Partagez | .
 

 We gonna rock... And maybe roll. Whatever. Really. - Ft. Alex

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité







MessageSujet: We gonna rock... And maybe roll. Whatever. Really. - Ft. Alex    Mar 25 Juin - 0:56

Moi. Maxine Rosenbach. Ou la fille "qui-ne-veut-absolument-pas-claquer-dans-l'arène". Comment je comptais faire ça ? Déjà, en commençant par être assidue aux entraînements. Surtout ceux avec mon mentor : Alex Artkinson. Premier vainqueur du district trois. J'étais persuadée qu'il avait beaucoup à m'apprendre. Surtout qu'il se trouvait justement être doué avec les armes blanches et que... Beh pas moi. Je le respectais et l'admirais. En même temps, c'était un héros chez nous. Tous les tributs issus de mon bled rêvaient d'un avenir aussi radieux que le sien. Moi y compris. Moi plus que tous en fait, puisque c'était mon tour cette année. Mon tour de passer dans ce putain d'abattoir. Les rouages de mon cerveau tournaient à n'en plus finir depuis mon arrivée au Capitole. Je me demandais dans quel type d'arène j'allais me retrouver. Suffisait que ça soit une réplique presque exacte de la deuxième édition pour que mes chances soient réduites à néant.

Néanmoins, je croyais en mes chances. Après tout, je n'avais pas récolté un onze devant les juges pour rien. Si on me fournissait un minimum de matériel, je pouvais faire de grandes choses. De grandes explosions surtout. Enfin, c'était à double tranchant. J'étais peut-être crainte parmi les tributs, mais j'étais par la même occasion quelqu'un à abattre au plus vite. Malheureusement, mon corps à corps (et ses dérivés) laissait fortement à désirer et j'aurais vite fait de claquer face à un de ces monstres de carrières. Je n'étais qu'une "banale fille du trois" après tout. Je n'avais reçu ni entraînements, ni cours particuliers. Ma mémoire photographique m'aidait bien pour retenir mécanismes et à peu près tout ce que je voulais, dont la reconnaissance des plantes comestibles et médicinales. Mais ça restait théorique. La maîtrise de l'arc ? Au départ, c'était vraiment juste pour déclencher mes explosions à distance. Le moyen le plus sûr d'y arriver. Les systèmes électriques étaient peu fiables et moins pratiques à fabriquer. SURTOUT dans une arène. Et puis, de fil en aiguille, il s'est avéré que j'étais plutôt douée à l'arc. Une chance donc.

Je me trouvais dans une salle d'entraînement. Assise sur un tabouret. Des armes ornaient un peu tous les coins de la pièce. Nous avions rendez-vous ici à cette heure précise, avec mon mentor. Nous logions dans le même appartement, mais j'étais partie faire un petit tour ce matin. Pour essayer de me changer les idées. Après, le mot "appartement" était relatif, dans le sens où la chose faisait cent fois la taille de ma baraque. On pouvait s'y mouvoir sans jamais rencontrer les autres occupants. D'ailleurs, le luxe qui régnait au Capitole était totalement effarant. Voire carrément étouffant. Pas pour moi quoi. Bref. Au bout de quelques minutes à me laisser cuir dans mes réflexions, Alex daigna enfin se montrer. « Hello Alex ! » Dis-je en faisant un petit signe de la main. On avait aussi décidé de laisser de côté les formalités. Alex était un gars sociable. Moi, plus ou moins. C'était mieux comme ça et cette "proximité" favorisait les échanges. « Alors, qu'est-ce que t'as prévu aujourd'hui ? » De toutes façons, on avait déjà fait un briefing la veille, pour voir où j'avais des lacunes. J'espérais qu'il avait prévu un super programme pour les combler au maximum.


Dernière édition par Maxine Rosenbach le Mar 25 Juin - 2:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité







MessageSujet: Re: We gonna rock... And maybe roll. Whatever. Really. - Ft. Alex    Mar 25 Juin - 1:32

J'en étais à présent à mes troisièmes jeux en tant que mentor. J'avais maintenant 21 ans. Il y a de ça maintenant trois ans je suis sorti grand vainqueur des quatrièmes Hunger Games. J'avais tué cette pauvre Cora en finale, à qui au début, je vouais une entière confiance, mais qui en finale, m'avait trahie, alors que je m'apprêtais à la laisser gagner. Ces foutus jeux m'avaient complètement changer, et maintenant, je devais transmettre mes capacités aux futurs tributs de mon district. Car oui, je souhaite qu'ils aient le plus de chances possible, et je sais qu'ils ont tout à apprendre. Mais cette année, cette jeune dame de 18 ans n'a pas l'air comme les autres. Elle est pas trop sociable, mais très sympathique et veut véritablement apprendre. Maintenant quand le district Trois avait eu son premier gagnant, je souhaitais que la lignée se continue, je n'ai donc pas le choix de les aider, même si je suis contre ces Jeux, afin qu'ils aient un minimum de chances. Mais revenons en à cette fille. Maxine. Elle maniait bien l'arc et savait fabriquer des petites bombes artisanales avec de la poudre qu'elle fait elle même, enfin, avec ce qu'elle possède. Elle est très débrouillarde. C'est déjà un très bon atout. Maintenant, je devais lui apprendre une arme au corps à corps, et savoir se défendre minimalement avec ce dernier. Même si elle n'étais pas le genre de fille avec le plus gros gabarit, elle apprenait vite. Lors des deux dernières sessions, sa maîtrise de l'épée et du combat au corps à corps avait fortement augmentée. Je suis sûr qu'elle saura très bien se défendre au corps à corps une fois dans l'arène. Enfin, comme une fille du district Trois le ferait.

Je me leva de mon lit et prit une douche rapide, avant d'aller manger. On avait prévu se rencontrer à dix heures dans la salle d'entraînement dédiée aux districts gagnants, soit le 3, 7 et 9. Comme quoi les districts carrières ne gagnaient pas à tout coup. J'étais le premier "carrière" à gagner. Oui, j'utilise ce terme pour me définir, mais... je n'en étais pas réellement un. Je savais maîtriser tout aussi bien qu'eux, mais ma tête, elle, n'était pas pareil que celle du fou du Deux, mort dans l'explosion de lave. Il était maintenant temps de descendre rejoindre Maxine. À peine étais-je arrivé qu'elle me salua poliment. Elle était sympathique, je ne voulais pas sa mort. Le seul tribut à qui j'ai souhaité la mort, c'est ce mioche de la cinquième édition. Ce qu'il était con. Tant mieux pour lui, un idiot de moins sur cette planète. «Salut toi! Prête pour l'entraînement?» dis-je d'un ton amical. Elle me dit signe que oui d'un hochement de la tête et enchaîna immédiatement pour savoir le programme de la journée. «On va surtout perfectionner ta maîtrise de l'épée, et si tu veux, on travaillera sur le corps à corps après, ça te va?» Bien qu'elle était loin d'être parfaite, je plaçais de grands espoirs en cette jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas
Invité







MessageSujet: Re: We gonna rock... And maybe roll. Whatever. Really. - Ft. Alex    Mar 25 Juin - 3:32

Parfait. Exactement ce que je voulais. Me perfectionner à l'épée pour être la plus polyvalente possible. L'indépendance était un atout majeur dans cette arène. Et même si je souhaitais me pourvoir d'alliés doués au corps à corps, l'être moi-même n'allait sûrement pas être de refus. J'étais motivée à deux cents pour cent. Assimiler et mettre en application rapidement, je savais plus ou moins faire. « Ouaip. Ça marche ! » Dis-je d'une voix très enthousiaste. J'avais une soif intarissable de connaissances. Alors apprendre, et surtout apprendre quelque chose d'utile, c'était vraiment le luxe pour moi. Surtout qu'étant trop pauvre, je n'avais jamais pu me payer une scolarité digne de ce nom. De toutes façons, même si ma famille n'avait pas été pauvre, mon père ne possédait désormais d'yeux que pour sa chère et tendre sorcière. Mon horrible belle-mère dont je rêvais de faire exploser la cervelle. Rêve qui allait rester rêve à tout jamais, puisque je ne pouvais pas faire une chose pareille à mon paternel. Combien même il me traitait à présent comme de la merde, il restait mon père.

Bref. Je m'égarais. L'entraînement. Concentration maximale. Il fallait que j'ingurgite le plus de détails techniques possibles avant d'entrer dans la "cage aux lions". Je pris une épée dans le tas et regardais la lame pour en mémoriser les moindres détails. Ce n'était pas tant de la fascination. Mais j'avais pris la fâcheuse habitude de scanner le décor et les objets des yeux pour prendre en compte le maximum d'éléments lors de mes élaborations stratégiques. Je savais qu'une fois dans l'arène, une contemplation pareille était un luxe que je n'allais pas pouvoir me permettre. Aussi le faisais-je maintenant, au calme et avec mon mentor. D'ailleurs, me rappeler à l'ordre de temps en temps n'était pas à exclure, puisque j'avais tendance à me perdre dans mes nombreuses réflexions lorsque le danger ne frappait pas à ma porte. Le revers de la médaille de cette intelligence innée. Je préférais avoir la connaissance et être malheureuse plutôt que le contraire. Parce que c'était ça, le vrai bonheur : une cervelle remplie de matière grise.

Je secouais machinalement la tête pour revenir à la réalité. « Okey ! C'est parti. » Comme d'habitude (enfin, "comme d'habitude", ça ne faisait qu'un jour qu'on s'entraînait. Celui-ci étant le deuxième), j'allais débuter par une série de mannequins pour l'échauffement et Alex allait rectifier des détails dans mes gestes ou mes postures. Je faisais tournoyer l'épée dans ma main. Effet de style dont j'avais vite capté les fondements. Pas très compliqué quand on avait chopé "le truc". Et puis, c'était cool pour foutre la trouille aux amateurs en matière d'épée. La plupart des non carrières quoi. Mes jambes étaient légèrement fléchies et mon corps un poil en biais par rapport aux cibles. Je plantais ma lame tout droit dans le "cœur" du premier pantin et enchaînais en coupant la tête d'un deuxième. Je savais que mes adversaires n'allaient pas être aussi sages qu'eux, d'où l'avantage d'avoir un mentor pour rectifier ma garde et mes mouvements au besoin. Mais la partie la plus intéressante restait l'affrontement face à Alex. Il restait gentil avec moi, évidemment, puisque j'étais une débutante. Seulement, l'expérience n'en demeurait pas moins enrichissante.  
Revenir en haut Aller en bas
Invité







MessageSujet: Re: We gonna rock... And maybe roll. Whatever. Really. - Ft. Alex    Ven 28 Juin - 21:48

Spoiler:
 


«Okey! C'est parti.» Avec son épée, Maxine enchaîna comme à chaque début d'entraînement une série de tuerie de mannequins. Hier, ses gestes n'étaient pas trop précis, aujourd'hui, ils sont encore à travailler, mais d'ici quelques jours (pas énormément) ils seront pratiquement calqués à ceux des carrières. Pas entièrement, mais elle saura se débrouiller avec tout type d'épée et de sabre. Je fondais de grands espoirs en elle. «C'est très bien comparé à hier. Tu apprends vite dit donc. Bien sûr, il va falloir ajuster la vitesse à laquelle tu enchaînes, car présentement, ton adversaire aurait vite fait de te rentrer son arme dans les entrailles.» C'était dit si dûr, mais c'était la dure réalité de ces Jeux. Condamnés à l'excellence. J'allais lui dégôter des mentors, enfin, il fallait qu'elle m'aide, quand elle ferait son entraînement solo. «Tiens, je vais te montrer approximativement ce à quoi qu'il faudra que ça ressemble à la fin de nos entraînements.» Je placai quelques mannequins en cercle autour de moi, me saisissa de l'épée de Maxine. «Regarde et apprend.» Je commençai mon enchaînement, coupant la tête de quelques mannequins, transperça le coeur d'autres, trancha les jambes de certains et en balayant un d'un revers de ma jambe. Tout ça dans un timing parfait. «Bien évidemment, ça ne sera jamais aussi facile que ça dans l'arène, mais je voulais simplement te démontrer quels étaient mes objectifs pour toi.»

À peine ais-je finit cette phrase qu'elle me prit l'épée des mains et tenta d'effectuer le même enchaînement que moi. Le timing était à présent au rendez-vous, il ne manquait plus que la précision. Pour le coup de pied, on repassera, elle le ratai complètement et trébucha par terre. «Oublie le corps à corps, c'est pas l'essentiel. Si tu veux survivre, tu dois savoir combattre et reconnaître la bonne bouffe de la mauvaise, mais ça, je pense que tu sais le faire seule. On vient du District 3, nous sommes nés avec un avantage mental, après tout.» Ça, ce n'était pas du tout vrai, mais ce qui est vrai, c'est que plusieurs personnes du district étaient surdoués. Nous étions responsables de la technologie, après tout. «Pour finir on va faire un combat, avec deux épées. Oui, des épées réelles.» Il était temps à présent de la mettre au défi un peu, histoire de savoir comment elle réagirait dans l'arène. «Je te fais confiance, ne me tue pas hein!» dis-je en blaguant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité







MessageSujet: Re: We gonna rock... And maybe roll. Whatever. Really. - Ft. Alex    Dim 30 Juin - 2:48

Alex avait l'air plutôt content de moi aujourd'hui. J'étais fière sans l'être ouvertement. L'humilité était une vertu et surtout un moyen de rester objective. De garder les pieds sur terre. Les carrières étaient trop obsédés par leur supériorité pour voir autre chose que leur nombril. Ils perdaient leur attention et leur minutie. J'aimais penser que c'était là leur plus grande faiblesse. Être trop sûrs d'eux. J'avais sans doute une carte à jouer dessus. Avec un minimum de stratégie et un peu de malice, rien de plus simple que de se jouer des autres. Enfin. "Rien de plus simple", tout était relatif. Ça dépendait vraiment de la personne d'en face. Mais bon. Je partais du principe que quand on voulait, on pouvait. Suer pour récolter le fruit de son travail, il n'y avait rien de plus gratifiant au monde.  

Il me fit une rapide démonstration de ce que je devais faire pour être parée à affronter de réels adversaires. J'observais ses moindres mouvements. J'analysais les moindres détails pour essayer de reproduire le plus fidèlement possible. Ma foi, il était plutôt impressionnant... Je savais qu'il venait d'une famille riche du district trois. C'était sans doute pour ça qu'il avait reçu un tel entraînement. Je m'en fichais à vrai dire. En revanche, j'appréciais son état d'esprit et son sens du devoir. Et au final, sa victoire m'était bénéfique, puisqu'il pouvait m'apprendre quelques "trucs" avant de me lancer dans la fosse aux lions. Une fois son petit discours terminé, je tentais de reproduire ses gestes. Malheureusement, ça ne s'apprenait pas en un jour et je faillis manger sévèrement le sol à la partie "balayage avec le pied". Ouais... Bonne idée. Valait mieux oublier le corps à corps brute pour l'instant. Et il n'avait pas tort. De véritables génies couraient les rues du district trois. Et je préférais penser que j'étais capable de les égaler au niveau intellectuel. Tout le monde n'avait pas une mémoire photographique.   

« Pour finir on va faire un combat, avec deux épées. Oui, des épées réelles. Je te fais confiance, ne me tue pas hein ! » J'affichais un air mi-amusée mi-sarcastique. Je le prenais bien évidemment. Je savais que c'était de la rigolade. Ça détendait vachement l'atmosphère et c'était toujours plus agréable que de bosser dans l'austérité la plus complète. « Haha. Très drôle. Viens donc que je te mette une raclée. » Répondis-je également sur le ton de la blague. Nous avions chacun une épée dans les mains. Je me trouvais légèrement en biais pour pouvoir réagir plus efficacement à ses coups. Je tenais fermement mon arme dans ma paume droite. Et finalement, je me décidais à frapper avant d'être frappée. Un coup horizontal partit au niveau de sa taille. Et les attaques commencèrent alors à s'enchaîner des deux côtés, autant du mien que du sien.

Spoiler:
 
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité







MessageSujet: Re: We gonna rock... And maybe roll. Whatever. Really. - Ft. Alex    Ven 5 Juil - 1:38

À peine avais-je proposé ça, qu’elle m’attaquai sur le flanc droit. Je m’empressai de parer son attaque et de répliquer avec un léger coup de genou dans le ventre, ce qui la fit fléchir quelque peu. Nous continuâmes les attaques, les parades, mais tout d’un coup, l’être lunatique que je suis se fit mettre par terre par la jeune tribut. Enfin jeune, on n’avait pas énormément d’années de différence, quoi. Elle avais un air narquois, l’épée prête à me transpercer la poitrine. «Tu ne ferais pas ça, quand même, non?» Elle commença à rire, et moi de même. C’était une position assez... drôle tout de même. Ça faisait maintenant deux jours qu’on s’entrainait intensivement, et elle progressait à un rythme fou. Elle avait les capacités pour, elle manquait seulement… d’argent. Et oui, l’argent fait tout dans ce monde de merde. Avoir eu à choisir entre l’argent et la pauvreté, j’aurais sans aucun doute choisi la pauvreté. J’aurais du lutter pour ma vie, comme dans l’arène. «Encore et toujours lunatique, dit donc Alex!» Ses douces paroles me vinrent aux oreilles comme du miel. Ok non, ça c’était trop mauvais. «Et bah oui, tu te décides pas à débarquer de moi? Han, avoue tu aimes? J’savais!» dit-je d’un ton plus que blagueur. Mais non, elle ne débarqua pas. «Tu veux réellement me tuer, avec qui vas-tu apprendre plus tard?» dis-je en faisant un clin d’œil. Et ça eu un effet net. Elle descendit de mon torse, m’aida à me relever et me dit merci. Et nous continuâmes l’entrainement jusqu’à l’heure du coucher, où nous étions crevés. «Je sais que je te l’ai déjà dit régulièrement, mais t’as énormément de potentiel. Tu le sais, j’espère?» Et nous retournâmes vers notre appartement, en placotant de tout et de rien, de la vie au district, de ce qu’on vivrait si nous n’avions pas été pigés quoi!

J’avais rêvé à ce que Maxine gagne et… et… qu’on était ensemble. Non, ça ne marcherait pas. Elle ne reviendrait peut-être pas gagnante de ces Hunger Games. Enfin oui, je l’espère, mais je ne sais pas. Après tout, les carrières n’ont pas l’air si pire que ça, peut-être qu’elle pourrait s’en tirer… Je me méfie surtout du gars du 2 et du 4. Si l’alliance tombe sur elle, elle est foutue. Pour le troisième jour d’entrainement, nous allons nous concentrer sur des cibles mouvantes, et finir encore une fois, par un combat amical. Nous nous rendiâmes à l’endroit habituel de l’entrainement. C’était reparti, et à la fin de la journée nous étions crevés.

Les jours se succédèrent et les entrainements passèrent. Nous nous entrainions à longueur de journée, et pour la dernière journée, j’avais envie de faire quelque chose de bien spécial. Non, ce n’était pas de l’entrainement, mais je le souhaitais. Je voulais regarder la Quatrième Édition avec elle, je voulais lui montrer ce qu’elle pourrait éventuellement vivre. Avec l’épée, elle était prête. Elle la maîtrisait très bien, malgré ce court temps d’apprentissage, elle apprenait vachement vite, ce qui m’avais considérablement aidé. Cependant, le visionnage de cette arène allait représenter quelque chose de très… sentimental pour moi. J’allais revoir encore une fois la mort de Vaïo, après l’avoir vu de mes propres yeux, et quand… quand j’ai tué Cora. Mais je devais montrer ce à quoi elle devrait s’attendre. Si on a le temps, peut-être lui montrerais-je la deuxième édition en vitesse, pour aussi lui montrer qu’elle pourrait peut-être tomber sur une arène spéciale.

Nous commençâmes le visionnage en accéléré tout de même, et elle me vit m’enfuir de la Corne, sans sac, sans rien, dans cette forêt… Puis le pont. Ce pont qui m’avait laissé tant de cicatrices un peu partout sur mon corps. Et c’était ma chute. À présent, c’était avec Vaïo, au lac. Je redoutais grandement ce moment, mais je me devais de l’affronter. Et soudainement, il y eu un plan sur la brute du 2. Il était donc là. Ce n’est que 3 ans plus tard que je l’appris. S’il n’avait pas été engloutit par la vague, j’aurais sans doute périt sous ses assauts. Il était armé jusqu’au dents, littéralement. Mais j’étais ici, bien vivant, en regardant les jeunes de mon district périr dans les arènes. Maintenant, c’était le moment où Vaïo se faisait bouffer par le poisson. Je ne pus m’empêcher de verser une quantité de larme qui me surprenais moi-même. Et voilà, c’était le moment. Vaïo mourrait, et moi, impuissant, je n’avais rien pu faire. Je le mis sur pause quelques instants et parti en direction des toilettes, me rincer la figure, pour ne pas paraître mal devant Max.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité







MessageSujet: Re: We gonna rock... And maybe roll. Whatever. Really. - Ft. Alex    Sam 13 Juil - 3:02

Les entraînements se succédaient. La sueur versée n'allait pas être vaine j'en faisais le serment. Je travaillais d'arrache-pied pour devenir la plus performante possible à l'épée. Il le fallait. Pour mon bien. Pour celui de mes alliés. je m'améliorais de plus en plus et j'étais plutôt fière de ma progression. Alex aussi semblait l'être. Je n'aurais rien pu faire sans lui. Je lui en était éternellement reconnaissante. J'espérais gagner les Hunger Games, non seulement pour ma sœur et un peu (moins) ma famille, mais maintenant aussi pour Alex. Lui qui croyait en moi. Je crois que je m'étais trop attachée à lui. Et ça semblait réciproque. Je ne voulais pas le faire souffrir inutilement avec ma mort. Aussi décidais-je d'être plus distante les jours qui suivirent. Après tout, j'avais peu de chance d'en réchapper vivante. Mais puisqu'il croyait en moi. J'allais en faire de même et croire en mes chances.

Aujourd'hui, nous allions visionner la quatrième arène pour me montrer ce qui pouvait potentiellement m'arriver. C'était l'édition à laquelle Alex avait participé. Je le savais très sensible à ce sujet, puisqu'il me racontait régulièrement des choses sur ses alliés et sur comment les évènements c'étaient déroulés. J'avais peur qu'il craque devant la vidéo. Plus que tout, j'avais peur de rester impuissante face à sa détresse. Mais j'allais bientôt vivre une expérience similaire. Peut-être que je pouvais éviter certaines erreurs grâce à ça. Les images s'enchainèrent. La bande arriva à l'instant où son allié se faisait engloutir par un poisson. J'avais vu ce moment depuis mon district. Ça avait été un choc terrible. L'une des morts les plus atroces. Finir dans les sucs gastriques d'un poisson géant, dissout par ses acides stomacaux. Alex ne put se retenir de mettre sur pause et d'aller se ruer vers les toilettes. Même après trois ans, la douleur ne s'était pas atténuée. Je me levais de ma chaise et allais à la porte. Je m'assis contre celle-ci. « Je ne t'infligerai pas une nouvelle perte Alex, tu peux en être certain. Je reviendrai vivante des Hunger Games. » Je voulais simplement qu'il sache que j'étais là pour lui, à l'instant présent comme après. Ma détermination monta en flèche.

Au bout de quelques dizaines de minutes, mon mentor décida de sortir. Ses yeux étaient encore rougis par les larmes. Je le pris dans mes bras et lui soufflais un "merci pour tout à l'oreille" à l'oreille. Nous restâmes dans cette position un petit moment. Je voulais encore profiter un peu de lui. Toutes ces heures passées ensembles nous avaient rapproché. Le reste de l'après-midi se passa devant cette même vidéo. La mort de la jeune Cora l'avait également secoué. Demain, c'était le grand jour. J'allais me lancer. Je devais gagner coûte que coûte. C'était une promesse que je venais de faire. Et je comptais bien la tenir. Je devais la tenir. 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: We gonna rock... And maybe roll. Whatever. Really. - Ft. Alex    

Revenir en haut Aller en bas
 

We gonna rock... And maybe roll. Whatever. Really. - Ft. Alex

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» RÉSUMÉ DE LA PARTIE 57 : Rock'n'Roll
» M - Let's Rock, Let's Roll [Terminée]
» La maison de retraite du rock and roll
» Jimmy Jaccobs Vs The Rock
» BLINK-182[Groupe de Musique Punk Rock]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Anciens RP's :: Aimez-vous votre mentor? :: Arène Einstein [Édition 7]-