Partagez
 

 Le Couronnement (Édition 1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité

avatar






Le Couronnement (Édition 1)  Empty
MessageSujet: Le Couronnement (Édition 1)    Le Couronnement (Édition 1)  EmptyMar 21 Mai - 13:08

-POURQUOI TU ME SERS DU CAFÉ? J’AI DEMANDER UN THÉ À LA MENTHE ET TU ME SERS DU CAFÉ ? DÉGAGE ESPÈCE DE MOLUSQUE !

Mais qui m’a foutu des empoter pareil ? Qui m’a foutu des empoter qui me font chier durant une journée de la plus haute importance ! Je vois la petite incompétente partir en pleurant. Tant mieux pour elle ! Elle avait qu’à m’apporter ce putain de thé que j’attends depuis 10 minutes. Tant pis je vais me le faire moi-même et ils vont voir qu’il faut pas me faire chier le matin.

Je sors du bureau en furie et je vois tout le monde qui s’écarte de mon chemin. Je me dirige d’un pas furibond vers ma cuisine et ouvre une armoire en claquant la porte. Je prépare mon thé et retourne au bureau pour m’asseoir tranquillement et préparez mes questions pour l’interview de ce soir.

Je repasse quelques images en boucle dont la fin quand Grant lance sa hache sur Kyle. Je m’esclaffe de rire à chaque fois ! Non mais bien fait pour lui ! De toute manière je ne voulais pas l’interviewer, le passage avec le petit Vincent est trop triste et je ne voulais pas qu’il pense que tout le monde le vénère d’avoir tué un petit sans défense… d’ailleurs je dois en parler avec les organisateurs de ce truc… Non, mais un petit trisomique, il va se faire démolir, ça enlève du jeu.
Ensuite la passe ou je me suis le plus marrer quand le mec Jakob, il donne ses armes à Kyle ! POUHAHAHA ! Quel con !

On cogne alors à ma porte, m’indiquant qu’il est temps pour moi d’aller me préparer. Je me lève et me dirige vers le dressing-room. Je farfouille et trouve ce qu’il me faut. Un ensemble noir avec un haut et le bas bah on voit toutes les jambes. Ils vont bander les mecs dans l’audience.

Je me dirige ensuite sur le plateau et remarque qu’il ne reste que 10 minutes avant que nous entrions en ondes… Merde ! Ils pouvaient pas me le dire avant ?

-QUI EST LE CON QUI N’EST PAS VENUE ME DIRE AVANT QUE J’ÉTAIS EN RETARD !

Je me dirige en colère vers ma loge et prend mes cartons. Aller Penny calme toi, tu interviews un beau jeune homme, tu dois avoir l’air en contrôle et calme. J’entends le régisseur qui me dit d’aller sur le plateau tout de suite.

-Mesdames et Messieurs, votre animatrice favorite ! Penelope Vanderson !

Je m’avance tout sourire sur la scène et j’entends les gens scander mon nom, des sifflements et des cris d’hystérie. Je fais des saluts de la main et je jubile intérieurement. Ah je suis la reine des animatrices ! Je fais signe aux gens de se calmer un peu avant de prendre la parole.

-Merci ! Merci! Je vous aime. Mais avant de présenter le grand gagnant de cette première édition. Regardons les moments marquants des jeux.

Je me décale un peu et le film d’une vingtaine de minutes commence. Tout le monde regarde en silence et lorsqu’il se termine je m’empresse de prendre la parole.

-Peuple de Panem ! Le moment est venu ! Faites un tonnerre d’applaudissement pour le gagnant de la première Edition des Hunger Games : Grant O'Connor du district 7 !

Tonnerre d’applaudissement tandis que le jeune homme vient me rejoindre sur la scène. Je l’embrasse sur les deux joues et nous nous assoyons. Je laisse un peu de temps à la foule de se calmer et je porte mon attention sur notre invité.

-Grant, tout d’abord Félicitation. Dis-nous… qu’à tu ressenti au moment où tu as planté la hache dans Kyle et que tu as su que tu serais le premier gagnant ? As-tu regretter une étape de ton parcours dans les jeux ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar






Le Couronnement (Édition 1)  Empty
MessageSujet: Re: Le Couronnement (Édition 1)    Le Couronnement (Édition 1)  EmptyMer 22 Mai - 1:24

Le Couronnement (Édition 1)  507969GaspardUlliel14
Depuis mon retour de cet enfer, je n'étais plus le même. En fait, je n'étais plus tout court. Cette monstruosité me rongeait de l'intérieur et les cauchemars ne cessaient d'envahir ma tête. Des visions de mes camarades morts, des visions de cet effroyable paysage... Des visions de moi, entrain de massacrer de pauvres enfants. Avec le temps... Peut-être qu'elles allaient s'atténuer. Ou peut-être même bien que je m'y ferai. Je devais vivre avec. Vivre avec mes remords. Vivre avec ma culpabilité. Vivre avec mes démons. J'avais été acclamé de tous. Au district, au Capitole, partout en fait. Le premier vainqueur des Hunger Games, c'était moi. Grant O'Connor. Le type qui avait tué à trois reprises. Le type qui avait tué plus de monde que n'importe lequel des tributs. Y compris les carrières. J'étais pire qu'eux. Pire que les pires. Je devais vraiment avoir touché le fond, non ?

A mon retour, j'avais eu un moment pour vaquer à mes occupations avant le fameux interview du grand vainqueur. Comme promis, je m'étais rendu dans le district trois pour prendre soins de la mère de Kyle. J'étais même allé voir la vieille tante de Noah pour lui fournir les médicaments dont elle avait besoin... Je n'essayais pas de me faire pardonner. J'étais déjà condamné. Mais pour une fois dans ma vie, il m'était donné la chance de faire quelque chose de bien. Une bonne action dans cet océan de mauvaises actions. J'allais finir par m'y noyer, c'était certain. Seulement, plutôt que de m'arracher à la vie, le destin avait préféré me condamner à une existence de regrets. A une existence où mes épaules seraient à jamais chargées de onze vies. Onze vies dont trois avaient péri de ma main.

J'étais dans les coulisses. J'attendais patiemment ma montée sur l'échafaud. La scène m'attendait, la foule m'acclamait. J'hésitais un instant. Mais au moment où on fit signe que c'était à mon tour, je me levais difficilement de mon fauteuil. Mes pas étaient réguliers et s'alternaient avec le son de ma canne. Les muscles de ma jambe gauche avaient été fortement endommagés par la flèche de Kyle. J'allais probablement boiter pour le restant de mes jours. Maigre compensation pour les familles des victimes... Une bise et de nombreux applaudissements plus tard, et je me retrouvais assis à côté de Penelope Vanderson, célèbre présentatrice télé. « Grant, tout d’abord Félicitations. Dis-nous… qu’à tu ressenti au moment où tu as planté la hache dans Kyle et que tu as su que tu serais le premier gagnant ? As-tu regretté une étape de ton parcours dans les jeux ? » Félicitations ? J'eus un petit rire qui allait probablement passer pour celui d'un vantard. Mais c'était plutôt un rire amer. « De la joie et de la peine. Plus de peine en fait. Tuer n'a rien d'amusant, contrairement à ce que vous semblez tous croire. Et ce n'est pas sans conséquences. Il n'y a qu'à voir ma jambe. » Plaire au Capitole ? Maintenant c'était terminé. Je pouvais clairement exprimer le fond de ma pensée. « Hormis mes meurtres, je ne regrette rien... » Mes meurtres. J'avais été obligé de tuer pour survivre, trop lâche pour affronter la mort. « Sauf peut-être le moment où j'ai mangé cette cuisse de poulet crue. » Lançais-je avec ironie pour "détendre" un peu l'atmosphère. Le moment où j'avais été malade comme un chien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar






Le Couronnement (Édition 1)  Empty
MessageSujet: Re: Le Couronnement (Édition 1)    Le Couronnement (Édition 1)  EmptyJeu 30 Mai - 16:05


Il vient de faire une gaffe le mignon. Il ose vraiment dire cela devant tout Panem ? Bon aller, je vais faire en sorte que nous terminions tous cette entrevue vivants. Je ne tiens pas à mourir. Suite à ses réponses je décrète une petite pause de 2 minutes, histoire qu’ils annoncent les seconds jeux. Je m’approche près de Grant et lui murmure à l’oreille.

- Écoute-moi bien ! Je m’en fou que tu n’aimes pas ces jeux ou le Capitole. Mais si tu tiens à retourner chez toi en vie et que ta famille soit encore en vie, tu ferais mieux de ne pas les insultés en pleine entrevue. Donc je vais être gentille et essayer de te sauver la peau, parce que si tu foire je te jure que je te jette en pâté au président. Clair ?

Nous reprenons l’antenne après l’annonce des seconds jeux qui seront cette fois-ci de 24 tributs. Oh comme c’est excitant ! Je pose mon regard vers grand et lui fais comprendre de jouer le jeu.

-Tu as entendu ? Tu auras deux tributs à coacher l’an prochain ! Quel genre de mentor tu crois faire ?

Non, mais les questions de merdes qu’ils me font poser… Rah je vais devoir improviser. J’écoute tranquillement sa réponse. J’espère qu’il me fera rien foiré, sinon je peux dire adieu à mon poste de présentatrice !

-Lorsque tu as tué Kyle, étais-tu au courant de sa trahison envers Jan ?

J’entends. des gens crier que Kyle était immonde et un connard, je fais un signe de ma main pour qu’ils se taisent. Je sais que plusieurs gens ici voulaient que Jan tue Kyle, mais le petit a donné ses armes comme un amateur, la plus grande erreur qu’il soit. Je laisse le temps au jeune Grant de répondre avant d’enchainer.


Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar






Le Couronnement (Édition 1)  Empty
MessageSujet: Re: Le Couronnement (Édition 1)    Le Couronnement (Édition 1)  EmptyLun 3 Juin - 19:00

Le Couronnement (Édition 1)  507969GaspardUlliel14
Après ces deux petits questions, nous faisions une brève entracte pour annoncer le lancement des seconds jeux de la faim. De ces jeux immondes. Et pourtant, j'allais devoir continuer à participer à l'engrenage... En tant que mentor. Apprendre à tuer. Alors que je me perdais dans mes pensées, Penelope vint me chuchoter quelque chose à l'oreille. « Écoute-moi bien ! Je m’en fou que tu n’aimes pas ces jeux ou le Capitole. Mais si tu tiens à retourner chez toi en vie et que ta famille soit encore en vie, tu ferais mieux de ne pas les insultés en pleine entrevue. Donc je vais être gentille et essayer de te sauver la peau, parce que si tu foires je te jure que je te jette en pâté au président. Clair ? » Je levais les yeux au ciel. Ses menaces ne m'atteignaient pas le moins du monde. « Ça tombe bien alors, je n'ai pas de famille. » Dis-je d'une petite voix sarcastique. C'est vrai, je n'avais jamais eu de famille. Personne sur qui compter, personne à qui je tenais. Mais maintenant, j'avais la mère de Kyle à ma charge, ainsi que la tante de Noah.

La blondasse n'eut rien le temps de répliquer, puisque le show reprit de plus belle. Elle me posais une nouvelle question, tandis qu'elle me lançait un regard tueur du genre "réponds bien ou je t’étripe". Mon visage était toujours aussi grave qu'au commencement de l'interview. Je n'avais pas envie de sourire, de faire le fier. De plaire tout simplement. « Quel genre de coach ? Le genre de coach qui te dit "marche ou crève". Le genre de mentor qui ne laissera pas ses élèves se faire de fausses illusions. » Je n'allais pas me fatiguer à entraîner des tributs voués à mourir. C'était gaspiller de mon temps et de mon énergie. Les causes perdues, c'était bon pour mère Térésa. Et en l'occurrence, je n'étais absolument pas mère Térésa. J'avais tué trois personnes. Arraché trois âmes à la vie.

Elle me posa une nouvelle question. Sur Jakob et Kyle. J'entendais des gens huer ma dernière victime. « Non, je n'étais pas au courant. Mais je ne connaissais Jakob que de l'entraînement, donc pas de quoi m'affecter plus que ça. Et puis, quand on est là-bas, dans l'arène, on est prêt à tout pour sauver sa vie. » C'était vivre ou mourir. Et j'avais choisi de vivre, au détriment d'autres personnes. La loi de la jungle. La loi du plus fort. Tuer ou être tué. « D'ailleurs, sans trahisons, les jeux seraient vraiment plats non ? » Le Capitole aimait les rebondissements. Les attaques surprises. Les coups bas. Il regardait les Hunger Games pour cette raison précise. Pour mettre un peu de piment dans sa vie. Alors quoi de mieux que des trahisons. Il fallait de l'action, du grand spectacle !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar






Le Couronnement (Édition 1)  Empty
MessageSujet: Re: Le Couronnement (Édition 1)    Le Couronnement (Édition 1)  EmptySam 20 Juil - 14:54



Penelope en avait déjà marre de cette interview. Elle n'avait qu'une envie: en finir avec ça pour retourner dans son appartement, où un homme viril comme elle aime l'attend. Ils iront dans le lit de l'intervieweuse, avant de se laisser aller à leurs plaisirs charnels pendant quelques heures. Quelques heures pendant lesquelles la femme oubliera le contact qu'elle a eu avec le nouveau riche du Sept. Quelques heures pendant lesquelles Penelope se sentira une vraie femme, quelques heures pendant lesquelles elle jouira.

«Exactement! D'ailleurs, en parlant de choses intéressantes... quelqu'un t'attend chez toi? Par exemple... une petite amie?» La rédaction semble s'intéresser à la vie privée de ce jeune homme que la blonde considère comme un idiot. Elle le trouve répugnant. Pas assez riche pour être digne de profiter de sa beauté. Elle trouve les questions stupides, tout comme la personne. Mais elle continue de poser ces questions, elle continue de parler avec le gagnant, parce que c'est comme ça. C'est son boulot, elle doit le faire. N'allez pas croire qu'elle n'aime pas son travail, non. Elle est la présentatrice télé plus populaire de tout Panem. Tout le monde la connait. Au Capitole, tout le monde l'apprécie. Elle adore les avantages que son métier lui apporte. Au contraire de sa sœur Julianna, elle vit dans le luxe. D'ailleurs, elle n'aime pas du tout sa sœur. Elle l'a aidée à sortir de l'asile psychiatrique pour avoir un air de sœur gentille aux yeux du Capitole, mais, en fait, elle déteste les fous comme elle. Mais tant qu'on peut en gagner quelque chose, faut en profiter. «Changeons d'argument, Grant, veux-tu?» Celle-ci est une question purement rhétorique. Penelope est la reine du plateau. Elle n'a à demander la permission à personne. La question suivante arrive aussitôt. «Tu es de retour au Capitole. Comment le trouves-tu? C'est sans doute un sacré changement du District Sept et de l'arène!» Surtout en sachant que t'es pauvre, ajoute mentalement la blonde.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







Le Couronnement (Édition 1)  Empty
MessageSujet: Re: Le Couronnement (Édition 1)    Le Couronnement (Édition 1)  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Couronnement (Édition 1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Anciens RP's-