Partagez
 

 Vivere est militare. ◘ Jour Un/Deux. ◘ Vaïo.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité

avatar






Vivere est militare. ◘ Jour Un/Deux. ◘ Vaïo. Empty
MessageSujet: Vivere est militare. ◘ Jour Un/Deux. ◘ Vaïo.   Vivere est militare. ◘ Jour Un/Deux. ◘ Vaïo. EmptyMer 5 Juin - 17:59


alea iacta





De l'eau. Peut-être ma seule chance de vivre. Il n'est qu'à quelque dizaine de mètres de moi. Sans trop comprendre le pourquoi du comment, je me retrouve par terre, avec le dos en feu. Je mets un peu à comprendre qu'une des bêtes m'a attaqué. Je le sens s'en prendre à moi. Encore. Et encore. La douleur court le long de mon corps. Je réprime un cri de douleur qui voulait sortir. Encore. En profitant d'un moment de distraction de la bête, j'avance, je me relève et je recommence à courir. Enfin. C'est plutôt marcher vite. Même si ça fait mal. Je suis plus lent qu'avant, mais je continue. Le lac est toujours plus proche. Allez, Vaïo. Je m'efforce de garder le cri de douleur dedans, tout en espérant de réussir à arriver dans l'eau avant de me faire bouffer.

Je suis beaucoup plus lent qu'avant. Je me rends compte d'être arrivé dans l'eau juste quand mes jambes entrent en contact de l'eau. J'avance, même si l'eau me ralentit et mes blessures font mal, à cause de l'eau probablement salée. Peu après, l'eau devient trop fonde, et je dois commencer à nager. Je ne vais jamais réussir à nager longtemps. Je... Je dois retourner où j'étais avant. Mais pas avant que les bêtes s'en aillent. J'avale de l'eau par erreur. Salée. Je me force à garder la tête hors de l'eau. Je ne dois pas me noyer. Pas maintenant. Je regarde en arrière, et je remarque que les bêtes commencent à s'en aller. Finalement un peu de chance. Je commencer à nager vers la terre, peniblement. Lorsque j'arrive à terre, je suis épuisé. Mort de fatigue. Mais au moins, il n'y a plus de lions.

Mes blessures me font mal. Ce fichu lion... Il n'aurait pas pu bouffer des céréales? Non. Il fallait qu'il m'attaque. Mais bon. Dès que j'ai réussi à reprendre un peu de souffle, j'ose regarder mes blessures aux jambes, en me préparant au pire. Celles du dos, je peux pas le voir. Mais c'est peut-être mieux comme ça. Je garde une expression impassable pendant que j'admire ma blessure. C'est pas du joli. Mais ça aurait pu être pire. En tremblant, je la mets dans l'eau. Le sel dans l'eau va faire mal, mais au moins, l'eau devrait désinfecter la plaie. Je l'espère. Maintenant que l'adrénaline est baissée, je sens la fatigue dans mon corps. J'ai soif. L'eau est peut-être potable, mais je n'en bois pas. Je sors la jambe de l'eau, avant de mouiller mon dos, blessé encore plus. Je devrais me cacher. Mais je ne sais pas où aller. Je suis trop blessé pour m'enfuir tout de suite de là. Mais si je reste au vu et au su de tous, je ne vais pas faire long feu. Finalement, en utilisant mes dernières force, je vais dans un renfoncement dans la berge. C'est trop petit pour que je m'y cache dedans, mais, au moins, c'est moins exposé que le centre du lac. Et ensuite, je sombre dans un sommeil léger.


Dernière édition par Vaïo P. Lonlyn le Jeu 6 Juin - 13:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar






Vivere est militare. ◘ Jour Un/Deux. ◘ Vaïo. Empty
MessageSujet: Re: Vivere est militare. ◘ Jour Un/Deux. ◘ Vaïo.   Vivere est militare. ◘ Jour Un/Deux. ◘ Vaïo. EmptyMer 5 Juin - 20:59

Bip bip ! Un petit parachute vient se déposé et il contient une pommade cicatrisante ! Quel chanceux ce tribut. Oh mais attendez, il y a un mot aussi : « T'as de la chance d'être mignon. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar






Vivere est militare. ◘ Jour Un/Deux. ◘ Vaïo. Empty
MessageSujet: Re: Vivere est militare. ◘ Jour Un/Deux. ◘ Vaïo.   Vivere est militare. ◘ Jour Un/Deux. ◘ Vaïo. EmptyMer 5 Juin - 21:21

Je marchai, ça faisait mal, j'avais mal partout. Ce foutu ravin m'avait bien fait mal, finalement. Tout à l'heure j'étais encore sur le coup de l'adrénaline, ça masquait quelque peu les éraflures et blessures, mais là... C'est le contraire. Cependant je suis un carrière, malgré que je sois gentil. Eh oui. Je dois durer, durer, me battre jusqu'à mon dernier souffle, pour Arès, pour Kyle, pour le district Trois. Je marchais, apercevait le lac de plus en plus, mais j'avais faim. Très faim. Il y avait des plantes qui me semblaient comestibles, ici. Je n'en étais pas très sûr. C'était à mes risques et périles, mais il me fallait manger, histoire de ne pas crever de faim durant la nuit. J'étais encore à une bonne distance du lac, mais je vu passer un tribut avec des lions à ses trousses. Vite fait, je cru reconnaître... Vaïo? Étais-ce vraiment lui? Je m'approchai un peu, je voulais mieux voir. Je voulais en être certain. Maintenant je l'étais, il avait sauté dans l'eau, il semblait souffrir, souffrir comme moi. Peu après, les lions partèrent de leur côté, pendant que je continuais de cueillir des plantes. Il me savait les reconnaître, il me semble. La nuit allait bientôt tomber, il faisait de plus en plus sombre, je devais le retrouver, et vite. Je saisis des plantes, qui pourraient nous nourrir les deux au moins ce soir et demain. Maintenant il ne restait qu'à savoir si elles étaient toutes comestibles. Je me relevai et partai en direction du lac quand un son me surprenai. Un... Un sponsorat, pour moi? Je n'espérais même pas que ce soit une arme, je voulais simplement que quelqu'un me guérisse, je ne veux plus souffrir de mes blessures. Je me dirigeai vers la petite boîte métallique et l'ouvrai, voyant un petit papier, qui s'envolai dès que je vins pour l'empoigner. Temps pis, jamais je ne saurai ce qui sera écrit là-dessus. Mais il contenait... une... crème. Cicatrisante! On nous en avait parlés vite fait au Capitole. Ce que j'étais soulagé, si jamais je ressort vivant de cette arène, la première chose que je ferai, c'est de chercher cette merveilleuse personne qui venait probablement de me sauver la vie. Ça n'arrangerait en rien mon poignet et mon orteil, mais rendu à ce stade-là, on s'en fichait. Je réussirai à passer par dessus, si mes blessures étaient moins pire. J'espérais de tout coeur que cette crème était efficace. Je ne l'appliquai pas immédiatement, et repris ma marche jusqu'au lac.

J'appercevai Vaïo qui sortait du lac, il avait une sale mine. Je voyais bien que lui aussi, n'avait pas eu les faveurs du Capitole... Pauvre lui. Je marchai vers lui - car je ne pouvai pas courir - et le perdit du regard un instant, mais je voyais qu'il s'était maladroitement glissé dans une fente. Enfin, je serais probablement moins bien caché que lui, si j'avais trouvé ça. Ce n'était pas que j'étais bien plus massif que lui, mais ça ressemblait à ça. J'avais toujours les plantes, et ma crème dans mes deux mains. J'entendis un autre bruit sonore. Pas un coup de canon, non, un autre sponsorat. Était-il pour moi? Non, pas cette fois-ci, il se dirigeait vers Vaïo. Je l'interceptai en plein vol et me dirigeai vers Vaïo, qui dormait. Pauvre petit, il ne faut pas dormir ici, comme ça, aux vues de tous. Mais tu es chanceux, tu es tombé sur ton allié, donc ton heure n'est pas venu et j'espère fortement pour toi qu'elle ne viendra jamais, j'y veillerai, à mes risques et périls. Je lui tapotai quelque peu l'épaule, chuchotant à voix plus que basse, pour que personne ne nous entends : «Hé, Vaïo, c'est Alex. Réveille toi, je ne te ferai pas de mal.» dis-je avec un gros sourire, les plantes, ma crème et son pot métallique en main.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar






Vivere est militare. ◘ Jour Un/Deux. ◘ Vaïo. Empty
MessageSujet: Re: Vivere est militare. ◘ Jour Un/Deux. ◘ Vaïo.   Vivere est militare. ◘ Jour Un/Deux. ◘ Vaïo. EmptySam 8 Juin - 15:56


Le monde n'est plus que noir, gris et blanc. Le ciel a perdu son bleu. L'herbe n'est plus du tout verte. Le sang est gris. Les personnes semblent encore plus tristes, avec leurs mines grisâtres et déprimées. Les enfants ne jouent plus, les rires sont absents. Les chatons ne ronronnent plus. La nourriture n'a plus de goût. Chez moi, il n'y a plus personne. Les chaises sont vides. La poêle aussi. Les lits sont froids. Les rares vêtements qu'on avait ne sont plus là. Et puis, une porte grince. Quelques pas font craquer le sol en bois. Je descends les escaliers moisis, pour voir qui est entré. Cheveux blonds. Yeux bleus. La seule chose dans tout le paysage à être en couleurs. Du sang sort de ses poignets. Les larmes coulent le long de ses joues. Avant qu'il s'évanouisse.

Je me réveille en sursaut. «Hé, Vaïo, c'est Alex. Réveille toi, je ne te ferai pas de mal.» Entendre sa voix est tellement apaisant. Même si elle n'est qu'un murmure. Ça aurait pu être n'importe qui. Le brute du Deux. Ou celui du Douze. Mais c'est lui. Mon... allié. Je peux lui faire confiance. Enfin, je crois. Dans ses mains, il a des plantes, ainsi qu'un pot métallique. Dis donc. Il n'est pas démuni. Bref. Je prends le pot, après avoir su qu'il était pour moi, et j'en examine le contenu. Un mot. «T'as de la chance d'être mignon.» Et encore plus important. Une crème. Cicatrisante. Je ne sais pas trop d'où je le sais. Mais bon. La sensation de fraîcheur sur mes jambes, lorsque j'en utilise, est juste paradisiaque. Cependant, je ne pense pas d'arriver à me soigner le dos. Lorsque je parle, ma voix est un murmure, comme celle d'Alex auparavant. «Tu pourrais m'aider pour...» Je me retourne, tout en gardant mon visage vers lui, pour lui montrer mon dos, la vraie victime de l'attaque des bêtes. «..ça?» Mon regarde se pose sur l'étendue d'eau. Serait-ce possible de la traverser? Sans mourir? Ou bien, il n'y a rien au bout, et ce n'est qu'une façon de nous tuer sadiquement? Ma voix est toujours un murmure, audible seulement par Alex, vers lequel j'ai retourné ma tête. «D'après toi, c'est possible de le traverser?» Parce que j'ai envie de m'en aller d'ici. On est trop exposés. Mais si jamais Alex pense qu'on doive retourner en arrière, je ne vais pas dire non.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar






Vivere est militare. ◘ Jour Un/Deux. ◘ Vaïo. Empty
MessageSujet: Re: Vivere est militare. ◘ Jour Un/Deux. ◘ Vaïo.   Vivere est militare. ◘ Jour Un/Deux. ◘ Vaïo. EmptyDim 9 Juin - 12:00

- Flashback de la veille -

Je réveillai Vaïo, qui fit un léger sursaut. Mais il ne paniquait pas plus, saissisant le pot métallique. L'expression qu'a prit son visage quand il a aperçu une crême cicatrisante était révélatrice. Il avait des blessures. Je ne les avais pas encore aperçues, mais lorsqu'il se tournai le dos, elles étaient dans toute leur splendeur. J'étais curieux, je voulais savoir comment, mais je me ravisai. Il me demanda de lui en appliquer, ce que je m'exécutai de faire. Il avait bien meilleure mine après ce contact magique. J'avais hâte de ressentir ça. Je m'en appliquai partout, sauf sur l'épaule, l'orteil et le poignet. Ça ne servirait à rien. Mais le meilleur c'était le morceau de roc. Ça ne saignait pratiquement plus au contact de la crème. Vaïo m'en appliqua sur l'épaule. C'était comme une régénération, une nouvelle chance. Avais-je véritablement une chance de survie? Les morts étaient annoncés. Ouch. Gros massacre, mais Cora était toujours en vie, ça m'allait. Nous étions fatigués, il nous fallait dormir après cette rude première journée, afin de récupérer quelque peu. Vaio me demandai si je voulais traverser le lac maintenant. «Mauvaise idée, pas la nuit. On ne verrait absolument rien.» Nous nous laissâmes donc tomber dans les bras de Morphée assez rapidement, en espérant se réveiller intact au deuxième jour.

- Fin -

Nous nous réveillâmes avec une nouvelle énergie. Je regardai immédiatement mon bras, il était presque complètement cicatrisé! Je n'en revenais tout simplement pas. Cette crème était magique. Je remerciai intérieurement ce merveilleux sponsor, qui m'avait sauvé la vie et redonné mes chances de gagner. Je devais me débarasser de l'imbécile du Deux au plus vite, mais sans armes ni rien, je n'avais aucune chance... On remettera ça, il nous fallait rejoindre Cora au plus vite. Je fit évaluer mes plantes par Vaïo, qui en sortit du lot deux qui n'étaient pas bonnes. Avec ses connaissances, aucune chance qu'il se trompe. J'en mangeai d'abord la moitié, et lui me seconda. «Maintenant, ça serait une bonne idée de se lancer à l'assaut du lac, avant qu'on nous rattrape» J'attendais sa réponse, aux aguets si quelqu'un venait à nous attaquer, croyez moi, je l'entendrais arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar






Vivere est militare. ◘ Jour Un/Deux. ◘ Vaïo. Empty
MessageSujet: Re: Vivere est militare. ◘ Jour Un/Deux. ◘ Vaïo.   Vivere est militare. ◘ Jour Un/Deux. ◘ Vaïo. EmptyDim 9 Juin - 14:18


À mon réveil, mes blessures vont vraiment mieux. Elles sont presque guéries. Sans ça, elles se seraient infectées, puis, il y aurait eu une sepsis et... Boom. La mort. Maintenant, on est plus que quatre. Moi, Alex, Cora, et le carrière du Deux. Quatre au deuxième jour. Tout se passe... tellement vite. Probablement, avant la fin de la journée, ces Jeux seront finis. Encore trois morts, pour que quelqu'un gagne. Ai-je une chance de vivre? D'avoir une nouvelle vie, grâce à la victoire? Peut-être. Mais... comment je pourrais gagner, face à Alex, ou au carrière du Deux? Exact. Je n'ai aucune chance face à eux. Mais bon. Je refoule cette image le plus loin possible. Les chances que j'arrive à la finale sont minime. Comme celles que je survive assez pour qu'il y ait un nouveau mort. «Maintenant, ça serait une bonne idée de se lancer à l'assaut du lac, avant qu'on nous rattrape.» «Je suis d'accord.» J'ai bien envie de m'en aller d'ici. C'est un peu trop visible, pour mes goûts. Je marche vers l'eau, avec précaution, en contrôlant qu'il n'y ait personne dans les environs. Le contact de mon pied avec l'eau fait monter un petit frisson le long de mon corps. Mais au moins, l'eau n'est pas trop froide. Je commence à nager. Certes, pas comme quelqu'un du Quatre, mais qui sait nager comme eux? Je sens Alex me suivre. Il arrive près de moi, et on continue à nager ensemble. J'espère juste qu'on se prenne pas un piège dans la gueule. Me noyer ou me faire bouffer par un monstre, ce n'est pas mon rêve. M'enfin. Au moins que Alex survive. Nous continuons à nager, avec le léger bruit de nos mouvements qui nous accompagne.
Revenir en haut Aller en bas
Lucca Zachary Kane

Lucca Zachary Kane

Haut-Juge




Messages : 291

Fiche de Tribut
Health Points:
Vivere est militare. ◘ Jour Un/Deux. ◘ Vaïo. Left_bar_bleue10/10Vivere est militare. ◘ Jour Un/Deux. ◘ Vaïo. Empty_bar_bleue  (10/10)
Compétences:
CompétencesNombre de points
Force
Intelligence
Charisme
Polyvalence

Inventory:

Vivere est militare. ◘ Jour Un/Deux. ◘ Vaïo. Empty
MessageSujet: Re: Vivere est militare. ◘ Jour Un/Deux. ◘ Vaïo.   Vivere est militare. ◘ Jour Un/Deux. ◘ Vaïo. EmptyDim 9 Juin - 14:43

En traversant le lac, nos deux héros découvrent la sombre réalité du Lac Buurka. Un gigantesque poisson, de la taille d'un grand paquebot, enveloppa alors Vaïo de ses machoires.

Alex n'a que deux option, revenir sur ses pas, et risquer de mourir, ou continuer et encore, risquer de mourir.

Vaïo P. Lonlyn est décédé, un coup de canon sonna alors.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar






Vivere est militare. ◘ Jour Un/Deux. ◘ Vaïo. Empty
MessageSujet: Re: Vivere est militare. ◘ Jour Un/Deux. ◘ Vaïo.   Vivere est militare. ◘ Jour Un/Deux. ◘ Vaïo. EmptyMar 11 Juin - 19:11

Nous nagions dans le lac, tranquillement. Mes blessures m'empêchant d'avancer à plein régime, cependant, j'avancais à un rythme normal, suffisant pour échapper aux griffes du carrière du 2. C'était relativement calme, trop calme. Vraiment. J'avais un mauvais pressentiment, mais je continuais d'avancer, Vaïo à mes côtés. Nous nagions, paisiblement, tranquillement, en ne faisant pas trop d'éclaboussures. Je continuais à avancer, sans me préoccuper de ce qui m'entourait, et tout d'un coup, un gigantesque poisson sortit de l'eau et mangea Vaïo d'une seule croquée. Et puis merde, il manquait que ça. «NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON» criais-je à plein poumons. Vaïo, il était mort, il n'existait plus. Je devais affronter la mort de mon allié. Le coup de canon sonna presque sur le coup. J'étais en pleurs, mais je devais me ressaisir, j'étais en train de nager, je ne savais plus du tout quoi faire. Oui, j'étais un carrière, n'empêche que j'avais des sentiments, contrairement à certains. Nous n'étions plus que trois, trois à prétendre à la victoire. Moi, Drew et Cora. Je ne devais pas mourir maintenant, non, je ne pouvais pas, je devais protéger Cora jusqu'à la fin, ce qui signifie tuer Drew. J'allais devoir tuer Drew. Passer par dessus le gars qui est maître d'absolument toutes les armes de l'arène. Car oui, il avait trahit son allié, en saisissant par la même occasion ses armes. Je ne voulais pas finir, empaler par une lame, comme lui. Si je mourrais, ça serait pour le bien de Cora. On verra bien si je réussis à me tirer d'ici, en premier. Je l'espère, je l'espère de tout coeur. Une énorme vague s'était formée, lors de l'impact du poisson version baleine, me balayant du même coup. J'étais dans l'eau, j'étais encore vivant, je ne voulais pas mourir noyé, je voulais protéger Cora. La vague m'emportait, me rapportait vers la côte des Champs, je voulais m'y rendre vivant, plus que tout au monde. J'étais tanné des pièges du Capitole, d'abord la falaise, et ultimement, les remous du poisson. Génial, sérieusement, c'est vraiment génial, mais j'allais tout de même passer par dessus, par dessus ce foutu piège, me rendre en finale et peut-être rentrer chez moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar






Vivere est militare. ◘ Jour Un/Deux. ◘ Vaïo. Empty
MessageSujet: Re: Vivere est militare. ◘ Jour Un/Deux. ◘ Vaïo.   Vivere est militare. ◘ Jour Un/Deux. ◘ Vaïo. EmptyMar 11 Juin - 19:19

Le poisson réussi alors a te rattraper, mais en au moment où il allait te manger d'une bouchée, il eut peur de l'explosion du volcan, provoqué par Cora. Heureusement, tu t'en sort vivant, mais il t'as quand même touché au dos. Trois de ses dents ont frôlées ton dos. Tu as donc trois blessures sur ton dos en longueur de haut en bas. L'équivalenent d'un tigre qui te griffe le dos.

Bien sûr, ça fait atrocement mal, et tu manqueras même de crème pour les soigner. MAIS, tu n'es pas mort pour autant, ne t'avoue pas vaincu ;).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







Vivere est militare. ◘ Jour Un/Deux. ◘ Vaïo. Empty
MessageSujet: Re: Vivere est militare. ◘ Jour Un/Deux. ◘ Vaïo.   Vivere est militare. ◘ Jour Un/Deux. ◘ Vaïo. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Vivere est militare. ◘ Jour Un/Deux. ◘ Vaïo.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] 48 heures par jour [DVDRiP]
» [UploadHero] Le jour de gloire [DVDRiP]
» Une bière, une clope...deux flingues [PV. mizuki] [ce n'est pas du hentaï mais âme sensible s'abstenir!]
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» [UPTOBOX] Elle voit des nains partout ! [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Anciennes Arènes :: Arène B [Édition 4] :: Lac Buurka-