Partagez | .
 

 Beautiful killers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité







MessageSujet: Beautiful killers   Jeu 9 Mai - 1:26

¤ Néo P. Karlson ¤
¤ Tribut du district 2 ¤
Je sors de mon lit en entendant Krist derrière la porte de ma chambre. Depuis ma crise d'hier, elle prend soin de frapper. Enfin, frapper c'est pas encore ça, pour le moment je dirais plus qu'elle tambourine contre le battant. Je commence vraiment à désespéré, ils sont irrécupérables ces gens là. Soupirant, je vais lui ouvrir la porte et elle me regarde en levant les yeux aux ciels. « Toujours pas prêt ? Ça m'aurait étonné » Ignorant sa remarque, je la regarde poser une tenue sur mon lit. « Tu devras porter ça pendant les trois jours d'entraînements. Dépêche-toi, ils commencent à dix heures » Je regarde le cadran du réveil électronique. Il est 9h35. Effectivement, je suis pas très en avance. Je ne me dépêche pas pour autant, je ne voudrais pas lui faire ce plaisir, en revanche dès que ma styliste est sortit de la pièce, je me précipite dans la salle de bain où je prends une douche express. Je me sèche les cheveux et le corps et je vais voir les habits que Krist a posé sur le lit. Un tee-shirt sombre avec le numéro 2 frappé sur l'épaule en blanc, un pantalon noir serré et des bottines. Bof, rien d'extraordinaire. En même temps c'est juste pour s'entraîner, ça ne poseras pas de problème.

Je sortis de la chambre et m'installais à table pour prendre un petit-déjeuner. Mouais, petit si vous considérez que quatre toasts avec du beurres, un café, deux verres de jus d'orange, un bol de céréales plus deux fruits, c'est petit. En ce qui me concerne, c'est un petit-déjeuner normal. Je n'ai jamais compris. Certaines personnes mangent beaucoup et comme toutes personnes normal, elles prennent du poids. Mais moi, non. La preuve, on peut compter mes abdos ! Peut-être parce que je ne suis pas normal. Ce doit être ça, je ne suis pas normal, je suis unique en mon genre. Déjà, mon caractère. Je peux être tout calme comme je peux tout prendre au quart de tour. Et le plus bizarre, c'est que je passe parfois de l'un à l'autre sans prévenir. Et puis je peux être gentil, mais je peux m'emporter et dans ces cas là, je ne me contrôle plus vraiment et je pourrais tuer quelqu'un sans m'en rendre compte. Oui c'est bizarre, mais je suis Néo, je suis unique.

Après avoir fini de manger, ou plutôt d'engloutir mon déjeuner, je sortis dans le couloir et montais dans l'ascenseur. Je me passais une main dans les cheveux pour les remettre en place face au miroir et me rendis à la salle d'entraînements qui m'avaient été indiquée. C'était une espèce d'immense hangar avec des sortes de ''stands'' un peu partout, des mannequins, des cibles et surtout, des armes. Plein d'armes. Le lieu me faisait vaguement penser au centre où je m’entraînais avec Jaden dans le 2. De toute façon, c'est la même chose, on s'entraîne. Ce que je ne comprends pas, c'est comment certains tributs pensent qu'ils vont réussir à apprendre à manier une arme en … Deux jours et demies ? J'avais entendu que l'espoir fait vivre. Bah ! Si ils y croient, tant mieux pour eux, j'ai envie de dire.

Un homme s'approcha de nous et commença à parler. Génial … Il est pire que mon mentor et sa voie est encore plus insupportable que celle de Kryst. Je vais me suicider avant d'entrer dans l'arène si ça continues ! Si j'ai malencontreusement pensé à voie haute, je précise que c'est faux bien entendu. Je ne me suiciderais pas, ce n'est pas vraiment mon genre. Et puis même si je le voulais, expliquez-moi comment je fais s'il y a un pacificateur à chaque croisements de couloirs et s'ils ont installés un champ de force autour des bâtiments pour qu'un tribut ne tente pas de mettre fin à ses jours en se laissant tomber dans le vide.

Une fois le long, agaçant, ennuyant, inutile, je pourrais continuer longtemps avec des adjectifs dans ce genre qui pourrait qualifier le discours de cet homme, mais j'ai autre choses à faire donc je vais m’arrêter là pour l'instant. Je me dirige directement vers l'atelier des armes. Je verrais éventuellement plus tard pour ceux concernant la survie. J'étais le premier arrivé à l'atelier de lancer. Je m'emparais d'un couteau et le soupesais. Équilibré et assez léger, c'était une belle arme. Je me plaçais face à une cible et me préparais à lancer.

Concentration. Je tends le bras derrière-moi, me retourne et dans le même mouvement, je lâche le manche du couteau qui par à toute vitesse vers la cible en tournoyant. Il se plante en plein milieu des deux yeux d'un mannequin. Satisfait, je me saisis de deux autres couteaux et me place encore plus loin de deux mannequins face à moi. Je prends deux pas d'élans, les deux armes se croisent en tournoyant et se plante chacune à l'emplacement du cœur d'une cible. Peut-être que plusieurs regards sont posés sur moi, ou peut-être pas. Mais je me fiche de dévoiler mes capacités. Ce sont des entraînements, non ? Je m'entraîne. Je ne suis pas du genre à me casser la tête dans la vie. Donc si je veux lancer un couteau, je le fais et je me fiche que les autres se moquent ou soient impressionner.

Mes essais aux couteaux terminés, j'empoignais la poignée d'un sabre et un frisson parcourut mon dos. Le sabre. Mon arme de prédilection. L'arme avec laquelle je peux faire le plus de ravage. Sabre ou épée, c'est pareil. Je me place dans l'endroit prévu à cet effet et je regarde avec stupéfaction que les mannequins … bougent ! Si, si, ils bougent. Finalement, ça me paraît logique, se battre contre des bouts de plastiques qui se trouvent face à vous, n'a rien d’attrayant. Des cibles s'allumèrent sur le torse et le crâne des quatres mannequins qui m'entouraient. Les points où il fallait frapper. Là où vous aviez peu de chances de survivre.

Le bonhomme derrière-moi se mit à bouger, ma lame partit en direction de son cou, lui tranchant net. Un. Dans le même mouvement, je coupais le bras de celui à côté. Celui face à moi avaient un bouclier fixé sur l’avant-bras. Mon arme fendit l'air en direction de la protection, mais au dernier moment, je remontais légèrement la lame et mon geste trancha la gorge du mannequin. Deux. Mon pied partit en direction du torse d'un homme-plastique qui tomba sur le sol et je lui transperçais la poitrine de la pointe du sabre. Trois. Le dernier, mon arme fermement tenu dans les mains, je lui fendit le crâne d'un grand geste du haut vers le bas. Quatre. Toute l'action avait duré moins d'une minute. Je baissais ma garde et sortis du carré prévu pour les combats. Je remarquais alors un tribut qui m'observais. Je m'approchais et je reconnus le tribut du 4. Je l'avais vu à la rediffusion des moissons à la télé. Il semblait attendre son tour pour les combats. C'était peut-être l'occasion de lui parler. Après tout, une alliance avec un autre carrière ce ne serait pas si mal que ça.

Je m'approchais de lui et lui tendis le sabre par le manche. « Moi c'est Néo. Tu attends ton tour ? Dans ce cas, je te regarde » J'avais prononcé la dernière phrase avec un air de défi.Savoir de quoi il était capable avant d’espérer quoi que ce soit. Après tout, son district et sa carrure ne prouvait rien …


Dernière édition par Néo P. Karlson le Mar 21 Mai - 17:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité







MessageSujet: Re: Beautiful killers   Jeu 9 Mai - 18:00


❝Beautiful Killer❞
feat. Néo.


Il est 7h du matin. Les entrainements débutent à 10h, mais je veux avoir le temps de me préparer. Je sors du lit et me dirige vers la douche. Dire que si Steven était encore de ce monde je n’aurais pas cet immense désir de victoire et de vengeance. J’espère au plus profond de moi que gagner les Hunger Games me permettra de combler une partie de ce vide qui m’habite. J’enlève mes vêtements, ouvre l’eau chaude et je me glisse sous le jet. Je prends bien soin de tout nettoyer et ensuite j’applique la lotion que mon styliste m’a conseillée. Je ne suis pas du genre fou a lier pour ce qui est de mon allure, je prends soin de moi, mais sans plus. Sauf que pour ces jeux tout compte… donc je fais encore plus attention.
Après une trentaine de minutes, je sors de la douche, me sèche et retourne dans ma chambre ou je vois mon habit pour l’entrainement…. Je le mets et je vois qu’il moule parfaitement mes muscles et qu’au niveau du bas il laisse peu de place à l’imagination. Je sors alors de ma chambre et va voir mon hôtesse…

- Euh… tu ne crois pas que ça moule un peu trop mes parties intimes ?

-Ah, je t’ai donné le mauvais pantalon ! Pardon !

-Hmm

Je retourne alors me changer vite fait et je vais déjeuner avec les deux filles. J’engloutis tout rapidement et je me dirige vers le centre d’entrainement.

Une fois arriver l’instructeur nous fait nous mettre en rond et nous explique le fonctionnement. Je porte peu attention lorsque j’aperçois le stand des épées… ce sera mon premier stand. Une fois que l’instructeur nous donne le ok, je me dirige vers mon stand, mais je me fais damner la place par le tribut du deux… Bon tant pis je vais le regarder faire et ensuite j’irais. Il se débrouille bien avec le katana… Et il est très beau… je me laisserais bien tenter par lui. Je le vois qui s’arrête et qui se retourne vers moi… il vient me voir et me demande si j’attends…

-Non… je te trouvais bandant et je me suis arrêter pour regarder ton cul !

Je lui avais dit cela sur le ton de la blague et sans lui laisser le temps de répondre que je prends deux épées et je m’élance. Une épée dans chaque main, je démembre les mannequins en faisant des tours sur moi-même. Coupant les têtes de quatre mannequins au passage. Je continue de faire voler les membres des mannequins pour un bon dix minutes et ensuite je dépose mes épées et je vais faire la file au stand de course à obstacle en lançant un regard de défi à l’autre mec. Et pour conclure je lui fais un clin d’œil.

@Eques sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Invité







MessageSujet: Re: Beautiful killers   Jeu 9 Mai - 19:12

¤ Néo P. Karlson ¤
¤ Tribut du district 2 ¤
Non… je te trouvais bandant et je me suis arrêté pour regarder ton cul !

Je reste un moment perplexe face a ses paroles. Il est pas serieux quand même ? Je vois qu'il sourit et me rends compte qu'il a parlé sur le ton de la blague. Il est pas gêné  le type quand même ! Je me remet à bouger et le regarde se diriger vers l'endroit où j'étais quelques minutes plus tôt. Je m'appuis nonchalament contre un étalage et croise les bras sur mon torse musclé. Il doit avoir à peu près mon âge et ... Il faut avouer qu'il se débrouille bien. Très bien même. Il a l'air doué. Pendant une dizaine de minutes, il démembre un bon nombre de mannequins et quand il a fini, il est l'objet de plusieurs regards. Et bien c'est plutôt une bonne chose tout ça ! Si on est craint par les autres, ça ne peux nous apporter que du bon. Il pose les deux armes et s'éloigna. C'était tout, il ne voulait pas parler ? Je me remis droit et je pus apercevoir le regard de défi qu'il me jeta et ... Un clin d'oeil. Et beh, bizarre ce gars. Mais s'il voulait jouer à ça, soit. 

Je détaillais l'atelier vers lequel je me dirigeais. Le parcours d'obstacles. Un sourire se dessina sur mes lèvres, j'étais doué à ça. En faite, je me débrouillais dans de nombreux domaines. Les entraînements que m'avais procuré mon père allait être utiles finalement. A la base, il m'entrainait pour que je devienne un pacificateur. Moi, je n'ai jamais prévu de devenir ça plus tard, je ne veux pas passer ma vie avec la tête sous un casque, sans vouloir te vexer papa. Je suis trop beau pour ça, non ? Et oui, je suis modeste.

Bref, je rejoignie le mec du 4, qui ne m'avait pas dit son nom d'ailleurs. Il aurait pu le faire, je l'avais fait moi ! Je me plaçais à ses côtés et regardais les tributs devant nous s'élancer sur le parcours. Un garçon trébucha à un moment du parcours et l'autre ralentissait. Mouais, bof ... Un qui ne faisait pas attention et un qui n'était pas endurant. Pas extraordinaire. Nous nous avançâmes et un entraîneur commença à nous parler. Bon allez, abrège ! Je sais quand il faut sauter ou se baisser quand même, j'ai des yeux merci. Je montrais des signes d'impatience et il du s'en rendre compte car il arreta de parler et se recula. Avant qu'il donne le signal du départ, je me tournais vers celui-dont-je-ne-connaissais-pas-le-nom. "J'espère que tu cours vite. Il ne serait pas question de se ridiciliser tout de même"L'entraîneur donna enfin le signal du départ et je m'élançais sur le parcours en courant à toute vitesse. Ce n'était pas équitable, il était légèrement plus grand que moi et ses jambes étaient plus longues ! Mais bon, dans l'arène, ça ne compterait pas et puis je n'allais pas me laisser abattre ! Je reportais mon attention sur le parcours sans ralentir, me baissant, sautant, roulant et contournant les obstacles qui se dressaient devant moi au fur et à mesure que je progressais. J'avais de très bons reflexes et dans cet exercice, ils m'étaient utiles. Nous franchîmes la ligne d'arrivée à peu près en même temps, même s'il avait une légère avance, mais je ne l'avouerais pas. Un peu essouflé, je me tournais vers lui.

"Ca va, tu cours vite"

 Je regardais autour de moi, des tributs nous regardaient comme ci nous venions de réaliser un exploit. Certes, on venait de faire une magnifique prestation, mais je ne suis pas une bête de foire pour autant. Quoi que exposer nos capacités à la vue de tous pouvait nous rendre effrayant, après tout.

On les impressionne, on devrait en profiter. T'as d'autres surprises en réserve ?  Ah oui, je voulais connaître son nom aussi ! Je t'ai dit que je m'appelais Néo, tu peux peut-être me dire ton nom?
Revenir en haut Aller en bas
Invité







MessageSujet: Re: Beautiful killers   Sam 11 Mai - 1:21


❝Beautiful Killer❞
feat. Néo.


L’instructeur nous dit ses instructions pour la course à obstacle… Pendant ce temps j’ai l’autre qui me parle à l’oreille :

-J'espère que tu cours vite. Il ne serait pas question de se ridiculiser tout de même.

Ah, il veut se la jouer. L’instructeur nous donne le go et je m’élance sans porter mon attention au petit à coter de moi. Roule, baisse, saute, dévie... lui et moi sommes à égalité. Nous faisons les mêmes mouvements et aux mêmes moments. Nous sommes parfaitement synchro. Je ne peux m’empêcher d’afficher un rictus à mon visage. Je crois que je me suis fait un allié. Et un allié de taille, un allié qui est aussi bon et déterminé que moi.

Nous terminons la course en même temps et je remarque plusieurs regards sur moi et Néo. Je vais devoir l’inviter à prendre un verre pour parler d’une possible alliance.

-Ca va, tu cours vite. On les impressionne, on devrait en profiter. T'as d'autres surprises en réserve ? Je t'ai dit que je m'appelais Néo, tu peux peut-être me dire ton nom?

Il parle beaucoup. J’avoue que je ne me suis pas présenter… en même temps je ne pensais pas vouloir me faire un allié dans ces jeux. Mais bon si je veux avoir plus de chances je n’ai pas le choix et je crois être tombé sur un bon. D’autres surprises ? J’en ai pleins, mais je ne raconterais pas ma vie à un mec qui va vouloir ma mort et que je voudrais la sienne.

-J’ai plus d’un tour dans mon sac. Mon nom est Taylor… Tu voudrais venir prendre un verre à mon appart, histoire de parler ‘’affaires’’ ?

J’espère qu’il ne pensera pas que je le drague… oui il est très beau, mais je ne suis pas ici pour ça. Déjà que dans l’interview l’animateur m’a parlé de Steven, dévoilant à tout le monde que je suis gay. J’espère que ça ne posera pas de problème pour une alliance. Je me lève et me dirige vers le stand a piège, tout en faisant signe à Néo de me suivre. Je lui montre plusieurs nœuds simples et efficaces.


@Eques sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Invité







MessageSujet: Re: Beautiful killers   Sam 11 Mai - 10:36

Aujourd'hui on commence les entrainements.
J'ai l'habitude je ne fait presque que ça au district 2. C'est comme ça que je commence ma journée, et aussi comme ça que je la finit le plus souvent.

J'espère pouvoir impressionner des potentiels partenaires et faire flipper les autres grâce a mon talent au couteau et ma capacité a apprendre vite.

Je saute rapidement de mon lit, plutôt confortable. C'est peut-être a cause de tout ce comfort qu'ils sont aussi feignants. J'espère que di je vivait ici je serait la même, et non pas une Lacey paresseuse et grosse.

Je me hâte d'aller sous la douche, brûlante, et de prendre les habits que ma styliste a posé là pendant que je me douchait. Un t-shirt frappé d'un deux, et un pantalon noir moulant.

J'enfile rapidement cette tenue et me regarde dans le miroir, je suis plutôt a mon avantage.
Je suis un petit peut stressée, je fixe alors mon reflet et dit a voix haute :
Je suis Lacey Bella Jones et je suis formidable.

Je prend une longue repsiration et rejoint la table du déjeuner, il y'a certainement Néo mais j'y fait pas attention, je réfléchit a trop de choses en même temps.

L'hotesse nous conduit jusqu'a la salle d'entrainement ou on annonce quelques règles.
Alors comme ça on a pas le droit de se battre, dommage j'en aurait bien amoché quelques uns pour avoir de l'avance.

Je décide de commencer a m'entrainer seule pour observer qui en vaut la peine.

Je commence par l'atelier de couteau ou je brille. L'entraineur est choqué de voir que je suis douée, c'est bien ça.

Je dégomme quelques cibles, apprend a poser quelques pièges et observe les autres tributs.

Néo a l'air d'avoir rencontré un autre tribut, celui du 4 je croit. Depuis tout a l'heure ce qu'ils font a l'air pas mal, et vaut mieux être avec eux que seule et avoir l'air faible.

Je voit qu'ils partent vers les noeuds, je les rejoint. Noue quelques noeuds que je connaîsait déja.

Je demande a Néo d'une voix assurée:

Alors, tu t'es trouvé un allié ? Vous m'avez l'air plutôt doués depuis que je vous observe. Je peut me joindre a vous ?

Puis j'attend sa réponse en croisant les bras avec un petit sourire, du genre satisfait. C'est mieux que la solitude, j'ai l'impression que les autres me fixent moins intensement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité







MessageSujet: Re: Beautiful killers   Sam 11 Mai - 14:09

¤ Néo P. Karlson ¤
¤ Tribut du district 2 ¤
J’ai plus d’un tour dans mon sac. Mon nom est Taylor… Tu voudrais venir prendre un verre à mon appart, histoire de parler ‘’affaires’’ ?

Il s'appelait Taylor donc. Et il était moins froid que tout à l'heure. Il me proposait même de monter dans ses quartiers. Je compris tout de suite ce qu'il voulait dire en disant "affaires". Il parlait d'une possible alliance. Et il fallait dire qu'il était doué, une alliance avec un gars comme ça, ça ne se refuse pas. Cependant, je repensais à la première phares qu'il m'avait sorti. Il l'avait certes, dit sur le ton de la blague, mais je ne l'avais pas oublié. Hier, le présentateur télé avait parlé d'un petit copain, ce qui voulait dire qu'il était gay. Mais ça ne me posais pas de problème, ce n'était qu'un détail. Alors gay ou pas, une alliance serait possible, dans l'arène, on ne pense pas à ça. Il faudrait d'ailleurs que je lui parle de Bartholomew. Le garçon que j'avais rencontré hier au réfectoire. Mais je le ferais plus tard.

Si tu veux, allons donc parler affaires. Mais avant, j'aimerais aller jeter un coup d'oeil aux noeuds, tu t'y connais ?

Il me fît signe de le suivre et nous nous dirigeâmes vers l'atelier des pièges. Cette fois-ci, aucun bonhomme ne vint nous adresser la parole, à ma grande joie. Je trouvais l'accent des habitants du Capitole horrible et insupportable. Taylor s'empara de plusieurs cordes et me montra comment faire quelques noeuds, simples selon lui. Je regardais attentivement ses gestes, essayant de les retenir le mieux possible. Il se débrouillait bien, en effet il avait plus d'un tour dans son sac. Il savait tout faire ou quoi ? Quand il eut terminé, je me saisis de plusieurs bouts de cordes et commençait à refaire les quatre noeuds qu'il m'avait montré. Les deux premiers, je réussis à les faire à peu près bien mais les autres ... non. Ça ne ressemblait à rien. J'avais face à moi, tout un enchevêtrement de cordes et de noeuds et j'ignorais complètement comment j'avais fait pour en arriver à là.

"Super ..."

Je vis du coin de l'oeil Lacey qui commençait à faire quelques noeuds et je regardais un peu comment elle faisait, mais elle allait trop vite. Je me sentis un peu bête, ils étaient tous capables de faire des noeuds sauf moi ! Super Néo, tu te ridiculises à cause d'un noeud. Bravo. Mais même ce pâté de noeuds pouvait servir à quelque chose. Il suffisait de s'emparer d'un bout de corde qui dépassait et de frapper. Quelle imagination Néo, tu iras loin comme ça ... Agacé, je saisis plusieurs extrémités de cordes et tirais un coup sec. Résultat ? C'était encore pire. Je laissais tomber et me reculais en parlant à Taylor.

"J'abandonne, les noeuds c'est pas pour moi"Je repensais alors à ses paroles de tout à l'heure. "On monte, alors ?" Ça faisait un peu le gars qui se tape l'incruste, mais c'est lui qui me l'avait proposé. Je jetais un oeil à Lacey qui nous regardait. Je l'ignorais. Si elle voulait se joindre à nous, elle n'avait qu'à demandé ! Je n'allais pas faire agence de rencontre pour tribut cherchant une alliance, non plus. C'est alors que j'entendis sa voie à côté de moi.

Alors, tu t'es trouvé un allié ? Vous m'avez l'air plutôt doués depuis que je vous observe. Je peut me joindre a vous ? dit-elle en croisant les bras.

Et bah, elle n'y allait pas par quatre chemins ! Je me tournais vers elle. "Justement, on allait partir pour parler d'une éventuelle alliance. Et on n'a pas l'air doués, on est doués, non ? Et oui, je pense que tu peux te joindre à nous" Je me tournais vers Taylor. "C'est Lacey, elle est douée"

En effet, je la voyais aux entraînements parfois dans le 2. Ou plutôt, je la voyais tout le temps aux entraînements ! Elle passait presque sa vie là-bas d'après ce que je savais. Et je l'avais déjà vue s'entraînée, elle se débrouillait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité







MessageSujet: Re: Beautiful killers   Lun 13 Mai - 19:25


❝Beautiful Killer❞
feat. Néo.


Et bien… il n’est pas doué pour les nœuds. Le pauvre, il ne réussit qu’à faire des semblants de corde entremêlé… tant pis. Je l’entends rouspéter et me dire qu’il abandonne, lorsque j’entends une voix féminine derrière moi.

- Alors, tu t'es trouvé un allié ? Vous m'avez l'air plutôt doués depuis que je vous observe. Je peut me joindre a vous ?

Bah dites donc, elle est pas gênée la fille. Mais bon je n’ai pas le temps de répondre que Néo s’en charges.

-Justement, on allait partir pour parler d'une éventuelle alliance. Et on n'a pas l'air doués, on est doués, non ? Et oui, je pense que tu peux te joindre à nous. C'est Lacey, elle est douée.

Bon, plus on est de fous et plus on rit ? Si elle est douée ça me va ! Je hoche la tête en signe de oui et les invites à me suivre dans mon appartement. Une fois arrivé je les fais s’installer dans le grand divan tandis que je vais chercher des rafraichissements. Je reviens et m’assois en face d’eux.

-Bon je voudrais faire alliance avec vous. Par contre, pas de coup foireux ! Et aussi... avez-vous une autre personne en vue ?

Je prends une gorgée de ma boisson et les regardes avec un regard de feux. Je ne me laisserais pas piéger et je tenais à leur dire de suite. Pendant un instant mon regard se pose sur Néo… il ressemble un peu à Steven et je me perds dans mes pensées à imaginer ma vie s’il n’était jamais mort. Je sors de mes pensées et me rend compte que j’ai peut-être fixé Néo trop longtemps… Je rougis et fais un petit sourire niais.

-Pardon... C’est que tu ressembles tellement à Steven et je me suis mis à penser à lui.

Je reprends alors mon air sérieux et me lève… je vais à la vitre regarder la ville en attendant leurs réponses. Parler de Steven, me fais toujours aussi mal…Les larmes commencent à couler.



@Eques sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Invité







MessageSujet: Re: Beautiful killers   Mar 14 Mai - 12:42

-Justement, on allait partir pour parler d'une éventuelle alliance. Et on n'a pas l'air doués, on est doués, non ? Et oui, je pense que tu peux te joindre à nous.
C'est Lacey, elle est douée.


Bien sur qu'ils sont doués, mais déja que je suis plus jeune je vais pas les vénèrer en plus. Et j'ai appris a ne pas montrer mes sentiments.

Super si je peut me joindre a eux, ils allais partir ? Merde si je les déranges… J'ai entendu que… Taylor je crois était interessé par les garçon, mais Néo j'savait pas, j'ouvre les yeux, intriguée. En même temps c'est pas trop mon problème, sauf si ils s'aiment trop et se liguent pour me butter.

C'est pas maintenant qu'il faut être parano, je devrait plutôt me la jouer fille sympa et me faire apprécier.

Taylor me regarde, bah quoi on cherche a peut-près tous une alliance, désolée si je suis directe mais autant pas tourner autour du pot.

Il hoche la tête et nous invite a le suivre dans l'appartement réservé a son district.

On arrive et il nous dit de nous installer sur le divan, je m'asseoit au cotés de Néo, il me rapelle mon district, et ma tranquillité qui me manque un peu.
Mais c'est derrière moi tout ça, j'agit pas comme les autres je suis pas un mouton je veut briller et être différante.

Il part chercher des boissons revient et s'asseoit en face de nous, il dit en regardant Néo :

-Bon je voudrais faire alliance avec vous. Par contre, pas de coup foireux ! Et aussi... avez-vous une autre personne en vue ?

-Moi ça me va de m'allier avec toi, et j'ai un honneur. Je te jures de ne pas te faire de coup dans le dos, c'est lâche. Sinon non je n'ai pas vraiment vu d'autres personnes qui pourraient nous être utiles. Et vous ?

Je suis super sincère quand je dit que je ne le trahirait pas, c'est pas moi de faire ça. Et je ne veut pas changer mon fond.

Je regarde Néo et j'attend sa réponse, je suis sure qu'on attend de moi que je m'allie avec lui pour gagner, y'a des raisons.


Taylor nous regarde, comme pour nous prouver qu'il n'a pas peur, je soutiens son regard, je suis peut être plus jeune mais j'en suis pas plus faible. Je sais qu'il faut du courage pour se porter volontaire.

Il regarde Néo fixement, pas comme un tordu non plus, mais intensément, j'ai l'impression qu'il se passe un truc, c'est bien. Y'en a qui arrivent a trouver l'amour.

Je me sent vraiment de trop la et je commence a me lever pour partir.

-Pardon... C’est que tu ressembles tellement à Steven et je me suis mis à penser à lui.

Steven ? Ah oui… C'est lui le garçon dont le petit copain est décédé pendant les jours sombres, je comprend maintenant.

Il part vers la fenêtre et pleure certainement, je sais ce que c'est de pleurer a cause de l'amour, mais lui n'aurait pas eu besoin de pleurer si les rebelles ne s'étaient pas révoltés, c'etait débile de mettre des gens en danger alors qu'au final ils n'ont même pas gagné
Je m'approche de lui met un bras sur son épaule et lui donne des mouchoirs, je comprend qu'il le vive mal c'est horrible.
Revenir en haut Aller en bas
Invité







MessageSujet: Re: Beautiful killers   Mar 14 Mai - 18:29

¤ Néo P. Karlson ¤
¤ Tribut du district 2 ¤
Bon je voudrais faire alliance avec vous. Par contre, pas de coup foireux ! Et aussi... avez-vous une autre personne en vue ?

Aucun problème pour moi concernant une alliance. Concernant les coups foireux, je ne compte pas vraiment en faire tant qu'ils pourront se battre et se défendre convenablement. S'ils venaient à être blessés … Ce serait à voir, mais je pense que je resterais avec eux si ça en vaut vraiment la peine. De toute façon, l'alliance serait forcément briser à un moment ou un autre. Il n'y avait qu'un gagnant, pas trois. Alors que j'allais pour répondre, Lacey me devança. Elle parle beaucoup dis donc …

Moi ça me va de m'allier avec toi, et j'ai un honneur. Je te jures de ne pas te faire de coup dans le dos, c'est lâche.

Taylor nous fixa chacun un instant, semblant lire dans nos esprits, comme s'il cherchait à être sur que l'on ne mentait pas. Et je pouvais dire que c'était très bizarre, dérangeant enfaîte. J'allais prendre la parole, mais Lacey me devança une nouvelle fois. Il faudrait pas que ça devienne une habitude non plus. Sinon non je n'ai pas vraiment vu d'autres personnes qui pourraient nous être utiles. Et vous ? Et je me retrouvais avec deux paires d'yeux braquée sur moi. Il fallait que je réponde quoi pour l'alliance, moi ?! Si j'étais venu ici ce n'était pas pour servir de pot de fleurs. Mais bon …

Pas de problème pour une alliance. Et Lacey, j'espère que tu ne t'adressais pas uniquement à Taylor à propos des coups dans le dos.

Si c'est le cas, je te fous dehors ! Contente ou pas contente. Je me demandais si je devais leurs parler de Bartholomew. Il vaudrait mieux, sinon ils risqueraient de le tuer avant qu'il est pu nous rejoindre. Ou du moins, ils essaieraient de l'achever, car ce gars là avait l'air doué tout de même. Je remarquais alors les yeux de Taylor posés sur moi. J'allais parler, pensant qu'il détournerait le regard, mais non. En même temps, il semblait perdu dans ses pensées. Lacey se leva alors et fît mine de s'en aller. Si elle franchit cette porte, je la rattrape et la ramène par tout les moyens possible. Je ne voulais pas rester ici seul ace à Taylor qui n'avait toujours pas bougé. Quoi que si elle sort, ça attirera sûrement son attention sur autre chose que moi. Heureusement, il se leva à son tour et rougit en remarquant qu'il m'avait fixé un peu trop longtemps.

Pardon... C’est que tu ressembles tellement à Steven et je me suis mis à penser à lui.

Y a pas de quoi. C'est alors que je fais attention. Je ressemble à son ancien petit ami ? Génial. J'espère qu'il ne vas pas tout le temps me fixer de cette manière. Il se dirige alors vers la fenêtre en silence, un air sérieux sur le visage. Est-ce qu'il … Pleure ? Apparemment oui vu que Lacey se dirige vers lui et passe un bras sur ses épaules en lui tendant des mouchoirs. Bon … Je ne suis pas trop doué pour réconforter les gens, moi. Surtout que c'était à cause d'une histoire d'amour et dans ce domaine, je n'étais pas le meilleur des psychologues. Je repensais aux nombreuses filles de mon district avec qui j'avais eu une histoire, mais il faudrait peut-être mieux éviter de préciser ça.
Je me retrouvais donc tout seul sur le canapé, face à un autre canapé sans leurs avoir parler de Bartholomew. Je me levais donc et m'avançais vers la fenêtre à mon tour. Elle était immense et l'on pouvait voir toute la ville. Je m'appuyais contre le verre et croisais les bras. Taylor semblait avoir arrêté de pleurer, s'il l'avait fait du moins car je n'avais pas vu de larmes moi, mais bon. Je suis désolé. Maintenant, on ferait mieux de changer de sujet parce qu'apparemment, ça ne lui était pas agréable de parler de ce Steven.

Pour répondre à votre question concernant un autre possible allié, oui il y a quelqu'un avec un potentiel intéressant. Je ne parle pas des gamins du 1, vous l'aurez sûrement devinez, ce ne seront que des boulets. Mais il y a ce gars du 7, Bartholomew. Vous l'avez aperçu ? Il a l'air plutôt doué.

J'attendis une réponse de leurs part. S'il ne voyait pas qui s'était, il serait tout à fait normal je pense qu'il se pose des questions à son sujet. Un tribut du district 7 n'est pas un carrière en général, mais lui en était un peu un d'après ce que j'avais pu comprendre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité







MessageSujet: Re: Beautiful killers   Mer 15 Mai - 17:34


❝Beautiful Killer❞
feat. Néo.


Bravo Taylor ! Bravo! Mais quel con je fais ! Je me montre faible devant mes futurs alliés… Mais que m’arrive-t-il ? Je sens Lacey qui met son bras alentour de mes épaules. Et Néo qui s’excuse... il ne manquait plus que ça… Je me ressaisis immédiatement et je me retourne vers eux en souriant. C’est alors que Néo reprend la parole.

-Pour répondre à votre question concernant un autre possible allié, oui il y a quelqu'un avec un potentiel intéressant. Je ne parle pas des gamins du 1, vous l'aurez sûrement devinez, ce ne seront que des boulets. Mais il y a ce gars du 7, Bartholomew. Vous l'avez aperçu ? Il a l'air plutôt doué.

Je crois voir de qui il parle, moi personnellement ça ne me dérange pas du tout. Ensuite il faut que l’autre soit d’accord. Enfin, au moins notre équipe est faite. Ça veut dire que soit on va le chercher et lui demander s’il veut se joindre à nous, ou bien il nous a vu partir et va venir nous rejoindre. Dans tous les cas, il faut que je me change... Je viens de me renverser du vin sur le chandail.

-Moi ça me va, mais on va le rejoindre ? Ou bien il est en route ? Et au fait vous m’excuserez je dois me changer, je suis plein de vin. Pardonnez-moi je reviens !

Je me dépêche d’aller dans ma chambre et je prends une chemise blanche avec une petite ouverture au niveau du col, et des pantalons amples noirs. Je me dirige d’un pas rapide vers le salon ou les deux autres m’attendent.

-Je vous présente mes excuses, si mon attitude vous a paru étrange. J’ai eu un moment de faiblesse et cela ne se reproduira plus. C'est que, c'est toujours dur de penser à cela... Bref… on fait quoi ? On va rejoindre ce Bart ?

Je dois passer pour un fou… mon dieu, moi qui garde toujours mon sang froid généralement, je passe pour quoi ? Pour un faible surement, je déteste cette sensation, ce sentiment d’impuissance. Je me ressaisit et affiche un air neutre.


@Eques sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Lucca Zachary Kane

avatar

Haut-Juge




Messages : 288

Fiche de Tribut
Health Points:
10/10  (10/10)
Compétences:
CompétencesNombre de points
Force
Intelligence
Charisme
Polyvalence

Inventory:

MessageSujet: Re: Beautiful killers   Jeu 16 Mai - 0:58

Bartholomew Dawkins
    feat. Néo, Lacey & Taylor.

Drôlement, j'avais reçu une invitation à aller rejoindre l'appartement du quatrième district. Songeur, je pensai aussitôt à ma - peut-être - alliance avec Néo. Avait-il réussi à trouver de nouveaux compatriotes ? J'étais habillé normalement, sans plus, et je frappai trois coup secs à la porte d'entrée du quatrième district. Discrètement, une muette vint me répondre, me laissant entrer. Entendant des conversation multiples je cru remarqué que Néo et le garçon du quatre n'étaient pas seuls. Il y avait aussi la fille du deuxième district. Néo avait donc suivit mes conseils.

Ne m'étant toujours pas fait remarqué, j'attendis que quelqu'un me voit. Mais, l'hôte décida prestement d'aller se changer. Déjà, sa voix m'énervait. Ça ne commence pas bien, bien. Puis, je remarquai que Néo m'avait apperçu, je lui fis un petit sourire moqueur en espérant qu'il comprenne que je riait, bien sûr du grand Toc du quatre. Le garçon, maintenant changé en toréador, arriva prestement en prononçant ces simples mots:

« Je vous présente mes excuses, si mon attitude vous a paru étrange. J’ai eu un moment de faiblesse et cela ne se reproduira plus. C'est que, c'est toujours dur de penser à cela... Bref… on fait quoi ? On va rejoindre ce Bart ? »

Même si je n'avais aucune envie de me joindre à cette conversation plus que bizarre, c'était le moment rêvé pour m'infiltrer. Et bien sûr, me faire une alliance puissante.

« En fait, je m'appelle Bartholomew et je suis déjà arrivé. », prononcai-je, doucement.

En fait, juste son regard me dégoûtait. En plus d'avoir des manies et un trop beau parlé, il se mettait à me mater comme si j'étais de la viande. En fait, j'ai aucune idée de ce qu'il ressentait en dedans de lui, mais, juste la personne, m'horrifiait. Je suis peut-être méchant ou je me fis trop aux apparences, mais à première vue, on ne va pas s'entendre, moi et lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité







MessageSujet: Re: Beautiful killers   Jeu 16 Mai - 14:16

Une dure journée d’entraînement. Une dure journée, pendant laquelle j'avais fait de mon mieux, pour apprendre des choses que je ne savais pas. Je m'étais essayée au corps-à-corps, n'ayant que pour seule arme mes poings. Je m'en étais sortie, et cet être du capitole, se souviendrait sûrement de moi après ma disparition. Après cela, c'en était suivi le tir à l'arc, où je n'avais pas une seule fois raté ma cible, du moins pas de très loin. Désormais, je me jurais de passer mon temps aux ateliers de survit ; je ne les fréquentais que très peu. Notre « formatrice », nous avait affirmé qu'un bon nombre de tributs mouraient de mort naturelle, que la nature pouvait se montrer bien plus ravageuse que l'humain ; je la croyais. J'ignorais comment j'allais bien pouvoir me sortir de cette panade, dans laquelle je demeurais jusqu'au cou. Je ne savais nullement si j'avais mes chances de remporter les jeux de la faim. Je ne savais rien. Mais la seule chose dont je demeurais certaine, était que je ne lâcherais rien, que je ne baisserais jamais les bras ; jamais. J'avais plus que tout foi en moi, et en l'espoir de pouvoir un jour rentrer à la maison.

Il ne devait à présent pas être loin des dix-neuf heures, et je n'avais pourtant aucune envie de rentrer dans mes appartements ; aucune. Mais pourtant, je me le devais, je m'étais déjà faite reprendre plusieurs fois, pour cause de vagabondage intempestif. Décidément, les personnes de la capitale étaient d'un coincées ! Ce fut par conséquent la mort dans l'âme que j'étais entrée dans l'ascenseur, qui me ramènerait directement à l'étage de mon district. Une fois arrivée à destination, j'eus pour projet de rejoindre la salle de bain, afin de me laisser tomber dans un long bain chaud. Mais je m'arrêtai net, à l'entente de voix non familières. Je me dirigeai vers le salon, à pas de loup, et fronçai les sourcils à la vue d'autres tributs, visiblement en franche collaboration avec Taylor, mon compagnon de district. Quelque chose se tramait, et cela ne présageait probablement rien de bon. Fraternisaient-ils ensemble en vue d'une alliance ? Dans tous les cas, hors de question de rester à l'écart. « C'est quoi ce bordel ? » Me risquais-je, en me dirigeant vers mes congénères. J'arquai un sourcil interrogateur à l'adresse de Taylor et finis par croiser les bras, l'air inquisitrice, me fichant complètement de les avoir coupé. Peut-être n'allait-elle point faire cavalier seule, pour finir ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité







MessageSujet: Re: Beautiful killers   Mar 21 Mai - 17:21

¤ Néo P. Karlson ¤
Tribut du district 2
Moi ça me va, mais on va le rejoindre ? Ou bien il est en route ? Et au fait vous m’excuserez je dois me changer, je suis plein de vin. Pardonnez-moi je reviens !

Il partit dans une pièce qui devait sûrement être la chambre et je me retrouvais avec Lacey. L'attitude de ce Taylor était … assez étrange et Lacey semblait être d'accord avec moi. Je haussais les épaules et retournais m'asseoir dans un fauteuil. Quitte à attendre, autant être bien installé. Je remarquais alors un nouvel arrivant dans la pièce, qui n'était autre que Bartholomew. On n'aurait pas besoin de bouger comme ca, j'étais très bien où j'étais. Il m'adressa un sourire moqueur et j'en déduis qu'il devait faire allusion à Taylor. Il était donc là avant que je m'en aperçoive. Taylor revint parmi nous et s'excusa.

Je vous présente mes excuses, si mon attitude vous a paru étrange. J’ai eu un moment de faiblesse et cela ne se reproduira plus. C'est que, c'est toujours dur de penser à cela... Bref… on fait quoi ? On va rejoindre ce Bart ?

En effet, c'était bizarre, mais bon … Excuse acceptée. Je souris quand il fit allusion à Bartholomew qui ne se géna pas pour entrer dans la conversation. En fait, je m'appelle Bartholomew et je suis déjà arrivé. A la vue du regard de Bartholomew, j'en déduis qu'à première vue, il appréciait pas trop Taylor. Mais il voulait faire une alliance alors amis ou pas, il allait falloir qu'il fasse un effort. Bon, maintenant qu'il était là, on pouvait peut-être parler ? Mais enfaîte, je ne savais pas vraiment quoi dire et la situation devait être très comique d'un point de vue extérieur. La porte de l'appartement s'ouvrit et un nouveau tribut apparu. Je reconnus la fille du 4, mais j'avais oublié son nom. Je fronçais les sourcils. J'avais pas prévu ça, moi ! Une alliance à cinq, ça ne me disait pas trop. Et dire qu'au début, il n'y avait que Taylor et moi, voilà que l'on se retrouvait à cinq, dans une situation bizarre. C'est la nouvelle venue qui brisa le silence pesant de la pièce.

C'est quoi ce bordel ? Elle semblait s'adresser à Taylor, mais je me posais la même question qu'elle et je pris la parole. « Je me demande la même chose … En faite, on parlait d'une éventuelle alliance. Je vous avoue qu'en faire une à cinq ne m'emballe pas vraiment pour l'instant, mais ça reste à voir. »
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Beautiful killers   

Revenir en haut Aller en bas
 

Beautiful killers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» beautiful dream
» Beautiful eyes, Beautiful lies... [Livre 1 - Terminé]
» you make beautiful dream. ~ mike

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Anciens RP's :: Édition 2 [Arène Colosseum] :: Capitole-