Partagez
 

 How to survive : Chapter Two

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité

avatar






How to survive : Chapter Two Empty
MessageSujet: How to survive : Chapter Two   How to survive : Chapter Two EmptySam 11 Mai - 4:29

La nuit fut grandiosement à chier. Le froid ne m'avait pas tant atteint. Enfin, si, mais non. Je m'étais attendu à pire. Heureusement, la couverture hypothermique ne servait pas juste à faire joli dans le sac et m'avait évité de jolies engelures. En revanche, mon mal de ventre de la veille n'avait pas cessé de la nuit, jusqu'à me faire vomir encore plusieurs fois. Et vomir n'étant visiblement pas de tout repos, la fatigue me tiraillait les moindres muscles, en allant des biceps aux mollets. Même mon petit orteil me faisait souffrir. La faim, pour ne rien arranger, m'avait également pris en otage. En effet, ayant régurgité presque l'entièreté du morceau de viande avalé la veille, mon ventre continuait de crier famine. Quel gâchis de nourriture. Je pouvais m'estimer heureux d'avoir attrapé une si grosse bête, puisque visiblement, je n'allais pas être en état de chasser pour un bon bout de temps. Il fallait vraiment être atteint pour avoir créé des jeux pareils. Et encore plus pour les regarder d'ailleurs. Les habitants du Capitole vivaient vraiment déconnectés de la réalité. Pauvres fous... Pas si pauvres que ça en fait.

Bref. Je n'étais pas franchement en position de force. Sortir aussi faible ne me disait rien qui vaille. Aussi décidais-je de rester ici jusqu'à ce que la fatigue passe définitivement ou au moins s'atténue... Quoique. Le reste de ma brique de jus allait pouvoir tenir jusqu'à demain, mais pas beaucoup plus. Il me restait donc un jour de sursis pour reprendre de l'énergie, avant de devoir m'aventurer dehors pour m'approvisionner en eau. Le gibier récolté la veille m'enlevait déjà un énorme poids des épaules, puisque j'allais pouvoir subsister quelques jours grâce à ça. Il ne me fallait réellement plus que l'eau. En parlant d'eau, ma gorge avait été littéralement asséchée par la nuit. Je m'assis difficilement et rangeais mes affaires dans mon sac pour "prendre le petit-déjeuner". Je bus une ou deux gorgées du précieux liquide tout en déterrant un morceau de viande pour le manger. Cru, oui. Quand on ne pouvait pas faire autrement... On employait le système D. La débrouillardise, quelle grande qualité Grantinou. Pour finir cette petite préparation, j'attachais mon manteau à ma taille et y insérais mes deux hachettes, à l'image d'une ceinture à laquelle on attachait son épée.

Une fois ceci fait, je creusais un trou dans le sol pour y déposer le vomi contenu dans le bol de fer. Oui, j'avais préféré ne pas en mettre partout, étant donné que j'allais vivre un petit moment ici apparemment. Je rebouchais le tout proprement et réussis presque à me persuader que j'avais passé une nuit merveilleuse. J'avais bien dit "presque". Il ne fallait absolument pas qu'un autre tribut me tombe dessus. Même si je gardais mes hachettes sur moi par précaution, j'étais trop affaibli pour faire face à qui que ce soit. Même un mec lambda allait pouvoir me tuer dans ces conditions. Au fond de mon être, je me sentais tellement pitoyable... A me cacher là, comme une souris ayant peur de ses prédateurs. Je me demandais si les carrières étaient encore tous vivants. Peut-être que la nuit en avait happé certains à la vie. Qui savait ? Tout le monde n'avait pas eu la chance de se saisir d'un sac muni d'une couverture hypothermique ! Enfin, je l'espérais. Non... Les organisateurs des jeux de la faim étaient bien trop sadiques pour offrir un tel bonus à l'ensemble des tributs. Décidément, cette journée de convalescence s'annonçait encore plus rude que la nuit passée...
Revenir en haut Aller en bas
 

How to survive : Chapter Two

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Anciennes Arènes :: Arène Blanche [Édition 1] :: Zone 3-