Partagez | .
 

 Bain de Sang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Président Clare

avatar

Président




Messages : 84

MessageSujet: Bain de Sang   Sam 4 Mai - 23:09

Que l'Arène Blanche commence..

Spoiler:
 


Je me réveilla dans un lit douilet qui m'a été offert par le Capitole, il y a 4 mois de cela. Il y a quatre mois, j'ai été approché par des membres du gouvernement. Ils m'ont fait un interrogatoire, puis m'ont posé une seule, simple et dernière question:

« Voudrais-tu devenir le créateur des premiers et potentiellement des Hunger Games à venir ? »

Sur le coup, je me suis demandé, pourquoi moi ?

M. Klaus était un psychopathe né. Tuant depuis son adolescence, ce n'est qu'à 29 ans qu'il fut coincé, purgeant ainsi la prison à vie, maintenant que la peine de mort étaient consigée au Capitole. c'est donc avec joie qu'il accepta. Quoi de mieux que de se faire libérer avec, en plus, un droit de tuer des petits ? Ce n'est pas génial ?

C'est comme ça que Blake se retrouva là, dans le lit douillet offert par le capitole. Pendant les 4 mois qui le séparait de sa cage de prison à sa chambre de luxe, Blake imaginait, trouvait et construisait une arène sanglante. Depuis qu'il a accepté la proposition, un seul mot trottait dans sa tête, Blanche. Quoi de mieux que de mettre a néant la pureté ? Y mettre un nom aussi pur pour la souiller avec du sang. Il avait déjà l'image du drap blanc emplit de sang. De ce visqueux, meurtrié et fantasmagorique liquide rouge. D'un rouge noir, sur la pureté qu'est le blanc. C'est là qu'est partie son idée. Cette idée qu'il trouvait incroyable. Il a donc parcouru, avec les hovercrafts, des milliers de lieux pour trouver enfin la perle rare. Cette perle si magnifique.

Enfin, tout se fit si vite. Il était à la tête d'une équipe. Une équipe énorme qui s'occupait seulement de l'arène. Le Capitole y investit des millions, si ce n'est pas des milliards. La publicité, les pacificateurs, les techniciens, les constructeurs, les ingénieurs.. Il faut penser à tout.

Puis, il y a moi. La tête du groupe, le maître de jeu. C'est aujourd'hui que tout se passe. Mes 12 victimes ont été présentée au public. Pour le moment, les Hungers Games font fureur. Jamais une émission n'avait eu autant de cotes d'écoute. Surtout qu'ils ont leur propre chaine. On m'amena alors à ma salle de contrôle, d'où, le jour, je ferais en sorte que les tributs meurent, et où la nuit, je ne dormirai que quelques heures. J'entrai, en salutant du regards tous mes alliés dans cette aventure. Je me positionnai près de mon officier d'équipe qui me dit d'une voix grave:

« Dès que vous pesez sur ce bouton, le décompte commencera, M. Klaus. »

Je regardai le groupe froidement pendant quelques secondes, mes doigts tremblaient d'impatience, de plaisir. Mon doigt, alors, appuya enfin sur le bouton, et on entendis le 60..59..58 au petit écran, qui était très gros dans la salle.

« Voilà, ça commence », dis-je pendant qu'un sourire s'étirait sur mes lèvres.

©Didi Farl pour Never-Utopia



1 Sac + Épée
1 Sac + Hachettes (2)
1 Sac + Arc + Flèches (4)
1 Sac + Shurikens (10)
1 Sacs Moyens
4 Sacs Petits



Dernière édition par Blake Klaus le Dim 5 Mai - 15:50, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://hungergamesrpg.forumactif.org
Invité







MessageSujet: Re: Bain de Sang   Dim 5 Mai - 0:04

J'étais habillé avec le parfait attirail du petit skieur en herbe. J'avais soudainement peur de la future arène. De la neige ? Je ne me souvenais pas être particulièrement frileux, mais si les températures baissaient trop bas, je ne donnais pas cher de ma peau. La plateforme sur laquelle je me trouvais s'éleva et soudain, ce que je craignais arriva : nous nous situions dans un désert de glace. En face de moi trônait une énorme pyramide de glace. La corne d'abondance... J'étais légèrement impressionné. Et le froid me prenait petit à petit. Heureusement, j'allais pouvoir me défouler, puisqu'il allait visiblement falloir monter tous ces escaliers. Je regardais à ma gauche, puis à ma droite. Je remarquais Jakob... Mais surtout le gars du district deux. Parmi les onze autres tributs présents dans l'arène, il avait fallut que ça soit celui-la à côté de moi. Un carrière. Super. Décidément, j'allais devoir courir vite pour sauver ma peau. Dix secondes. Le sang pulsait dans mes veines à une allure folle. L'adrénaline me donnait pratiquement des ailes.

Zéro seconde. Cours Grant, cours. Je me mis machinalement à courir comme si ma vie en dépendait. Parce que oui, en fait, techniquement, elle en dépendait réellement. Je grimpais les marches à vive allure sans réellement prêter attention à ce qui m'entourait. Je voulais arriver au sommet vers les premiers, avoir le choix des équipements et repartir aussitôt. Il devait bien y avoir des sapins quelque part dans ces plaines glacées. Les secondes passèrent et finalement, j'atteignais le haut de la pyramide sans trop d'encombres. Essoufflé mais néanmoins galvanisé, j'observais vivement les alentours : des sacs jonchaient le sol ici et là. Je crus apercevoir deux hachettes dépasser d'un des sacs. Je m'en saisis promptement et m'apprêtais à repartir avant que tout le monde ne s'agglutine ici pour se faire massacrer par les carrières. Les deux hachettes néanmoins en mains et le sac bien accroché sur le dos, je me dirigeais vers les escaliers d'où j'étais venu.

EDIT:
Sac deux Hachettes:
Cuisse de Poulet
sac de couchage
jus d'orange 250ml (dans un carton)
Couverture hypothermique
bol de fer
Revenir en haut Aller en bas
Invité







MessageSujet: Re: Bain de Sang   Dim 5 Mai - 0:13


HIGHWAY TO HELL ♪♫


La première arène est sur le point de commencer, après plusieurs jours d'entrainement nous y voilà enfin. J'attend ce jours depuis si longtemps et je touche enfin au but. Je sens enfin l'adrénaline de la bataille qui commencera dans 60 secondes. 60 secondes c'est long quand on a tellement envie de se lancer, de faire couler le sang. L'envie de victoire est tellement forte que j'en trépigne d'impatience. Je vois devant moi une sorte de pyramide glace où se trouve au sommet la corne d’abondance où m'attend l'arme qui en tuera plus d'un. Les secondes passaient, j'eu le temps de regarder autour de moi, Kyle le tribut du trois était à ma gauche et Chäm le tribut du 10 sur ma droite. Aucun de ces deux là ne me faisaient peur, aucun des autres tributs d'ailleurs. La peur c'est pour les faibles, elle nous paralyse, nous empêche de bouger et c'est à ce moment là qu'on se fait tuer. Au moins moi je n'aurai pas ce problème c'est déjà ça. Dix secondes, plus que dix secondes et ça sera lancé, dix secondes et je serai lancé dans une course effréné pour atteindre la corne. Je veux voir le sang couler, voir mon district fière de moi, revenir en héro dans ma famille. Le compte à rebours est terminé, je me lance alors dans une course pour atteindre la pyramide. Je grimpe rapidement, le plus vite que je le pu tout en faisant attention de ne pas glisser. J'atteins enfin cette corne dont j'ai rêvé chaque nuit depuis des mois. Je m'approche et prend un sac où dépasse une épée je prend l'épée en main et attend avec impatience mon premier adversaire.

© MISE EN PAGE PAR IMWITHSTOOPID D'ARTSOUL



Sac Épée:
Chauffe-Plat
Sac de couchage
Sac de 20 petits fruits secs
Bol de fer
2 allumettes
Masque d'hopital
bouteille 250ml de lait
Revenir en haut Aller en bas
Invité







MessageSujet: Re: Bain de Sang   Dim 5 Mai - 0:59

Je sentis le froid mordre ma peau, l'air glacé s'infiltrer sous mon manteau. Un nuage de fumée s'echappa de mes lèvres quand j'expirais. Je plissais les yeux, la lumière se reflétant sur la glace m'éblouissant légèrement.  Il faisait vraiment froid. J'examinais les lieux. Face à moi, une immense pyramide de glace avec de grandes marches pour monter jusqu'au sommet. Jusqu'a la corne. Aucun sac en vue ou quoi que ce soit pour survivre. Tout doit être en haut, evidemment. J'ai deux solutions, soit je cours de l'autre côté de la pyramide, soit j'utilise mon agilité et je monte jusqu'à la corne au risque d'avoir la peur de la vie. Dans les deux cas, je risque de mourir de toute facon. J'aperçois Grant et Jakob de l'autre côté. Je pense qu'ils vont monter recuperer des sacs et je ne veux pas les attendre là en bas en attendant qu'ils ramènent des choses pour survivre. Alors je vais repousser la peur, prendre mon courage à deux mains et prendre un sac. Il reste trente secondes avant la fin du décompte. Je tourne la tête sur la droite. Non. Impossible. Pourquoi moi ? Pourquoi JE suis à côté d'ELLE ? La fille du district 1, la blonde aux allures de folle. Okey Noah, oublie là même si c'est dur, tu vas courir comme tu n'as jamais couru de ta vie, encore plus vite que quand ta tante te courrait après parce que tu avais écrasé ses fleurs, tu vas récupérer un sac et retrouver Grant et Jakob.

5 secondes.
Je me penche en avant et bande tout mes muscles.
Le gong retentit, je descends de la plateforme d'un bond et atteris en souplesse sur le sol glacé. Sans perdre de temps, je monte aussi vite que me le permette mes petites jambes et finis par arriver au sommet. A ma grande surprise, j'arrive dans les premiers. Je cours vite quand même ! Je me dirigeais vers un gros sac (sac shuriken) et le mit sur mes épaules. Aucune arme en vue, même pas un simple couteau. J'aperçus Grant à quelques mètres de là et je me dirigeais vers lui aussitôt. Il parut surpris de me voir. Et oui, le petit morveux est venu ! J'étais à moitié paralysé par la peur, mais je reussis tout de même à articuler quelques mots pour me donner une contenance.

<< Je suis pas ... qu'un petit morveux >>

Je le suivis vers des escaliers pour redscendre. Car oui, après être venu ici, il fallait repartir.


EDIT:
Sac dix shurikens:
Sac de couchage
Chauffe-Plat
Piège à Lapin réutilisable
Bol de fer
bouteille d'eau 250mL
Revenir en haut Aller en bas
Invité







MessageSujet: Re: Bain de Sang   Dim 5 Mai - 1:13

Vincent V. Vessalius

Ma stylise me donna un baiser sur le front en disant qu'elle m'aimait. Pour moi, elle était ma troisième maman. Grande et svelte, elle a la peau foncée et parle avec un petit accent qui me fait rire. Ses yeux noirs comme la nuit me fascine aussi, j'adore les regarder ! Après m'avoir poussé tranquillement vers le petit cylindre où je devais me tenir, elle me prit dans ses bras en sanglotant. « Vincent, surtout écoute-moi attentivement. Dès que le gong part, fuit! Quitte les autres le plus loin possible ! Il ne faut pas que tu te fasses attrapper sinon, tu va avoir mal. Et je ne veux pas, fait-moi confiance Vincent » J'écoutais ce qu'elle me disait.. Je devais partir de là, d'où j'allais être.. Mais où exactement ? J'allais être où ? Mes mamans allaient êtres là ? La porte vitrée se referma alors sur moi, me séparant de ma dernière maman qui me restait. Les larmes montèrent à mes yeux pusi coulèrent sur mes joues. Je ne pouvais que laisser échapper des sanglots. Mes deux mamans.. ma soeur, puis maintenant mon autre maman. Pourquoi elles me quittent.. Enfin, un grand froid m'empreignai. J'étais seul. Je voyais devant moi un gros morceau d'un truc transparent.. Autour de moi se tenait un garçon plus vieux que moi et une fille blonde qui me regardait bizarrement. J'avais tellement peur. Je ne faisais que pleurer, mes larmes coulaient j'avais peur. Ils m'ont dit que je ne devais pas bouger pendant le compte à rebours.. mais ma troisième maman m'a dit de courir loin..

15 secondes
Mais, je dois faire quoi ? Rester ou courir ? « Maman, dit-moi ce que je dois faire », dis-je en sanglotant. Mes pleurs et mes paroles ne firent qu'encore plus attirer les regards des deux adolescent qui étaient à mon côtés. Pourquoi em regardaient-ils comme ça ? Pourquoi ont-ils ces airs si méchants. J'ai fait quelque chose de mal ? J'ai peur.. Maman.. « Tu sais pourquoi on est ici ? », dis-je entre deux sanglots, en m'adressant au garçon. Il ne me répondit pas.. Pourquoi ? J'ai peur.. Puis.. Un gong retentit. D'un coup, Tout le monde bougea. Mais moi, je restais là, sur ma plaque circulaire. Je ne savais pas quoi faire.. Ils m'ont dit de rester sur ma plaque, mais ma maman m'a dit de m'enfuir.. qu'est-ce que je dois faire ? J'ai peur.. Pourquoi je suis ici ?...

Maman.. sauve-moi..
Revenir en haut Aller en bas
Invité







MessageSujet: Re: Bain de Sang   Dim 5 Mai - 5:37


J'écoute d'une oreille distraite mon styliste, pendant qu'il m'aide à mettre ma tenue. Qui, au passage, est vraiment magnifique. Un manteau d'hiver, gants, bottes de neige, tuque et foulard. Une des informations que je retiens, c'est que si on saute avant la fin du minuteur, eh bien, on explose. Très encourageant. Même trop. Ensuite, je rentre dans mon tube qui sent le fermé, et qui me conduira dans l'arène. Etrangement, je n'ai pas peur. Pas du tout. Bizarre? Oui, je vous l'accorde. Mais bon. Faut pas essayer de me comprendre. Il me salue une dernière fois, sans recevoir de réponse. Eh non, entre moi et lui, ce n'est pas le grand amour. D'ailleurs, je ne lui ai pas encore pardonné les costumes horribles qu'il m'a forcé à mettre. Devrais-je le faire? Non. Je vais bientôt risquer de mourir? Okay. Je ne vois pas en quoi ça a un rapport. Finalement, le tube commence à monter.

La première chose que je vois? Bah, simple. Rien du tout. Du blanc. Puis, peu à peu, les choses prennent une forme, des couleurs... Un frissons me court dans le dos. On est au milieu de la neige.

50 secondes. Okay. Le compte à rebours. Mon meilleur ami. Une montagne de glace. Avec quelque chose au sommet. Et des escaliers pour y monter. Owi. Parfait. Je n'ai pas trop envie d' monter. En sachant que les carrières ne sont pas si lointains que ça. Mais je pense que je vais quand-même le faire. Sinon, je risque pas de survivre beaucoup, au milieu de la neige et du froid. Du coup, il faut que je prenne un sac. Ou tout de moins, que j'essaye.

20 secondes. Il y a Grant, à ma droite. Et une fillette à ma gauche. Mais, comme j'ai beaucoup de chance, à côté d'eux, il y a un carrière. Ouaaaaais. Heureusement, je ne vois pas la dernière. Qui sait où elle est.

10 secondes. Le sang court dans mes veines. Je suis prêt.

0 secondes. Dès que j'entends le gong, je commence à courir. Comme tout le monde ou presque, en fait. Mais pas «courir» doucement, en allant prendre une chose. Non. C'est «courir» comme si on avait la mort aux trousses. Ce qui, en y réfléchissant bien, c'est le cas. Je commence à grimper les escaliers, sans prêter vraiment attention aux personnes qui m'entourent. Je veux prendre un sac, avant de m'en aller le plus vite possible. Je n'ai pas envie de devenir du jambon. Finalement, j'arrive au sommet, où se trouvent les sacs. Sans m'arrêter de courir, je prend le dernier gros sac qui reste, auquel est accroché un arc, et de faire volte-face, pour me diriger vers les escaliers d'où je venais.


EDIT:
Sac Arc + 4 flèches:
2 Languettes de poulet cru
Sac de couchage
3 BN
5 allumettes
bouteille d'eau 500ml
bol de fer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité







MessageSujet: Re: Bain de Sang   Dim 5 Mai - 7:39

C'est aujourd'hui, je n'ai pas pu dormir, j'aurait du, qui sait si je vais dormir encore beaucoup.
J'ai quand même assez peur, on sera 12 donc 11 vont mourir en une semaine ou deux, c'est horrible quand même.
Bon, penser a autre chose. J'ai pas le droit de mourir, suffirait peut être que je me trouve des bons alliés, que je les protège autant que je le peut et après que je me tire discrètement, et que je me cache dans un arbre pendant qu'ils s'entretuent.
C'est peut-être horrible mais je veut revoir Austin, et consoler mes parents.

Mon styliste et venu me chercher, me serre contre lui me prodige les dernier conseils et me dit de lèver la tête et de toujours sourire, ce même si ça ne va pas.

Il me dit d'aller dans un long tube transparent, ça me fait penser a l'ascenceur de avant hier.
Elle risque d'essayer de me tuer en plus, tant pis si je m'en occupe tout de suite ça en fera une en moins.

Le tube descend, et j'atterit sur une plaque.
Je regarde autour de moi, du blanc, de la glace.
Je comprend mieux l'utilité de ma tenue chaude.

Je voit la corne au loin, et me dépèche donc de monter les escaliers.
Revenir en haut Aller en bas
Invité







MessageSujet: Re: Bain de Sang   Dim 5 Mai - 8:09

Me voilà. C’est l’heure. Je suis sur une plateforme, emmitouflé dans un gros manteau. Tout est blanc. Tout est froid. Le vent quelque peut fort fait voler quelques éclats de glace laissant penser à une pluie de diamant sur nous, tributs.

60 secondes.

Une grande pyramide se trouve devant moi. Je pense que je dois la monter. Il y a le tribut du 8, et celui du 7 près de moi, je n’hésiterais pas à les tuer si il le faut. De la pire manière qui soit, histoire de rester dans l’histoire des jeux. De toute façon, j’y resterais, car je vais gagner.

30 secondes.

Je dois retrouver mes alliés, et rester à la corne, tout tribut qui se mettra devant moi se prendra comme sentence la mort. Et si j’ai le temps, je le ferais froidement souffrir. Une longue agonie, en savourant les cris de ces stupides tributs sans importance.

10 secondes.

Je suis Theo Killian Blackbird, futur gagnant des premiers Hunger games.

9

Je vais gagner, c’est obligé.

8

Je me prépare à courir.

7

Je respire. Le froid s’insinue dans mes poumons, me fait grelotter.

6

Je pourrais toujours me réchauffer avec le sang de mes victimes.

5

Ouai, c’est une bonne, très bonne idée.

4,3,2…

Je suis un gagnant

1

Ils sont des perdants.

Je m’élance aussi vite que je peut, et monte les marches en prenant gare à ne pas glisser, ni tomber. Je finis par arriver en haut, et m’aperçois que pas mal de sacs ont déjà étés pris. Je ne vois plus d’armes et grommelle. J’attrape un des sacs restants (moyen) et par aux côtés de Anna.
Je me prépare à la moindre attaque.

EDIT:
Sac Moyens :
1 couteau de lancer
Sac de couchage
Bouteille d'eau 250Ml
2 allumettes
bol de fer
Revenir en haut Aller en bas
Invité







MessageSujet: Re: Bain de Sang   Dim 5 Mai - 9:27

C'est bon j'y suis je vais aller à la corne pour ensuite y rester. nous avons décidé que nous les carrieres nous allons rester en haut, car comme ça nous aurons le reste du butin. Je suis dans le tube et j'attends, je ne sais pas quoi faire, je sais juste qu'il va faire froid' car de toute façon vu les habits que nous avons il ne v pas faire très chaud.

50 secondes

je patiente encore un peu tout en me disant que si je n'arrive pas à avoir des couteaux je ferais tout pour en avoir soit en tuant la personne qui en a soit en tuant des personnes pour réussir à en gagner.

40 secondes

Je regarde les autres qui ont l'air d'avoir peur, sauf moi qui souris, de toute façon à quoi bon s'inquieter alors que je suis sur de gagner.

30 secondes

Lee temps passe plus vite que je ne le pensais, je ne stressais pas et je restais tranquillement sur mon rond circulaire, je suis très rapide pour courir, mais j'espere ne pas me faire mal, je fois de la glace et je déteste cela.

20 secondes

Je vau bientôt pouvoir tuer, je sais déjà que quelques tributs vont mourir très vite, j'ai envie de tuer le garçon du district onze et la fille du district dix, ensuite celui du district 12, car depuis que je l'ai rencontré dans l'ascenseur je ne peux plus le saquer. Je n'hésiterais pas à user de mes cher mes pour le déstabiliser, même si je suis assez pudique tout de même.

10 secondes

Je ne pense plus à rien. Je me vide l'esprit pour me concentrer, mais quelle conne je loupe le départ, je décide de partir plus vite tout en faisant atention h à ne pas tomber, je prends un sac moyen tout en regardant le sac avec des shurikens partir justement c'est un petit qu'il l'a. A bientôt po que je te tue. Je vais rejoindre les deux autres carrières tranquillement et j'attends de voir ce qu'ils me disent. Je ne fais qu'attendre pour l'instant

Edit:
Sac Moyens :
1 couteau de lancer
Sac de couchage
Bouteille d'eau 250Ml
2 allumettes
bol de fer
Revenir en haut Aller en bas
Invité







MessageSujet: Re: Bain de Sang   Dim 5 Mai - 13:57

L'hovercraft décolle dans un bruit assourdissant. Alors, nous y voilà, donc... Le jour où la première édition des Hunger Games va commencer. Attention les gars, on entre dans l'histoire là, on rigole plus ! C'est du J.A.M.A.I.S V.U ! Onze d'entre nous vont mourir dans un bain de gloire, si c'est pas touchant ça ! Les premières victimes d'un jeu censé punir la progéniture des rebelles, les premiers enfants embrochés vifs par on ne sait encore quelles monstruosités. Non mais il n'y a qu'un mot pour tout définir, "OUAWOUH".

Je tourne la tête et ravale un cri de déception. Il n'y a même pas un seul historien par ici, je suis déçue. Mais bandes de pigeons séniles, n'avez-vous pas compris qu'il faut tout recopier noir sur blanc ? Tout ! Même décrire nos têtes de dépressifs constipés sur un calepin. C'est THE EVENEMENT DU SIECLE là, il ne faudrait pas perdre une miette des ressentis des heureux élus, ce serait bien dommage quand on sait qu'ils ne seront plus là pour témoigner une fois lancer dans une arène aux paysages encore inconnus. Et bah non, pas d'historiens, pas de journalistes enfiévrés, que des bonhommes avec de grosses seringues, super quoi.

Tiens, pourquoi il s'approche de moi lui ? Il trouve pas que sa gueule d'attardée est assez flippante comme ça ? Il est obligé de venir me voir pour me la montrer ? Nan mais alloh mon gars, je vais crever dans dix minutes, pas la peine de vouloir me traumatiser avant. Le yéti en pyjama aussi blanc qu'un nuage m'attrape le bras. Oh ? Mais qu'est-ce que tu fous ? T'es vraiment un arriéré toi... Hey ! pointe pas cette seringue sur moi. Et arrête. Non me pique pas.

Qu'est-ce qu'il me fait peur ce macaque quand même... Tout ce manège pour insérer un pauvre mouchard dans la peau d'une petite fille. Il aurait pas pu m'endormir avant ? C'était trop au-dessus de ses forces ?

Non mais où va le monde ? Je me le demande...

***

Il fait noir. Aussi noir que quand il fait nuit. Aussi noir que sous terre. Aussi noir que quand t'es enfermé dans un placard. Bah, pourquoi cette drôle de tête ? Vous n'avez jamais été enfermés dans un placard vous ? Et ben vous avez ratés votre vie mes pauvres... Rien n'est plus enrichissant, plus passionnant que d'être séquestré dans un placard, je vous le dis. Oh, ce noir me rappelle aussi les cheveux de Marsh. Vous ignorez qui est Marsh ? Et bien, ne comptez pas sur moi pour vous éclairer, ce n'est pas vraiment mon job. Non, moi, mon véritable boulot c'est de crever, ne l'oubliez jamais ! Pleurez-moi en silence les amis, parce que pour le coup, j'ai bien peur d'apercevoir peu à peu une lumière très claire.

Adieu.

***

Ouah ! Ils sont excellents les gens qui ont créés cette arène ! Une pyramide, une pyramide de glace. Franchement, je n'aurais pas pu rêver mieux que de me retrouver dans un désert gelé. Un bon mixe entre la chaleur de l’Égypte et la froideur de l'hiver. J'aime. Je suppose qu'aucune vache ne m'attends ici. Dommage, je ne sais que extraire du lait de ces stupides animaux à cornes moi. Je suis pas dans la galère...

Tiens, c'pas la corne d'abondance que j'aperçois au sommet de la pyramide blanche ? Si, si, il me semble. Du moins, si je me souviens bien des règles du jeu que l'on m'a expliqué, je ne peux pas me tromper. Et on y monte comment ? Oh, je vois. Des escaliers gelés. Bonne idée. Bonne idée. Rien de plus brillant. On monte, et pressé de descendre pour s'enfuir, on se fracture le crâne. Non merci, je préfère encore prendre la poudre d'escampette. De toute manière, je suis condamnée. Quitte à mourir, mieux vaut que je survive le plus longtemps possible. Avec la chaleur des lieux ça va pas être simple mais bon... Qui vivra verra !

Zéro seconde.

Mais regardez-moi ça ! Tout ces pigeons qui se précipitent vers les escaliers, pensant que quelques objets leurs seront utiles. Mais ils n'ont pas compris ? Ils ne se rendent pas compte ? On est fini. Fini. On nous contraint à tuer, même le gagnant sera fini. On peut pas ressortir indemne d'ici. Bandes d'utopistes, quand le comprendrez-vous ? Nous ne sommes que de pauvres pingouins pour le Capitol. Ils vont rire un bon coup, seront contant de nous voir espérer, puis appuierons sur un bouton et tout sera terminé !

On est plongé dans un plateau du jeu de l'oie les gars... Q'un seul arrive au bout, les autres se font piéger. Et encore, l'oie survivante se fait rôtir, je vous le certifie.

Bon, sinon, je propose de faire quelque chose. Faudrait vraiment que je bouge. Allez, barre-toi de là Chäm, profite de tes derniers instants et ferme ta gueule.

Bye-bye la pyramide !
Revenir en haut Aller en bas
Invité







MessageSujet: Re: Bain de Sang   Dim 5 Mai - 15:46

La styliste m’aida à enfiler mon gros manteau bien douillet, mes gants et tout le tralala nécessaire pour… survivre pendant l’hiver… Non, ce n’est pas vrai? Allons-nous être plongés dans un froid glacial, des déserts de glace ou quelque chose du genre? Tout ceci n’est qu’une pauvre blague, une blague du Capitole… Non, les Hunger Games n’existe pas, je vais me réveiller de ce cauchemar et serrer mes parents. Et bien non, tout ceci est bien réel, les Hunger Games existent réellement. Ils m’ont sélectionnés et à présent je dois survivre pour revenir dans mon district et revoir ma famille. Génial, vraiment génial. Merci, le Capitole. Un bip sonore m’avertissai alors qu’il fallait que je monte dans le tuyau qui menait à l’arène. Ce moment, le départ, il déterminera si oui ou non, je survivrai lors de la première édition des Hunger Games.

Étant arrivé sur la plateforme de départ, je cru remarquer la fille du 4 ainsi que le mec du 12. Bon, la fille du 4 est une vraie sanglante sans pitié, enfin, je pense. Mais le gars du 12, ça devrait pas être un obstacle immense si jamais il décide de m’attaquer vu sa carrure de… de… du district 12 quoi. J’avais beau venir du district 3, l’inter-carrière, mais je n’étais pas tant mal nourrit. Ma famille était une famille privilégiée du district. Personne n’a sut pourquoi d’ailleurs, même pas moi.

Le compte à rebours avait déjà commencé, on en était à 40 secondes. Je stressai, beaucoup trop. Je pense que c’était visible de l’autre bord des marches. Mais il fallait garder ses esprits. Je ne voulais pas mourir dès le début, je ne veux pas faire honte à mon district, ni à ma famille. Je ferai tout pour gagner.

20 secondes… Une idée suicidaire me traversai la tête, mais non, je ne devais pas me lancer en bas de la plateforme, sinon tout Panem aurait rit aux éclats, même le district 12 aurait fêté la mort d’un tribut aussi idiot que moi.

5 secondes… Le début, dans quelques secondes.

4…

3…

2…

1…

C’est parti. Que les premiers Hunger Games commencent. J’exploitai toute ma vitesse afin de monter les marches le plus rapidement possible afin de m’assurer d’en descendre. Rien n’était impossible après tout, peut-être que le minable que je suis saura gagner les premiers Hunger Games?

Arrivé en haut des marches, je voyais tout les autres tributs qui se dirigeaient vers la Corne, je décidai donc de faire de même, ramassant un sac avec un couteau qui pendouillait sur le côté. En espérant que ces marches ne cèdent pas sous mon poids…


EDIT:
Sac moyen:
un couteau de lancer
Sac de couchage
Bouteille d'eau 250Ml
2 allumettes
bol de fer
Revenir en haut Aller en bas
Président Clare

avatar

Président




Messages : 84

MessageSujet: Re: Bain de Sang   Dim 5 Mai - 15:52


Le Piège:
Lorsqu'elle a prit son sac, cette personne s'est empressée de retourner vers les escaliers de glace. Pourquoi ? Pour tuer ? Pour se sauver. Nul ne le sait. La seule chose qu'on sait, c'est que cette personne a tombée d'au moins une soixantaine de marches géante.

Cette personne est Kyle Ackermann, Tribut du District 3.

Heureusement pour lui, rien de grave ne lui ai arrivé. Seulement quelques éraflures par-ci, par-là. Il peut donc continuer son chemin dans une zone, avec son sac, seul, mais vivant et en santé.

Maintenant, le piège posté. Vous pouvez vous entre-tuer. Allez-y, je veux du sang.

Cordialement,
M. Klaus,
Créateur.
Revenir en haut Aller en bas
http://hungergamesrpg.forumactif.org
Invité







MessageSujet: Re: Bain de Sang   Dim 5 Mai - 16:04

C'est bon je peux tuer, je px enfin tuer les petits tributs sans défenses. Je cours en direction d'une fille plus grande que moi. Elle ne sait pas quoi faire, je décide de lui planter un couteau dans la jambe. Elle commence à souffrir et je ris, je sais que je ne devrais pas testé comme ça, car je peux me faire tuer, mais tant pis. Je lui donne un nouveau coup de couteau dans le bras et dans la main. La pauvre souffre tellement, je la regarde dirigé mon couteau vers son coeur et je le plante lentement pour qu'elle sente la douleur passer. Le premier coup de canon vient de retentir le premier des hunger games. Puis je retire ma dague, et je regarde les autres pour essayer d'en tuer un, mais ils sont tres rapides et je décide d'en laisser à mes alliés. Je vois le garçon que je voudrais tuer pour récupérer ses couteaux, UE je considére comme mes couteaux. Ils me sont destinés et je ne pense pas qu'il sait s'en servir il est tellement bête. Je regarde encore une fois autour de moi, mais tout le monde est déjà parti je soupire, il doit sûrement en avoir encore, mais j'attends je préfère traquer mes oroues comme un véritable chasseur, d'ailleurs ce suprnom me va plutôt bien. J'exige désormais que l'on m'appelle la chausseuse du coup faites attention mes chères proies, car n'arrive pour vous tuer une par une et ensuite on aura une finale entre trois distcts très puissants et qui feront voir que le capitole est le meilleur. Surtout le diqtrict1, car je suis bien sur dedans, je vous vers les sacs restants, mais j'attends les autres pour voir ce que l'on garde, je prends par la meme occasion les habits de la fille, elle est nue sur la glace, mais cela fera des couches en plus pour nous. Je ne sais pas ce que je pourrais en faire, mais déjà je dois le prendre. Elle est nue totalement nue, je n'ai aucune pitié envers elle, je m'en fiche totalement qu'elle soit comme ' au contraire cela me fait sourire, car elle est tellement nulle qu'elle n'a pas survécue au bain de sang, c'est un idiote pour moi. Rien d'autre et je considéré to elle monde comme mes ennemis, même mes alliés, car un jour on Debra essayer de ce tuer, donc il faut juste s'ier et ensuite on verra qui sera le plus fort de nous trois. sais
Revenir en haut Aller en bas
Invité







MessageSujet: Re: Bain de Sang   Dim 5 Mai - 16:05


Je continue à courir, sans m'arrêter. Pourquoi devrais-je? Ouais, mais non. Je ne veux pas mourir de sitôt, mais merci quand-même de l'avoir proposé. Je commence à déscéndre les escaliers, en faisant attention à ne glisser pas, et aux autres tributs. Les carrières vont-ils essayer de me tuer? Je ne crois pas. Ils ont d'autres chats à fouetter. Bref. Pour mesure de précaution, je relève mon sac, pour me protéger la tête. On est jamais trop prudent. Surtout dans une arène. Avec des carrières. Lors du Bain de Sang. Je continue à courir, en remerciant mentalement mon endurance, sans trop me soucier de Grant et Noah. J'entends un coup de canon. Hooray. Les brutes ont commencé à casser des noix. Vive ça. Si mes "alliés" sont encore en vie, eh bien, on va se retrouver quelque part. Je sais pas encore où, mais quelque part. Je descends les escaliers, sans m'arrêter. Pas le temps. Ni l'envie. Mais, fort heureusement, je ne glisse pas. Du coin de l'oeil, je remarque quelqu'un tomber. Bah, ça ne me dérange pas plus que ça. Si ça se trouve, il est mort, et ça me fait un adversaire de moins. Bien. Maintenant, Jakob, faut pas déconcentrer. Continue à courir. Finalement, après un laps de temps normal, j'arrive au bout des escaliers. Et là, des que mes pieds touchent la neige, qui est portée par un léger blizzard, je commence à courir en direction des montagnes. J'espère juste que Grant et Noah soient assez intelligents pour me suivre. Sinon, on est dans la merde. Mais bon. On va voir ça plus tard. Pendant ce temps, je continue à courir toujours dans la même direction, en échappant au Bain de Sang.


Revenir en haut Aller en bas
Invité







MessageSujet: Re: Bain de Sang   Dim 5 Mai - 16:20

Le gamin de l'autre jour, Noah, était arrivé plus vite que je ne l'avais imaginé. Il n'était peut-être pas si incapable que ça. Derrière lui arrivait Jakob. Au fait, pourquoi je prenais la peine de regarder derrière moi ? Je secouais vivement la tête et reprenais mon chemin, cependant au moment où je m'engageais dans les escaliers, je tombais nez à nez avec une fille... Celle du district six il me semblait. Elle pleurait, visiblement désorientée par tant d'agitation. Je n'avais pas de temps à perdre avec ces gamineries. C'était triste, oui, mais ça s'arrêtait là. Je voulais vivre. Vivre plus que tout. Et avec cette gourde qui me barrait le chemin et qui s'agrippait à moi comme à une bouée de sauvetage, je n'allais jamais pouvoir me barrer de cette foutue corne. Et donc par extension, m'éloigner très loin des carrières. D'ailleurs, des bruits métalliques commençaient à résonner dans toute l'arène. Les combats commençaient.

Mon regard jongla de mes hachettes à la tête de la tribut. Devrais-je ? Ne devrais-je pas ? J'étais en proie au doute... Mais à cet instant précis, mon envie de vivre était bien plus grande que mon humanité. Mes mains se resserrèrent autour des manches en bois. Tellement fort que mes phalanges en devenaient blanches. Et d'un prompt mouvement, je levais mon bras et je vins planter ma hache dans son crâne. Le sang gicla sur mon visage. Mon faciès était déformé par la colère. Et soudainement, c'était comme s'il n'y avait plus que moi qui comptait. Qui existait. Seul. Seul avec cette culpabilité et ce poids. Le poids de la mort de cette fille dont je ne connaissais même pas le nom. J'avais tué. Tué de sang froid. En fait, je n'étais pas différent des carrières au final... Hein ?

Il fallait que je me ressaisisse. Et maintenant. Je ne voulais pas finir comme cette fille, froidement abattue par un individu dénué de pitié. Moi en l'occurrence. Je jetais un vif regard vers l'arrière : tous les carrières semblaient occupés à exterminer des mioches. J'en profitais donc pour rapidement ranger une de mes hachettes et tirer sur le manteau du macchabée. Ça n'arrangeait pas mon cas de conscience, mais morte, ça ne lui servirait pas à grand chose. Le froid allait sûrement s'intensifier la nuit, ou même durant des potentiels blizzards. Autant se préparer comme on pouvait. J'arrachais également la tuque d'un geste maladroit avant de dévaler les escaliers à vive allure. Quasiment tel un forcené. Il fallait que je trouve un endroit où me poser pour réfléchir à la suite des jeux. Et j'arrivais en bas. Et je courrais. Et je courrais. Plus vite. Toujours plus vite vers ces immenses montagnes enneigées.
Revenir en haut Aller en bas
Invité







MessageSujet: Re: Bain de Sang   Dim 5 Mai - 16:36


HIGHWAY TO HELL ♪♫


Je m'approche et prend un sac où dépasse une épée je prend l'épée en main et attend avec impatience mon premier adversaire. Le vent me glace le visage, chaque respiration est un supplice, il fait si froid. Il ne manquerait plus qu'il neige et tout ce que je déteste serai réuni. Je préfère de loin la chaleur, le froid vous empêche de bouger, vous n'avez aucun moyen de vous réchauffez, il va falloir se creuser la tête pour survivre. Les tributs courraient dans tout les sens, certains n'ont mêmes pas pris la peine de monter, d'autre sont venu et reparties. Je n'ai pas eu le temps d'en choper un mais ça ne devrai pas tarder à arriver. Je vois pas loin de moi Jessica tuer la fille du huit avec son couteau , elle a l'air de bien s'amuser ça me fit sourire. Je repaire enfin une proie, le jeune tribut du onze est à moi. Le faire souffrir n'est pas mon bute, je veux seulement le tuer, faire couler le sang, je veux simplement savoir ce que ça fait de tuer. Ressentir cette puissance, ce sentiment de pouvoir, avoir la vie de ce jeune garçon entre mes mains. Je prend mon épée bien en main, la fais tourner dans l'air et fonce sur le petit. Je le pousse avec un coup de pieds violent, le faisant tomber au sol. Je mis un de mes pieds sur lui pour le maintenir au sol. Et bien tu sera mon premier, une dernière chose à dire ? Je lui fis un sourire sadique, prête à lui trancher la tête. J'étais impatiente de le tuer, si il ne parle pas dans les trois secondes je me lance!

© MISE EN PAGE PAR IMWITHSTOOPID D'ARTSOUL

Revenir en haut Aller en bas
Invité







MessageSujet: Re: Bain de Sang   Dim 5 Mai - 16:44


¤ Noah Marshall ¤ Tribut du district 11 ¤
Je regarde autour de moi. Des combats. Partout. Des cris, des pleurs, des fracas métalliques. Et des tributs surtout. D'ailleurs pourquoi je regarde autour de moi ?! Cours, Noah ! Je m'élance vers les escaliers et j'aperçois Grant face à une fille. Je ne fais pas plus attention à lui et … Je tombe. Nooooooooon ? Si. Je tombe sur le dos, mais ce n'est pas parce que j'ai glissé. Non, c'est pire. Une glissade où je me serais casser même une jambe aurait été préférable à CA. Parce que CA, c'est la fille du district 4. Horreur et damnation ! Elle a son pied posé sur mon ventre et son épée pointé sur moi. Là ça craint vraiment Noah. Pourquoi je dis ça ? Parce que je suis mort de trouille ! Je ne sens même plus le froid qui mord ma peau, je n'entends plus les cris des autres. A par peut-être un rire sadique beaucoup trop sadique pour qu'on ne l'entende pas. Mes yeux noirs sont rivés sur la lame de son épée et mon regard passe de son pied à son expression de malade mentale. GRAAAAANNNT ! T'es ou ? Comme-ci il allait venir m'aider …

Et bien tu sera mon premier, une dernière chose à dire ?

Ça, ça veut dire que je vais mourir dans pas longtemps. Maintenant que j'y pense, j'aurais du ouvrir le sac pour voir ce qui y avait dedans. J'aurais peut-être trouver une arme. Je suis le roi des idiots. Mais par contre, si elle croit que je vais me contenter de la regarder avec des yeux apeurés, elle se trompe. De toute façon, je vais mourir, alors autant faire la chose que je rêve de faire depuis que j'ai vu ces nuls de carrières. Ni une ni deux, je lui crache à la figure avec un sourire moqueur.

Content que tu me fasses cet honneur. Va en enfer !

Ça va être mes derniers mots avant de laisser échapper mon dernier souffle. Je sens qu'elle appuie un peu plus sur son épée au niveau de mon cœur. La pointe traverse le manteau, le pull et ma peau. Elle s'enfonce lentement dans ma chair. J'ai une dernière pensée pour ma tante. Elle est malade, je ne vais pas rentrer. Elle n'aura personne pour s'occuper d'elle, elle va mourir. Tout comme moi. Je vais rejoindre mes parents, ma sœur, mes frères.

J'ai mal. J'ai froid. Mes paupières se font lourdes. Je ferme les yeux. La lame s'enfonce un peu plus dans ma chair encore. J'ai envie de crier. Mais je ne le fais pas. Elle rigolerait. Alors j'attends. J'attends la mort. D'un coup sec, elle pousse le métal encore plus loin et dans un hoquet, l'épée transperce mon cœur. Foutu jeux à la con. Et je t'aime Taty.


Dernière édition par Noah Marshall le Dim 5 Mai - 17:45, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité







MessageSujet: Re: Bain de Sang   Dim 5 Mai - 17:16

J’aperçois alors Anna se diriger vers un tribut, celui du 11 il me semble. Je ne donne pas cher de sa peau, à ce gosse. Tous les autres sont partis, peu sont morts, dommage. Jessica, elle s'occupe à tuer un autre tribut que je n'arrive pas à reconnaître. C'est bien, on va plaire au public du Capitole, c'est sûr. Car ce qu'ils veulent, c'est du sang, et ils vont en avoir. Oh. Mais que vois-je. Un tribut. Celui du 12, Johan. Je parie qu’il veut s’enfuir, mais je vais l’en empêcher. Je fonce vers lui, tenant mon couteau fermement dans ma main, et le plaque au sol.
Il n’est rien comparé à ce que je suis, il ne fait pas le poids, et il m’est simple de le plaquer au sol, lui bloquant les bras avec mes jambes, technique que j'ai apprise de mon père et qui normalement neutralise conplétement les défenses de l'adversaire, ainsi que ses capacités à attaquer. Il doit avoir bien froid le pauvre, avec ce corps minable de tribut du district le plus moisi de tous. Tous comme ses habitants après tout.
Il va donc mourir ici, laissant de lui qu’une tâche de sang au sol. Je prépare mon couteau, puis lui attrape la tête par les cheveux. Je veux qu’il crie, qu’il hurle, je veux m’amuser, l’entendre souffrir. Je veux tuer.
Je prépare mon couteau et fait passer la lame sur sa joue, laissant couler un léger filet de sang, tombant en fines gouttes sur le sol blanc.

-Tu ne peux rien faire, petit. Et tu vas mourir… quel dommage… un si beau visage…

Je frappe sa tête contre le sol violement, histoire de l’étourdir, puis fait passer le fil de ma lame contre son cou afin de trancher sa gorge.
Revenir en haut Aller en bas
Invité







MessageSujet: Re: Bain de Sang   Lun 6 Mai - 11:59


HIGHWAY TO HELL ♪♫


J'étais impatiente de le tuer, si il ne parle pas dans les trois secondes je me lance! Je veux le regarder dans les yeux et voir son âme partir, je veux le voir partir. J'étais penché sur lui, mon pied sur son ventre, mon épée prête à le découper en deux. Il ne dit aucun mot, tant pis pour lui je lui laissais une chance de dire un petit mot à sa famille. Alors que j'allais lever mon épée pour lui trancher la tête le petit me crache au visage. Je cru un instant que j'hallucinais, mais il m'avait vraiment craché en plein visage. Comment osait-il ? J'essuie tout ça avec la manche de mon manteau et le regarde méchamment. Content que tu me fasses cet honneur. Va en enfer ! Cette phrase me fit sourire, ironique de dire ça quand on est sur le point de mourir. Je commence à enfoncer ma lame au niveau de son coeur, lentement pour qu'il souffre un minimum. Je le fixe droit dans les yeux et enfonce ma lame encore un peu plus. On est déjà enfer ! En disant cette dernière phrase j'enfonce l'épée d'un coup sec et entend un coup de canon. S'en est fini de lui, je retire ma lame et l’essuie sur ma jambe. Je prend le soin de récupérer son sac et m'approche de Jessica qui était à quelques mètres. Je pose le sac à mes pieds pour voir ce que se trouve à l’intérieur. dix shurikens, un sac de couchage, un chauffe-Plat, un piège à Lapin réutilisable, un bol de fer et une bouteille d'eau 250mL. Ça pourra bien me servir tout ça, mais les Shurikens un peu moins, je les prends en mains, me lève et les tend à Jessica. Tiens ils te serviront plus qu'à moi, je ne suis pas vraiment une bonne lanceuse. Je lui fis un petit sourire et me rassoie pour voir ce qu'il se trouvait dans mon sac. Un chauffe-Plat, un sac de couchage, un sac de 20 petits fruits secs, un bol de fer, 2 allumettes, un masque d’hôpital et une bouteille 250ml de lait. J'essaye de faire rentrer tout ça dans un seul sac, mais c'était peine perdu. J'essaye en enlevant quelques trucs et je me rendis compte que Théo venait de rentrer dans un combat contre le tribut du douze. Je me relève et le regarde en souriant. Ce combat semblait fort intéressant.

© MISE EN PAGE PAR IMWITHSTOOPID D'ARTSOUL

Revenir en haut Aller en bas
Invité







MessageSujet: Re: Bain de Sang   Mar 7 Mai - 11:56

Je court le plus vite possible... Je veut vivre et pourquoi pas me trouver un sac avec une sarbacane et quelque chose de plus chaud que ça.

Je me précipte vers les escaliers en courant, et dès que j'arrive en haut... BOUM…

Je n'ai pas eu le temps de me décaler qu'il me sauta dessus.

Il fonce vers moi et me plaque au sol... Ça ressemble assez a une position, je rit tout seul pour ne pas laisser la mort s'insinuer dans mon cerveau.

Il bloque mes bras avec ses jambes, je ne peut plus bouger. M'en fout, le destin m'a choisi alors peut être que ma mort le sauvera lui ou un autre. J'espère ne pas crever pour rien.

Il me tiens par les cheveux, faut pas déconner je ne lui ferait pas le plaisir d'hurler, je sert les dents et lui fait une grimace, je m'amuserait jusque dans la mort.

Il passe sa lame sur ma joue, juste de quoi laisser couler un léger filet de sang, pas très grave j'ai tellement froid que je ne sent rien, merci les juges je ne souffrirait pas.

-Tu ne peux rien faire, petit. Et tu vas mourir… quel dommage… un si beau visage…

-Au moins moi je suis beau... Bon, fais vite et je ne veut pas crever pour rien alors t'as interet a gagner beau blond.

Il cogne ma tête par terre. Mais c'est qu'on est lâche et qu'on ne veut pas fixer l'enfant a qui on va ôter la vie.

Je ne lui ferait pas ce plaisir et je le fixe de mes yeux bleus qui ne savent que pardonner et essaye de ne pas me mettre en colère et rendre ma mort encore plus douloureuse.

Oh et merde je vais mourir de toute façon.

Je lui tire la langue et le fixe d'un air plus qu'innocent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité







MessageSujet: Re: Bain de Sang   Mar 7 Mai - 15:00

-Au moins moi je suis beau... Bon, fais vite et je ne veut pas crever pour rien alors t'as interet a gagner beau blond.

Je me met à rire. Un rire sadique, comme je les aimes.

-Alors comme ça, on veut jouer les effrontés ? Hé bien, soit, je ne vais rendre ta mort que plus douloureuses, petit.

Il me tire la langue. Je ne sais pas ce qui me retient de la lui couper, sûrement car il se viderait bien trop rapidement de son sang. Il faut qu’il souffre, sinon, il n’y aura pas de spectacle, et sans le spectacle, les Hunger Games n’auraient aucune raison d’exister, voyons. Alors je vais leur en donner, moi, du spectacle

-Par où commencer… et si j’agrandissais encore plus ton joli sourire innocent…

Je lui attrape les joues et entame de les découper soigneusement en partant des lèvres, afin de lui agrandir sa grande gueule. Du sang coule, du sang chaud. Voilà ce que j’attendais, depuis le début, de l’hémoglobine bouillonnante. Je lui plante ensuite mon couteau dans un de ses yeux, et le lui retire d’un geste sec. Je prends alors de la neige, et en met une bonne poignée dans le trou béant.

-Tu as froid ? Tu souffres ? Tu en veux plus non ? Oh, je vais t’en donner, tiens. Ne bouge pas, d’accord ?

J’entame alors de la déshabiller lui retirant tout ses vêtements. Le voilà nu comme un vers, il grelotte, il a froid, ça se voit. Je souris, et jette les habits juste à côté de moi, ils pourront me servir à me réchauffer un peu plus. Je l’attrape alors et lui plante un couteau dans le dos, avant de redescendre longtemps jusqu’à son fessier en créant de ma lame une longue entaille dont coule un liquide écarlate.

-Tu sais pourquoi je ne t’ai pas enlevé ton deuxième œil ?

Je l’attrape par les cheveux le lève et le jette un peu plus loin.

-Pour que tu puisses voir ce que tu es, c'est-à-dire rien du tout.

Je lui fais alors quelques entailles sur son torse, faisant en sorte qu’il soit couvert de sang. Je me met debout, le tenant toujours par les cheveux, le levant fièrement devant moi, je souris, d’un sourire sadique, joueur.

-Regardez, Capitole, je vous donne aujourd’hui, une mort digne de cette personne.

J’empoigne alors fermement mon couteau, et lui plante plusieurs fois mon couteau dans son corps, avant de mettre sa tête en arrière.

-Dommage, le sort ne t’as pas été favorable, petit.

Je lui tranche la gorge d’un geste sec. Un coup de canon retentit, puis je jette son cadavre au loin. Et une mort, une. Depuis le temps que j’attendais ça.
Je prend ses vêtements qui se trouvaient par terre.
Je lance un dernier regard vers le corps nu de l’enfant, en sang. Il l’avait bien cherché.
Bon, il est temps que j’aille voir si les autres vont biens. Je m’approche de Jessica et Anna.

-Il faudrait récupérer ce qu’il reste dans la corne et sur les tributs, ça nous sera utile.

Revenir en haut Aller en bas
Président Clare

avatar

Président




Messages : 84

MessageSujet: Re: Bain de Sang   Mar 7 Mai - 15:49

Le bain de sang maintenant terminé, 5 coups de canons fusèrent dans toutes l'Arène. Ceux-ci faisant frissonner de joie, d'aversion ou de peur tous les tributs restants dans l'Arène.

Malheureusement pour les carrières, un grand vent commença à souffler dans la zone 1 et 2. Un gros blizzard. Ils devront donc rester à la corne pour la nuit o/.

- Les carrière héritent du sac avec l'épée. Du sac avec les 10 shurikens. Du sac moyen restant et des petits sacs restants, contenant chacuns ces objets:

- Bol de fer
- 1 allumette
- Sac de couchage.

Puisse le sort vous être favorable !
Revenir en haut Aller en bas
http://hungergamesrpg.forumactif.org
Invité







MessageSujet: Re: Bain de Sang   Mer 8 Mai - 9:39

Il part dans un rire sadique, j'ai peur et je ne veut pas mourir.

J'en suis obligé tant pis, j'espère qu'il fera vite, que ma famille n'ai pas trop de mal a voir ça.

Je continue a esperer, après tout l'espoir meurt en dernier. Je veut mourir comme je suis né et comme j'ai vécu, innocent.

Il m'étudie comme pour faire une oeuvre d'art, je continue a lui tirer la langue, qu'il me la coupe je me viderait vite de mon sang.

-Alors comme ça, on veut jouer les effrontés ? Hé bien, soit, je ne vais rendre ta mort que plus douloureuses, petit.

Je ne lui répondrait pas, mon courage a ses limites et j'ai peur d'éclater en sanglot.

Il se penche vers moi et ajoute :

-Par où commencer… et si j’agrandissais encore plus ton joli sourire innocent…

J'ai l'impression que je vais souffrir. Penser a autre chose. Je l'étudie, hormis son air sadique il pourait être plutôt beau.

Il se penche vers moi et entreprend de me déchiquetter les joues. Il est maso ou quoi ?

Ça a l'air de lui faire plaisir. Je continue a le fixer et a lui sourire, comme un con, mais comme ça ma famille pensera que je n'ai pas souffert même si intérieurement je hurle. Ils pourront se rapeller de moi comme d'un courageux garçon qui est mort sans souffrir.

J'ai mal, très mal. Quelques larmes coulent le long de mes joues, mais le sel me brûle et je me force encore plus a ne pas pleurer.

Il plante violement son couteau dans mon oeil et le retire, certainement avec mon oeil.

Je lui crache une giclée de sang a la gueule.

Il met de la neige la ou aurait du se trouver un de mes yeux bleux. Je tremble un peut, et gémit de douleur, presque inaudiblement, je vais pas en plus lui procurer du plaisir.

-Tu as froid ? Tu souffres ? Tu en veux plus non ? Oh, je vais t’en donner, tiens. Ne bouge pas, d’accord ?

Juste pour le contredire je roule au sol. Je lui tire la langue et essaye de m'éloigner, mais je trébuche sur un pic de glace.

Il m'écrase et essaye de me déshabiller, mais c'est qu'il a des tendances pédophiles en plus.
J'ai froid et je tremble mais tant pis je ne pleurerait pas.
Il rassemble mes habits en tas derrière lui...
Il sera trop gros pour rentrer dedans, génial je le ferait chier jusqu'a dans la mort.

Il plante son couteau dans mon dos et descend beaucoup plus bas... Je doit avoir une entaille énorme mais je ne perdrait pas mon sourire, il culpabilisera… Bien fait.

Il me met debout en me tennant par les cheveux, génial tout le Capitole me voit nu... J'aurait peut-être pu être acteur porno, je rit tout seul a cette idée.
Il dit quelque chose que je n'écoute pas.
Je hurle a lui exploser les tympans :

Adieu maman papa et Austin je vous aimes et je ne souffre pas.

Il me plante avec son couteau plusieurs fois, je sent la vie quitter mon corps, je n'ai plus mal j'ai l'impression de mettre enfin le doigt sur quelque chose que j'essaye de savoir depuis toujours... C'est plutôt étrange. Je continue a sourire même si je doit être horrible, au moins je part en ayant dit a ma famille que je les aimes.

Il incline ma tête et me tranche enfin la gorge, je sent que je vais mourir. Je lui souffle :

Enfin merci... Au fait dommage pour ton gros cul mes habits ne te servirons a rien.

Je me sent mourir, je n'en ai plus pour longtemps.

J'entend un coup de canon, on m'avait déja dit qu'une fois mort le cerveau fonctionnait encore 5 minutes, et bah c'est horrible.

Je sent mon corps voler et les pas du garçon s'éloignent.

Adieu la vie, j'espère que la mort compense quand on a eu une fin aussi horrible.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Bain de Sang   

Revenir en haut Aller en bas
 

Bain de Sang

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» un bain de sang etait necessaire...
» J1 (10h) — bain de sang (commun)
» Vidéo : Une bataille se termine en véritable bain de sang
» J1 (10h) — bain de sang (commun)
» Don de sang

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Anciennes Arènes :: Arène Blanche [Édition 1] :: Zone 1-