gens?" fit-je alors, avec un léger sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar






You're a motherfuckin' monstah. Empty
MessageSujet: Re: You're a motherfuckin' monstah.   You're a motherfuckin' monstah. EmptyLun 24 Juin - 21:13

Mon intuition ne se trompait pas alors, il était réellement un mendiant. Un sourire s'échappait alors de mon visage.

« Une envie de parler aux basses gens ? », dit-il alors, en y ajoutant un sourire.

Basses gens. Un mendiant poète, on aura tout vu. J'avançais d'un pas, pour être plus près de lui. « En fait, je voulais seulement savoir ton nom. », commençai-je. « Tu m'as l'air rusé, et j'aime mieux te connaître que de ne pas te connaître. Ce n'est pas tes allures de drogué qui va me tromper, soit en certain. » D'un côté, je mentais, parce que je me foutais un peu de le connaître, mais d'un autre. Avec son ton poétique et ses yeux profonds, il avait l'air d'un garçon très intelligent. S'il n'aurait pas été ici, par son allure, je lui aurais donné la vingtaine, près de la trentaine. Mais les personnes de 27 ans ne peuvent pas être ici. J'en déduis donc que le temps et la rue l'ont amoché un peu.

Je me retournais ensuite pour regarder ce que faisait Alix et Scylla, ils étaient en train d'essayer le javelot. On voyait que ce n'était pas le fort d'Alix. J'attendais sa réponse. Même si ce jeune a l'air bien gentil, il ne m'inpirait pas confiance. J'espérais pour lui qu'il allait fuir le bain de sang, parce qu'il serait une de mes premières victimes. Son regard ne me dit rien qui vaille et j'ai une crainte qu'il ne fasse tout rater.

« Tu es du genre à te battre ? », fis-je simplement. Je voulais en savoir sur lui, voir à qui j'avais à faire. Je pense pas qu'il va réellement me répondre, probablement avec un proverbe ou quelque chose dans le genre. LEs poètes m'énervent, ils me font penser à mon petit frère Jordan, toujours là à faire des textes à lire des poèmes. Pendant que nous, les deux plus vieux, ont se démènenaient à l'entraînement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar






You're a motherfuckin' monstah. Empty
MessageSujet: Re: You're a motherfuckin' monstah.   You're a motherfuckin' monstah. EmptyLun 24 Juin - 21:34

"Tout depend ce que tu appels "Combattre". Dans un certain sens, je pense etre de ceux qui ce sont le plus battus des personnes que tu vois autour. Dans un autre... C'est plus long, et complexe a expliquer. Et toi même? Au vu de ta carrure, ca semblerai paradoxal." Repondis-je d'un ton sûr. "Pour mon nom... Bah! Quel importance, on verra ca dans l'arene, si mon visage s'affiche en haut du dôme."

Mourir etait une etrange éventualité. Les jeux n’étaient rien plus qu'une sorte de porte de sortie pour moi : soit j'en ressortait riche, avec un toit de pierre, soit j'en ressortait mort avec un toit de bois. On verra bien. 

Soupirant, je finis par m'asseoir en tailleur, m’étirant un peu la nuque, endoloris par le renforcement musculaire. L'entrainement... Qu'est-ce qui m'a pris de mettre autant de fois mon nom dans cette urne? J'aurai simplement du me designer comme volontaire, ca serait aller plus vite... Il faut croire que je tiens a la vie, mais quitte a mourir, autant donner du spectacle... 

Mes yeux se baladerent sur les autres ateliers, je commençais un peu a me demander ce que j'allais bien pouvoir essayer, jusqu'a ce qu'un des phrase de mon interlocuteur ressurgisse dans ma tête...

"Qu'est-ce qui te dis que je ne suis pas drogué, au fait? Apres tout, ce n'est pas quelque chose de si étranger a mon univers."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar






You're a motherfuckin' monstah. Empty
MessageSujet: Re: You're a motherfuckin' monstah.   You're a motherfuckin' monstah. EmptyLun 24 Juin - 22:30


Encore aussi philosophique qu'il y a deux minutes. Je ne soutirerais rien de lui décidément. Et en plus il commençais à m'emmerder avec ces mots à deux balles. « T'as l'air d'un drogué, c'est tout. Et contrairement à plusieurs, je me fis énormément à ma première impression. »

Il était devant moi, las. Il avait plus de personnalité qu'une carotte et il m'emmerdait ce mec. Décidément, c'était pas le genre de gars à qui on peut causer. Il ne fait que vous sortir des trucs trop Albert Einstein, et j'en ai marre. De plus, je vois Alix agiter la main au loin, me demandant de venir les rejoindre. « Bon, ce n'est pas que t'es emmerdant, mais c'est ça. Je dois aussi aller rejoindre mes alliés, pour le coup. Donc, je te souhaite un malheureux entraînement et on se revoit en arène. » Je lui tendis ma main pour lui prouver ma "bonne volonté". S'il était aussi philosophique et gentleman qu'il le laissait paraître, il me donnera la poignée de main, en signe de fierté, s'il a encore un peu de fierté. Après lui avoir adressé un dernier regard, je me retournais et avançais vers mes alliés. Je retrouva donc Alix et Scylla en train de s'entraîner à l'épée. Je les rejoignis et en un rien de temps, le garçon à la barbe s'envola de mes pensée. La seule chose qui resta gravé dans ma mémoire, étant l'intensité de ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







You're a motherfuckin' monstah. Empty
MessageSujet: Re: You're a motherfuckin' monstah.   You're a motherfuckin' monstah. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

You're a motherfuckin' monstah.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Anciens RP's :: Le Capitole :: Entraînements-