Partagez
 

 Come here little girl. | Sherlyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité

avatar






Come here little girl. | Sherlyn Empty
MessageSujet: Come here little girl. | Sherlyn   Come here little girl. | Sherlyn EmptyVen 10 Mai - 0:20

Come here little girl. | Sherlyn 273255AmberHeard14
La vie était éreintante. La vie était faite d'épreuves difficiles. La vie était un long chemin tortueux. La mienne d'ailleurs, était particulièrement tortueuse. Quiconque eut dit "la vie est un long fleuve tranquille" était un bien piètre menteur. Ou alors un sombre ignorant. Je soupirais. Il fallait que je garde mon esprit continuellement occupé, ou je me mettais automatiquement à penser à mes défunts parents. Leur mort ne me faisait plus rien. Mais c'était là. Constamment là. Comme si mon cœur était percé et que de l'air pouvait le traverser. Ce trou était là. Là pour me rappeler ce que j'avais perdu. J'avais passé toute l'après-midi à signer des papiers et le début de soirée en jonglant entre mon frère et mon entraînement. Le soir, une fois qu'il dormait et que mes muscles étaient trop endoloris pour continuer à travailler, je partais en direction d'une crique pour me reposer et me remettre les idées en place. C'était une sorte de bulle intemporelle dans mon existence d'éternelles responsabilités.

Je m'asseyais au bord de l'eau, sur la roche, déposant mes affaires sur une protubérance rocailleuse à portée de main. J'observais l'étendue d'eau. La lune commençait tout juste son ascension dans le ciel, mais le spectacle était déjà magnifique. Rien que d'observer ce magnifique paysage me mettait du baume au corps et suffisait à me requinquer. Une belle nuit étoilée sans rien devoir à personne. Une nuit au calme, à me reposer. Une nuit rien que pour moi. A ne penser rien qu'à moi. J'aimais mon frère, de l'amour fraternel le plus fort et le plus pur qui soit. Mais un peu d’égoïsme de temps en temps me permettait de souffler entre deux devoirs personnels. Et accessoirement, ça m'évitait de péter un câble. Qui ne deviendrait pas fou s'il travaillait constamment et ne pensait qu'à autrui ? En tous les cas, je le serais devenue si je n'avais pas mes cousins et une poignée d'amis pour me soutenir.

J'enlevais mon T-shirt et mon short en jeans pour piquer une tête. En un maillot deux pièces noir, je m'avançais tranquillement dans les flots. L'eau était à la bonne température. En même temps, la saison avait été plutôt clémente avec nous. D'ailleurs, la pêche avait été plutôt bonne à la compagnie Murphy ces derniers mois. J'étais contente que les affaires aillent bien. Ça m'enlevait déjà un poids considérable des épaules. Effectivement, grâce aux revenus mensuels de l'entreprise familiale, moi et mon frère pouvions vivre correctement. Subvenir à nos besoins n'était donc pas un problème en soit. Il fallait juste que je me continue à me montrer forte pour mon cadet. Je sortais de l'eau après avoir fait quelques dizaines de minutes de nage. Je m'allongeais au bord, ma tête posée contre un rocher. Mes yeux se fermèrent d'eux-même. Il me semblais entendre des bruits de pas. Mais mi-endormie, mi-éveillée, je décidais de ne pas y prêter attention. Probablement une songe. Rien qu'une songe passagère.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar






Come here little girl. | Sherlyn Empty
MessageSujet: Re: Come here little girl. | Sherlyn   Come here little girl. | Sherlyn EmptyMer 15 Mai - 18:35

Trop de jacassements. Trop de cris. Sherlyn n'en pouvait plus. Elle n'assumait plus. Du calme. Rien que quelques minutes de calme, c'était tout ce qu'elle demandait. Depuis la mort de sa mère, Sherlyn se voyait obligée de s'occuper de la maison, ainsi que de ses frères et sœurs. Son père ayant plongé dans une profonde déchéance, elle se devait désormais de tout assumer toute seule. Porter sa propre haine, son incompréhension. Mais aussi porter la tristesse d'un père, perdu par la cruauté du monde, face à une femme qui était partie beaucoup trop tôt. Elle qui pensait que rien ne demeurait insurmontable. Elle qui pensait pouvoir toujours s'en sortir, s'était fourvoyée quant à ses capacités ; tout ce carnage commençait à la dépasser. Parfois, Sherlyn se demandait où tout ce chaos avait bien pu commencer, et comment ils avaient pu en arriver là. Quelque chose avait merdé, mais elle n'arrivait pas à comprendre pourquoi le ciel s'acharnait ; salement et désespérément.

« Tu vas où ? » Son visage se tourna vers une petite fille, haute comme trois pommes. Ce n'était autre que sa sœur cadette. Une petite fille âgée de six ans. Une petite fille, dont le visage inspirait de la tendresse, de l'amour. N'avait-il point pure merveille, que le regard d'un enfant ? Un regard sans nulle vice, un regard irrésistiblement pur. L'adolescente s'accroupit devant la petite, un sourire niait sur le visage ; elle demeurait sa plus grande faiblesse. « Pauline, il se fait tard, tu devrais aller te coucher, je te rejoins après. » Dit-elle, avant de déposer un tendre baiser sur son front. La petite s’exécuta, sans conviction, sous le regard amusé de Sherlyn. Jouissant de sa liberté temporaire, la jeune femme se décida à rejoindre la crique. Cet endroit paisible où elle se plaisait à méditer. Cet atmosphère reposante l'aidait à réfléchir, à faire le point, et à se poser les bonnes questions.

Visiblement, Sherlyn n'était point la seule à avoir eu cette idée. Visiblement, elle n'était guère seule. Au loin, elle remarqua une silhouette peu familière. Souhaitant ne point la déranger – et accessoirement se tirer le plus vite possible – l'adolescente fit un pas en arrière. Mais hélas, ce ne fut sans compter sur sa maladresse légendaire ; elle trébucha sur une pierre. Et comme si cela n'était point assez humiliant, ses pieds shootèrent sur un caillou qui atterrit sur le visage de la blondinette. Fesses sur le sol, Sherlyn eut pour ferme intention de se laisser mourir. « Je suis vraiment désolée, j'espère que je ne t'ai pas trop fait mal. » Balbutia-t-elle , ne sachant visiblement plus où se mettre. Décidément, elle avait tout faux ; bien sûr qu'elle avait mal. Sherlyn ne s'était jamais autant sentie minable de toute sa vie, mais quelque chose lui disait que ce n'était que le début. « Au fait, moi c'est Sherlyn ! » Non mais quelle abrutie ! Elle était irrécupérable ; pathétique. Une corde, s'il vous plaît.
Revenir en haut Aller en bas
 

Come here little girl. | Sherlyn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Fire Girls [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Anciens RP's-