Partagez | .
 

 Two lonely souls to eat.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Lucca Zachary Kane

avatar

Haut-Juge




Messages : 288

Fiche de Tribut
Health Points:
10/10  (10/10)
Compétences:
CompétencesNombre de points
Force
Intelligence
Charisme
Polyvalence

Inventory:

MessageSujet: Two lonely souls to eat.   Mer 8 Mai - 22:13

Bartholomew Dawkins
    feat. Néo P. Karlson

Je claquais la porte en sortant. Je détestais les personnes à l'intérieur de l'appartement du sept. Elle m'irritaient au plus haut point. Mais comme je ne suis pas colèrique, la frustration ne resta pas longtemps. J'attendais ensuite dans l'ascenseur puis pesai sur le bouton en direction du rez-de-chaussée. J'observai alors la cabine. Quand même luxueuse, mais contruite beaucoup dans la modernité. Chez moi, tout était plus luxueux style "vieillot". Ma mère adorais tout ce qui touchais à l'histoire. Donc tous les objets retrouvés qui appartenait au temps anciens, elle les gardaient en collection. Sa plus grande trouvaille ? Un vieux tableau ancien, avec une étiquette à l'en-dos: Mona Lisa, Leonardo Da Vinci.

Elle était fière de l'avoir achetée à l'antiquaire. Mais bon. J'arrivai enfin au rez-de-chaussée et me dirigeai vers la cafétéria - j'avais excessivement faim-. Arrivé à la table a commande, une grande femme avec les cheveux bouffis jaune canari me demanda d'une voix mièvre: « 'veux quoi? ». D'un ton poli je lui demandai une assiette de sushis deluxe. Ce n'est pas tout le monde dans les districts - sauf le district quatre bien sûr - qui peut se permettre de manger des sushis - ou même qui sait que ça existe -. Mais moi, c'est mon repas préféré. Ensuite, je suis parti m'asseoir à ma table, dégustant mon merveilleux repas, solitairement.

Tout à coup, un tribut se pointa - lui aussi - à la cafétéria. Bizarrement, la demoiselle qui m'avait servie un peu plus tôt lui demanda d'une voix douce et légère, accompagné d'un sourire rêveur: « Que puis-je pour vous jeune homme ? ». Le garçon pris un cabaret complet. Salade de poulet, soupe au boeuf, viande rouge avec patates pillées, suivis d'une portion de pâtes au pesto avec une portion de riz collant, terminé par un petit apéro - que d'habitude on prend avant manger - puis finalisé par un chocolate cake deluxe. Mais il mange ce petit. Je trouva cela très anormal, vu que physiquement parlant, je suis plus large que lui. Naturellement, je n'ai aucune idée de qui il pourrait être. Je ne suis pas vraiment les fiches de mes adversaires. Mais par la façon dont la petite 'dame lui a parlé, soit qu'il est un tribut très populaire, ou un carrière. Déjà, il est beau physiquement - moi aussi en fait -, donc ça l'aide. Enfin, je ne voulais plus manger seul. Je n'aimais pas ça, je l'appelai donc: « Hé, toi, ouai toi », précisai-je en le pointant du visage, « T'es du genre à manger seul, ou t'aimes mieux quelqu'un comme moi pour se remplir tout en parlant ? J'aime la compagnie ». Si c'est un carrière, il va m'envoyer promener. Mais j'ai plus d'un tour dans mon sac. Et je penses que me mettre ami-ami avec les carrières ne pourra que m'être favorable.
Revenir en haut Aller en bas
Invité







MessageSujet: Re: Two lonely souls to eat.   Mer 8 Mai - 23:38

¤ Néo P. Karlson ¤
¤ Tribut du district 2 ¤
Je soupire en entendant les paroles de mon mentor. Dés qu'il en a l'occasion, il me sort de ne pas faire quoi que ce soit ou de parler avec un tribut autre que les carrières. Et il peut toujours rêver. Pas que je veuille devenir copain copain avec tout le monde, mais juste pour le provoquer, je vais faire le contraire de ce qu'il me dit. Je fais ce que je veux, non ? Au cas où il l'aurait oublié, c'est moi qui pourrait mourir, pas lui. Je quittais donc le salon pour fuir son flot de paroles. J'ouvre la porte et me laisse tomber sur le lit moelleux de la chambre en soupirant. Ils me gonflent. Tous sans exception. Même ma styliste qui malgré les belles tenues qu'elle me confectionnait avait toujours quelque chose à dire. Moi, tout ce que je veux c'est être tran-quille. Je veux qu'ils arrêtent de me parler pour dire des choses complètement inintéressantes selon moi. Je veux parler. Mais pas avec eux, avec des gens qui sont dans la même situation que moi. Des gens qui me comprendraient.

Ma styliste déboule alors dans le chambre sans prendre la peine de frapper. Une mauvaise manie qu'elle a. Je pourrais être sous la douche, elle s'en ficherait, elle me parlerait de mes prochaines tenues. Peut-être qu'elle se rinçait l’œil en faite … Je souris à cette idée et ignorais royalement Krist qui s'afferait dans la pièce pour rassembler les habits que je ne prenais pas la peine de ranger. Et elle parlait. De sa petite voie aigu et insupportable. Sans s’arrêter. Une minute, deux minutes, trois minutes, quatres minuuuuuutes … Je veux bien être patient, mais là j'en ai vraiment marre ! Je me lève de mon lit où j'étais si bien installé et remplace mes habits actuels qu'elle m'avait choisi, très moches pour le coup, par un pantalon noir et une chemise bleu marine que j'enfile par dessus le débardeur noir que je porte déjà en la laissant ouverte.

Néoooo ! On ne porte pas du noir avec du bleu !

Je la regarde en haussant les sourcils et ne peux m’empêcher de crier.

Je m'en fous ! D'accord ? Je me fous royalement de savoir si le bleu et le noir vont ensembles !Arrête de me prendre la tête, un peu ! Et puis je trouve ça très bien, moi.

Mes cries avaient attirés mon mentor dans la chambre qui lançait des regards intrigués autour de lui. Je le poussais en passant la porte de la pièce et me dirigeais vers la sortie.

J'ai faim, je descends.

J'entendis la voie de mon mentor qui disait que ça ne changeait pas vraiment de d'habitude. Bah oui ! J'ai souvent faim et alors ? Laissez-moi en paix, un peu. Et puis dans l'arène ça ne sera pas trop handicapant, je peux très bien rester sans manger, mais là j'ai des repas à volontés, je ne vais pas m'en priver ! J'appuie sur le bouton de l'ascenseur et attend qu'il s'ouvre. Arrivé au rez de chaussé, je me balade un peu dans le hall et les couloirs adjacents le temps que je me calme un peu et me dirige vers le réfectoire. Vide. Ouf ! Ah non, pas vide en faite. Mais il est seul donc ça va. Ça m'étonnerais qu'il soit fou et qu'il parle seul.

Que puis-je pour vous jeune homme ?

Houlààà ! Tu aurais mieux fait de pas me demander ça … Histoire de rigoler un peu, je pris la parole et lui commander beaucoup de choses.

Je voudrais du poulet, de la soupe, des pommes de terres, des pâtes et du riz. Ah, et un petit verre pour finir !

Je lui demandais la dernière chose avec un clin d’œil, ce qui eut pour effet de lui faire baisser les yeux et de rougir légèrement. Je m'installais à une table et commençais à manger. Le silence. Ça faisait du bien parfois, quand même. Il faudrait que j'en touche deux mots à mon mentor et que je lui parle du ruban adhésif, il paraît que ça colle très bien, que ce soit des objets ou une bouche qui n'arrête pas de s'ouvrir.
Il manquait quelque chose à mon repas … Un désert ! Bien sur. Je demandais un cake au chocolat et on me l’amena rapidement. Soudain, une voie brisa ma tranquillité.

Hé, toi, ouai toi

Je me tournais vers la garçon que j'avais vu en entrant. Évidemment, il me parlait. Il avait intérêt à avoir une bonne raison de m'adresser la parole. Surtout qu'il ne se gênait pas pour me montrer du doigt. Je haussais les sourcils et il continua.

T'es du genre à manger seul, ou t'aimes mieux quelqu'un comme moi pour se remplir tout en parlant ? J'aime la compagnie

Je m’apprêtais à l'envoyer bouler quand les paroles de mon mentor me revinrent en tête. « Ne parle à personne en dehors des carrières, tu m'as bien compris ? » Un sourire se dessina sur mes lèvres. C'était l'occasion ! Il n'était pas un carrière, j'avais eu le temps de les repérer et il n'était pas l'un deux. Je saisis mes trois assiettes et allais m'asseoir face à lui.

« Je t'aurais bien envoyer balader, mais mon mentor m'a dit de ne parler qu'aux carrières et comme je crois que tu n'en es pas un, je viens te voir juste pour avoir le plaisir de le provoquer » Je souris et continuais. « Je m'appelle Néo, je suis du 2 » Il faudrait pas que j'oublie quelque chose ! « Evite de me pointer du doigt la prochaine fois, on était seuls, c'était logique que tu t'adressais à moi »



Revenir en haut Aller en bas
Lucca Zachary Kane

avatar

Haut-Juge




Messages : 288

Fiche de Tribut
Health Points:
10/10  (10/10)
Compétences:
CompétencesNombre de points
Force
Intelligence
Charisme
Polyvalence

Inventory:

MessageSujet: Re: Two lonely souls to eat.   Sam 11 Mai - 1:28

Bartholomew Dawkins
    feat. Néo P. Karlson

« Je m'appelle Néo, je suis du deux », avait-t'il dit juste après m'avoir raconter quelque chose sur son mentor, ou sa styliste, ou je sais plus - Qui ne m'intéressais guère d'ailleurs -. « Bartholomew Dawkins, district sept. », dis-je d'un ton indifférent. Je regardai mon dîner et remarquai un cheveux dans un des morceaux. Je trouvai ça assez dégoûtant, je me concentrai donc plus sur ce que l'autre, le gars du deux, disait. « Évite de me pointer du doigt la prochaine fois, on était seuls, c'était logique que tu t'adressais à moi », ajoutait-il. Un rire s’emprègnia de ma gorge. Un rire déployé et quelque peu offensant. Mais bon, il va y survivre non ? « En fait, je ne t'ai pointé que du menton. Mon doigt n'a pas bougé d'un pouce. Peux-tu me dire ce que ta styliste t'as fais avaler pour t'enlever un peu de ta laideur naturelle ? », dis-je en me référant à sa styliste chiante de taleur. J'espère qu'il comprend que la blague est a prendre au deuxième degré. Mais je pense quand même que le petit a un sens de l'humour. Il n'a pas l'air vraiment comme les autres carrières. Plus gentil, moins cruel et moins.. "Je suis le grand gagnant pour sûr", si vous voyez ce que je veux dire..

« Je me demandais si, toi et ton alliance recherchiez des alliés supplémentaires. Après avoir vu les recrues du un, j'ai pu remarqué qu'il vous manquait des soldats expérimentés. » Je lui avais jeté cette phrase si facilement. J'aimais ma façon de contrôler des situations.. ou de les amenés à mon contrôle. Je ne suis pas contrôlant, mais quand l'occasion se présente, pourquoi pas ? J'aime dialoguer avec les gens, sa me change des épées, des haches et des lances. Ou bien de ma gouvernante, de mon père et de mon entraîneur, tous plus chiants les uns que les autres.

« Alors ? », fis-je en le regardant penser. « Je commence à être curieux. », finissai-je.
Revenir en haut Aller en bas
Invité







MessageSujet: Re: Two lonely souls to eat.   Sam 11 Mai - 18:07

¤ Néo P. Karlson ¤
¤ Tribut du district 2 ¤
En fait, je ne t'ai pointé que du menton. Mon doigt n'a pas bougé d'un pouce. Peux-tu me dire ce que ta styliste t'as fais avaler pour t'enlever un peu de ta laideur naturelle ?

Je restais sur le fait qu'il était pas gêné, mais s'il voulait jouer à ce jeu là, aucun problème. Il venait de m'annoncer qu'il venait du sept, mais il avait l'air bien confiant, pas comme les autres tributs que j'avais vu jusqu'à maintenant. En faite, il me faisait penser à ... un carrière.

C'est la même chose et tu as compris ce que je voulais dire, c'est l'important. Et ma styliste ne m'a rien fait avaler du tout. Au contraire de certain, peut-être.

En vérité, je n'avais pas besoin de ma styliste pour avaler quoi que ce soit, dans ce domaine, je me débrouillais très bien tout seul. La preuve, j'avais trois assiettes pleines face à moi. J'avais parlé sur le même ton que lui avant. Il ne le prendrait pas mal. En tout cas, il n'avait pas intérêt, je n'étais pas venu m’asseoir avec lui pour me chamailler, j'avais autre chose à faire. Je commençais à manger, vu qu'il m'avait appelé avant que j'en ai l'occasion et constatais avec joie que la nourriture était plutôt bonne. Chez moi, on mangeait assez bien, d'ou ma bonne forme physique. D'ailleurs, ce Bartholomew, semblait bien nourrit à vue d’œil. Et il venait du 7, un district pas très riche il me semble. Bizarre. Il y eu un moment de silence et j'en profitais pour finir mon assiette, sentant qu'il n'allait pas tarder à reprendre la parole. Et effectivement, il ouvrit la bouche.

"Je me demandais si, toi et ton alliance recherchiez des alliés supplémentaires. Après avoir vu les recrues du un, j'ai pu remarqué qu'il vous manquait des soldats expérimentés"

Un sourire ironique se dessina sur mes lèvres quand il mentionna les deux tributs du un. En effet, il n'avait pas l'air très … Combatifs. La fille s'était certes, portée volontaire, mais elle n'en restée pas moins jeune et avec peu d’expérience. Je me voyais vraiment pas faire une alliance avec eux. Ou alors en tant que bouclier humain face aux autres tributs, peut-être, mais rien de plus. Je ne voulais pas me traîner deux boulets dans l'arène. Par contre … Il avait mentionné une alliance, hors je n'en avais pas pour le moment, il était le premier tribut à qui j'adressais la parole en dehors de Lacey. Perdu dans mes pensées, je ne lui répondis pas et il me ramena à la réalité.

Alors ? Je commence à être curieux ?

Je le regardais et lui répondis, un sourire sur les lèvres.

Et bien, pour le moment je n'ai pas d'alliance en dehors de la fille de mon district, je n'ai encre parlé à personne, mais je vais sûrement m'allier avec elle. Et tu as raison, les tributs du 1 n'ont pas l'air doués, et un ''soldat expérimenté'' serait la bienvenue, mais qu'est-ce qui me trouve que tu en es un ? Qu'est-ce que ton mentor t'as fait avalé pour t'enlever un peu de ta maladresse habituelle ?

Je ne faisais que lui retourné la remarque, c'était lui qui l'avait sortie le premier. Et puis, il n'avait pas l'air d'être trop susceptible et puisqu'il voulait parler, parlons donc.
Revenir en haut Aller en bas
Lucca Zachary Kane

avatar

Haut-Juge




Messages : 288

Fiche de Tribut
Health Points:
10/10  (10/10)
Compétences:
CompétencesNombre de points
Force
Intelligence
Charisme
Polyvalence

Inventory:

MessageSujet: Re: Two lonely souls to eat.   Jeu 16 Mai - 0:41

Bartholomew Dawkins
    feat. Néo P. Karlson

« Et bien, pour le moment je n'ai pas d'alliance en dehors de la fille de mon district, je n'ai encre parlé à personne, mais je vais sûrement m'allier avec elle. Et tu as raison, les tributs du 1 n'ont pas l'air doués, et un ''soldat expérimenté'' serait la bienvenue, mais qu'est-ce qui me trouve que tu en es un ? Qu'est-ce que ton mentor t'as fait avalé pour t'enlever un peu de ta maladresse habituelle ?» Sa réplique me fit rire intérieurement. Extérieurement, j'esquissai un petit sourire pour le rassurer que j'avais bien compris sa blague. Je le trouvais bien ce gars-là. C'est rare, de nos jours, trouver quelqu'un avec qui je pourrais bien m'entendre. « T'as famille toi être riche, toi, dans ton district. Des gars comme toi, ça se fait rare dans le mien », commençai-je par dire, pour ensuite enchaîner avec quelque chose de plus sérieux: « Ah ben, il n'y a plus l'alliance de carrière comme l'année passée ? », me surpris-je.

Quoi que, l'année dernière, les carrières ont quand même été puissants. Ça m'étonne qu'ils ne pensent pas à refaire cette alliance, mais cette fois-ci, de six personnes.« En fait, je ne suis pas très maladroit, pour tout dire. En fait, je suis autant, ou mieux entraîné que vous, district plus riches. », finis-je par dire. « Bien sûr ce n'est aucunement pour me vanter. Je suis l'homme le moins vantard de la planète.». Mon ton était assuré, pour lui démontrer que je ne rigolais plus. J'avais envie de survivre et pour ça, il fallait s'allier aux carrières, coûte que coûte.

« Tu veux mon avis ? Les femmes. Les femmes cette année on l'air solide. Surtout celles des district riches. Du genre, le quatre et le deux. Bien sûr t'as le district un qui sont des exceptions.. », sonnai-je en fesant une pause. « Si tu vois ce que je veux dire. Dans tous les cas. J'aimerais bien être votre allié. Un vrai. Pas un petit chien qu'on traîne sur le côté et qui attend de se faire tuer. Je suis aussi fort que tous vous et si vous ne m'avez pas comme ami, j'aurai peur à votre place.». Je trouvais que je parlais beaucoup, mais je n'avais pas terminer. « J'adore analyser la force et la faiblesse des gens. Tiens, tu veux que je te dise ta faiblesse ?»
Revenir en haut Aller en bas
Invité







MessageSujet: Re: Two lonely souls to eat.   Mer 22 Mai - 13:58

¤ Néo P. Karlson ¤
Tribut du district 2
Ce Bartholomew, et bien il parlait beaucoup. Il fît un commentaire concernant ma famille, disant qu'elle devait être riche. En effet, elle l'était, mais je ne répondis rien. Je n'aimais pas m'en vanter, ce n'était pas vraiment mon genre et ça ne me servait à rien du tout. Pourtant, je ne l'étais pas qu'un peu riche, mon père, en pacificateur haut placé gagnait plutôt pas mal d'argent et ma mère vendait beaucoup de médicament, ce qui ramenait en général un gros salaire. Il continua : Ah ben, il n'y a plus l'alliance de carrière comme l'année passée ? Bah non, les tributs du un n'étaient pas des carrières. Sauf la fille d'après ce que j'avais compris, mais elle était jeune, elle ne devait pas avoir plus de treize ans et aussi douée soit elle avec un arc, si un tribut sachant manier une faux ou une hache se jetait sur elle, quelle chance elle avait de s'en sortir ? Aucune. Sa réflexion me fît repensait à l'alliance des carrières de l'année passée. Au début, ils avaient été redoutables, en particulier au bain de sang. Et cruel aussi, un peu trop à mon goût. Mais ils n'étaient pas resté longtemps ensemble, quand le tribut du deux est mort de froid, ils s'étaient séparés. C'est ce qui allait arriver aussi cette année, on allait se séparer si il y avait une alliance et à partir de là, ce serait terrible. Il reprit alors la parole : En fait, je ne suis pas très maladroit, pour tout dire. En fait, je suis autant, ou mieux entraîné que vous, district plus riches. Je haussais légèrement les sourcils. C'était étonnant venant de quelqu'un issu du district sept, qui n'était pas très riche. Mais après tout, il pouvait très bien être d'une famille importante ou même le fils du maire, qui sait. Tout comme il pouvait aussi être un boulet de première qui ne nous servirait à rien. Il m'assura qu'il ne se vantait pas d'un ton confiant et je me surpris à le croire. En même temps, l'assurance dont il faisait preuve et sa carrure ne pouvait que l'aider.

Dans tous les cas. J'aimerais bien être votre allié. Un vrai. Pas un petit chien qu'on traîne sur le côté et qui attend de se faire tuer.

Sa réflexion me tira un léger sourire. En gros, il ne voulait pas servir de bouclier humain. S'il était aussi doué que ce qu'il prétendait, ça n'arriverait pas. A lui de montrer qu'il était fort. Je pensais qu'il avait terminé son discours, mais non. J'adore analyser la force et la faiblesse des gens. Tiens, tu veux que je te dise ta faiblesse ? Je le regardais avec étonnement. Ma faiblesse, vraiment ? Ça m’intéressait en fait. Cette fois ci, ce fût moi qui pris la parole.

Je suis d'accord avec toi concernant les femmes, bien que celle de mon district soit un peu jeune, elle a l'air douée. Quand à ne pas être un petit chien qu'on traîne sur le côté, à toi de montrer que tu vaux mieux que ça, lui dis-je avec un sourire. Et je rajoutais la réponse à sa question. Et pour ma faiblesse … Vas-y, je t'écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: Two lonely souls to eat.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Two lonely souls to eat.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Such a lonely day ...
» such a lonely day • ROKSANNA
» Where you a lonely boy? (libre)
» (m) au choix + aiden (beyond : two souls)
» Augustine Souls

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Anciens RP's :: Édition 2 [Arène Colosseum] :: Capitole-